Assurance habitation : que faire en cas d’incendie et d’explosion ?

Focus sur la garantie incendie et explosion de votre contrat MRH !

Les incendies domestiques et les explosions peuvent entraîner des dommages considérables. Face aux ravages des flammes et de la fumée, les victimes d’incendie peuvent tout perdre. Les contrats multirisque d’assurance habitation comportent tous une garantie incendie et explosion obligatoire pour faire face à ces risques locatifs. Que couvre la garantie incendie ? Comment percevoir son indemnisation ? Focus sur les démarches à effectuer auprès de son assureur en cas d’incendie.

assurance incendie

Devis Assurance Habitation

Protégez votre logement d'éventuels incendies à l'aide d'une assurance multirisque habitation.

Qu’est-ce que la garantie incendie et explosion ?

Obligatoire dans tous les contrats d’assurance habitation, la garantie incendie et explosion est une protection de base pour tous les assurés qu’ils soient locataires ou propriétaires. Appelée aussi

assurance habitation incendie, elle permet de garantir tous les biens mobiliers présents au moment du sinistre (meubles, équipements, vêtements, ordinateurs, etc.) face aux :

  • Dommages liés directement à l’incendie ;
  • Dommages causés par une explosion ;
  • Dommages liés à la foudre ;
  • Dommages occasionnés lors de l’intervention des pompiers ;
  • Dépenses occasionnées par l’intervention des secours et la mise en place des premiers sauvetages.

La garantie incendie et explosion est applicable dès qu’il y a présence d’une flamme ou d’un embrasement pouvant entraîner un incendie domestique. Certaines assurances prennent également en charge les accidents électriques et les brûlures causées par la fumée ou la surchauffe sans qu’il y ait un incendie déclaré.

Garantie incendie : les obligations de prévention de l’assuré

Afin de limiter les risques d’incendies, plusieurs mesures de prévention sont à mettre en place pour protéger son logement et tout son équipement mobilier. Ces mesures préventives sont également indispensables pour percevoir une indemnisation de la part de son assurance en cas d’incendie. De façon générale, une clause présente dans le contrat MRH met en évidence les mesures à mettre en place pour que la garantie incendie soit applicable :

Quelles sont les mesures préventives obligatoires pour prévenir un incendie ?
  • Le débroussaillage : cette mesure concerne les habitations proches de forêts ou de maquis par exemple où les risques d’incendies causés par de fortes chaleurs sont malheureusement réguliers. Le débroussaillage doit être pris en charge par le propriétaire du logement et doit être fait sur plus de 50m de profondeur aux abords des habitations, voire 200m en fonction de la localisation. La municipalité peut également s’occuper des travaux.
  • Le ramonage : la loi impose à tous les occupants d’habitation disposant d’une cheminée ou d’équipements de chauffage au gaz ou au fioul de faire ramoner les conduits une à deux fois par an. Cette mesure est régie par le règlement sanitaire départemental et doit être à la charge du propriétaire.
  • Les détecteurs de fumée : obligation légale, l’installation et le paiement des DAAF (Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée) sont à la charge du propriétaire. Il est conseillé de faire installer ces détecteurs par un professionnel qui saura les placer idéalement : dans une zone de circulation ou proche d’un dégagement desservant les chambres.

Depuis mars 2015, la loi impose aux occupants (appartement ou maison) d’installer des détecteurs de fumée dans tous les logements au titre d’habitation principale et de procéder à la mise en place d’un DAAF homologué NF.

Il est important de notifier à votre assureur que toutes ces mesures préventives ont été mises en place. En cas de manquement à ces obligations ou en cas de défaut d’installation, l’assureur ne sera pas dans l’obligation de vous indemniser en cas d’incendie ou d’explosion.

Que causent les incendies domestiques chaque année ?

Quelques chiffres pour prouver l'importance de prévenir les risques d'incendies.

Que couvre la garantie incendie et explosion ?

