Le grand gaspillage énergétique des appareils connectés

Smartphones, tablettes, téléviseurs, les objets connectés envahissent notre quotidien... et plombent la note d'électricité, selon l'Agence internationale de l'énergie.

Dans son rapport accessible gratuitement "More data, less energy", l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dresse le bilan de la consommation des appareils connectés, qui sont au nombre de 14 milliards dans le monde en 2014, et qui pourraient totaliser 50 milliards en 2025. Avec l'avènement des objets connectés, ce qui est aujourd'hui l'apanage des imprimantes et des consoles de jeux dernière génération sera bientôt la norme des montres, des aspirateurs et des machines à laver...

Des appareils de plus en plus gourmands

Ces appareils connectés consomment aujourd'hui 616 TWh d'électricité annuels, ce qui représente une facture globale de 60 milliards d'euros. En 2025, cette consommation pourrait presque doubler, pour représenter 6% de la consommation d'électricité actuelle de la planète... Or, sur la facture actuelle, les deux tiers sont le résultat d'une consommation en mode "veille", alors que l'appareil n'est pas sollicité. Dans son étude, l'AIE prend l'exemple des décodeurs. Ces appareils sont connectés en permanence pour répondre aux demandes du réseau, et on en compte 160 millions rien que sur le territoire des Etats-Unis. Pour les américains, ils représentent à eux seuls une facture de 1,5 milliards d'euros par an, soit plus de 10 euros par appareil connecté.

Les fabricants peuvent mieux faire

Selon le rapport, si ces chiffres sont si importants, c'est parce que les fabricants d'électroménager et de microélectronique utilisent de mauvaises technologies pour les modes veille de leurs produits. Le "mode veille" pourrait même être considéré comme un abus de langage, puisque "la plupart des périphériques utilisent autant de puissance dans ce mode que lorsqu’ils sont activés". L'AIE a cependant estimé que la consommation pourrait être réduite jusqu'à 65% si les fabricants étaient disposés à faire un effort en adoptant les technologies les plus efficaces disponibles actuellement, et ce sans réduire les fonctions des appareils en veille. L'économie associée correspondrait à la production de 200 centrales à charbon de puissance moyenne... soit autant de gaz polluants épargnés à l'atmosphère. Mais pour cela, il incombera aux Etats de mettre en place les bonnes politiques d'incitation.

 

Réduire sa facture d'électricité

A noter que l'électroménager représente en France 13% de la consommation moyenne d'énergie d'un ménage, soit une part non négligeable. En attendant une amélioration des normes de veille, les consommateurs disposent de peu d'options pour réduire la facture énergétique de leurs appareils connectés. Pour ceux qui peuvent l'être, comme les téléviseurs, on recommandera de les brancher sur des interrupteurs activables aisément à distance. Pour les autres, vous pouvez chercher les labels d'efficience énergétique tels que le label Energy Star.

Payer moins cher son électricité / gaz — Selectra :
09 73 72 73 00 ( ).
Me faire rappeler gratuitement.
Estimer sa consommation d'énergie ligneComparer les offres d'électricité et/ou de gaz en ligne

Une autre manière de réduire sa facture d'énergie, en parallèle des économies sur la consommation de vos appareils, est de faire jouer la concurrence en faveur d'un fournisseur concurrent d'EDF. Depuis l'ouverture du marché de l'énergie en 2007, de nombreux prestataires comme Direct Energie et Planète Oui proposent des offres plus intéressantes que le fournisseur historique. Elles s'appuient notamment sur une réduction sur le prix du kilowattheure, et des prix bloqués sur un ou deux ans. Plutôt bon à savoir, alors que le prix de l'électricité est aujourd'hui en hausse régulière !

Mise à jour le