Les pratiques commerciales d'EDF et Engie épinglées par la CRE

marteau justice

La Commission de Régulation de l’Énergie a pour mission d'assurer le bon fonctionnement des marchés afin d'en garantir l'ouverture la plus large. EDF et Engie (ex GDF Suez) dominant toujours largement les marchés de l'électricité et du gaz huit ans après leur libéralisation, la CRE a annoncé ce mardi 1er décembre qu'elle renforçait sa surveillance des pratiques commerciales des fournisseurs historiques. En outre, la Commission pointe du doigt l'envoi de courriers à certains clients résidentiels dans le but d'accroître leur leadership sur ces marchés.


EDF renforcerait-il la « confusion des consommateurs » ?

Bien que le marché de l'énergie ait été ouvert à la concurrence pour les particuliers en 2007, 48% des Français ne savent pas qu'il est possible changer de fournisseur d'électricité, et 40% l'ignorent encore pour le gaz. Dans son rapport, la CRE identifie des problèmes de confusion d'image, notamment par l'envoi de courriers d'EDF indiquant les numéros de téléphone de dépannage en électricité et en gaz, sans mentionner qu’il s’agit de services assurés en réalité par les gestionnaires de réseau de distribution ERDF et GRDF. C'est pourtant bien une information importante pour les consommateurs, pour qui la distinction entre fournisseur et distributeur d’énergie doit être intégrée afin de mieux comprendre les rouages du marché de l'énergie.

Engie et EDF profiteraient d'un « avantage non reproductible par leurs concurrents »

La CRE identifie également une "confusion des moyens" des fournisseurs historiques, qui semblent profiter de leur "domination sur leurs marchés respectifs" de l'électricité et du gaz pour proposer des offres de marché à leurs clients aux tarifs réglementés. Ainsi, la CRE témoigne d'envois fréquents par EDF de documents prospectifs annexés aux tarifs réglementés de l'électricité. Cet avantage concurrentiel évident est souligné par le régulateur, qui demande aux fournisseurs historiques de cesser de « joindre des documents de prospection commerciale aux envois liés aux tarifs réglementés de vente » et de stopper l'envoi de « documents communs concernant une offre de fourniture d’une énergie au tarif réglementé et l’autre en offre de marché. »

Mis à jour le