L'éolien couvrira un quart de la consommation européenne d'électricité en 2030, si...

Une étude de l'association européenne du secteur éolien (EWEA) prévoit une progression importante de la part de l'éolien dans le mix énergétique européen... à condition que plusieurs règles soient mises en place pour satisfaire aux objectifs fixés par l'Union européenne.

L'éolien couvrira 24,4% de la demande en électricité européenne à l'horizon 2030, selon un rapport de l'association européenne du secteur éolien (EWEA) publié ce mercredi. Le secteur éolien, qui représente une puissance de 129 GW en 2015, devrait passer à une puissance de 320 GW en 2030, surtout répartis dans l'éolien terrestre. Le développement du secteur devrait permettre la création de 334 000 emplois directs et indirects.

Ces prévisions sont supérieures de 10% à celles de l'Agence internationale de l'énergie, et de 5% par rapport à celles de la Commission européenne, qui prévoit une part de 27% en 2030 pour l'ensemble des énergies renouvelables (y compris le photovoltaïque, le biométhane et l'hydroélectricité...).

La prévision de l’EWEA correspond donc plutôt au meilleur scénario possible, qui s’accomplirait seulement grâce à la mise en place d’une « structure de gouvernance claire » et de nouvelles « politiques de régulation ». Concrètement, l’EWEA pointe du doigt le fait que peu de pays membres se sont fixés des objectifs de développement des énergies vertes après l’horizon 2020 : un manquement auquel l’Union européenne devrait remédier en proposant un cadre plus contraignant.

Kristian Ruby, de l’association EWEA, fait trois propositions pour atteindre cet objectif : une nouvelle directive sur l’énergie renouvelable, une évolution du marché de l’énergie pour intégrer ces énergies renouvelables, et un renforcement du prix du carbone, actuellement trop bas pour avoir un réel impact sur les stratégies d’investissement des entreprises du secteur.

Mis à jour le