ARENH : EDF répond à Total Direct Energie

Centrale nucléaire
EDF estime que la demande de Total Direct Energie pour renoncer à l'ARENH est "baroque".

La crise du coronavirus a eu un impact sur les prix de l'électricité. Sur les marchés de gros, les prix ont chuté. Dans ce contexte, Total Direct Energie, ainsi qu'ekWateur, ont souhaité renoncer à l'achat d'électricité nucléaire auprès d'EDF via le mécanisme de l'ARENH. Ils ont donc entamé une procédure judiciaire contre EDF, le fournisseur historique. Ce dernier a riposté expliquant sur RTL ses positions sur le sujet.


Quelles sont les demandes de Total Direct Energie et ekWateur ?

Pour bien comprendre les tensions entre EDF et les fournisseurs alternatifs, il convient de revenir sur l'origine du problème. En France, EDF via le mécanisme de l'ARENH (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique), est obligé de céder une partie de sa production d'électricité nucléaire à ses concurrents. Avec un prix de 42 €/ MWh, cette électricité est souvent bien moins chère que celle proposée sur les marché de gros.

Or avec le covid-19, la demande globale en électricité a baissé d'environ 15%, selon RTE. Cette baisse de la consommation a entrainé une chute des prix. Total Direct Energie et ekWateur souhaitent donc annuler leur commande vis à vis d'EDF. Ils font valoir pour cela une "clause de force majeure" inscrite dans leur contrat avec EDF.

Une requête "baroque" selon EDF

Pour Jean-Bernard Levy, le PDG d'EDF, la demande de Total Direct Energie reste "un petit peu baroque". En effet, pour lui, cela revient à laisser EDF assumer les difficultés de tous les fournisseurs ayant recours à l'ARENH.

"Maintenant que la demande a baissé en particulier de la part des entreprises et que les prix ont baissé, ils s'aperçoivent que “oh pas de chance on va peut-être perdre de l'argent”, alors ils nous disent “non non finalement on n'en veut pas de toute cette électricité, gardez-vous la”". Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF.

D'autant plus que Total Direct Energie a annoncé qu'il distribuerait des dividendes à ses actionnaires. Jean-Bernard Levy a commenté ironiquement cette décision : "J'ai entendu parler de dividendes, enfin ça n'a pas l'air d'aller si mal". Il laisse donc les tribunaux maitres de l'affaire.

Des facilités de paiement pour les petits fournisseurs

Le cas d'ekWateur est un peu différent de celui de Total Direct Energie. Plus petit fournisseur, il estime que la crise a pu fragiliser son équilibre économique. EDF a bien pris cela en compte. Il se dit "prêt à faire des facilités de paiement" pour les plus petits opérateurs avec plus de difficultés.

Mis à jour le