De façon générale et dans la limite des conditions et des exclusions des contrats multirisque habitation, la garantie incendie et explosion couvre :

Est-ce que la garantie incendie couvre aussi les biens personnels ?
  • Les bâtiments immobiliers incendiés : le montant de l’indemnité prendra en compte le taux de vétusté du bien immobilier. Ce montant ne vous permettra pas de financer totalement la reconstruction du logement, car l’expert mandaté par l’assurance pour observer les dommages sur place calculera le coût de l’indemnisation en fonction du taux de vétusté apprécié directement dans le contrat MRH des victimes. Néanmoins, les assurés ont la possibilité de souscrire une garantie « indemnisation sur la valeur à neuf » pour percevoir des indemnités plus importantes.
  • Le mobilier détruit dans le logement incendié : vêtements, meubles, équipements électroniques, appareils électroménagers… Les biens mobiliers de l’assuré et des personnes vivant sous son toit sont couverts par l’assurance incendie.
  • Les objets de valeur : bijoux, tableaux, collections, meubles anciens, équipements de valeur… Les objets précieux sont garantis face aux incendies dans la limite d’une certaine somme ou d’un certain pourcentage. Il est donc important de connaître les limites de l’indemnisation lors de la signature de son contrat assurance logement.

Incendie : les gestes qui sauvent en cas de sinistre

Les incendies et les explosions sont des accidents majeurs, les dégâts engendrés peuvent être très importants et les dommages peuvent concerner toutes les personnes présentes dans les locaux ainsi que les voisins. En plus des dégâts matériels, les incendies et les fumées toxiques sont extrêmement nocifs pour la santé des victimes dès les premières secondes. Sachant qu’un incendie se déclare toutes les 2 minutes en France, il est important de connaître les gestes qui sauvent face à un incendie :

 

Quels sont les gestes qui sauvent face à un incendie domestique ?
  • Alertez les secours (appelez le 18) et donnez les informations adéquates ;
  • Alertez les occupants de la maison ou de l'immeuble ;
  • Essayez d'éteindre l'incendie avec les moyens en votre possession (couverture ou extincteur) ;
  • Évacuez la maison ;
  • Assurez-vous qu'il ne manque personne et que les locaux ont été complètement évacués ;
  • Et surtout, restez calme !

Face à un feu de cuisine

Si un début d’incendie démarre dans votre cuisine :

  • Le feu est dans le four : fermez rapidement le four et coupez toutes les alimentations de chaleur (tuyau de gaz, compteur électrique, etc.). Le feu s’étouffera lui-même.
  • Le feu démarre dans une poêle ou une casserole : couvrez rapidement avec un couvercle ou un torchon trempé. Faites attention à ne pas éclabousser de l’eau sur les flammes, l’eau disperse les flammes et les huiles enflammées et accroît considérablement l’incendie.

Comment éteindre un début d’incendie ?

Si le feu et les flammes ne sont pas trop forts, un feu de rideau par exemple, vous pouvez essayer d’éteindre le feu un piétement le textile en flammes. Si le feu prend sur une matière solide, utilisez de l’eau. Si vous disposez d’un extincteur, servez-vous en rapidement.

Si le feu est trop important :

  • Ne jamais ouvrir une porte avant d'avoir vérifié si elle est chaude, toucher la porte avant de tenter de l'ouvrir et si elle est chaude, sortir par une autre issue si vous le pouvez ;
  • Une porte chaude peut signifier que le feu est de l'autre côté. Ramper sous la fumée et rester près du sol jusqu'à un lieu sûr si la pièce est remplie de fumée ;
  • Si les cheveux ou les vêtements de quelqu’un prennent feu, il faut étouffer les flammes avec une serviette, une couverture ou autre chose d'épais ou encore se rouler par terre pour étouffer les flammes ;
  • Donnez l'alerte et faites sortir tout le monde. Ne perdez pas de temps à habiller les enfants, enroulez-les plutôt dans leur couverture s'il fait froid ;
  • Appelez le 18 depuis un endroit sûr sans attendre ;
  • Ne retournez jamais à l’intérieur d’un bâtiment en feu.

Déclarer un incendie à son assurance

Assurance incendie : Comment déclarer un incendie à son assureur ?

Si vous êtes victime d’un incendie au sein de votre habitation ou victime de dégâts depuis un incendie déclaré chez un de vos voisins, vous disposez de 5 jours ouvrés au maximum pour déclarer le sinistre à votre compagnie d’assurance. La première étape consiste à avertir votre assureur par téléphone pour enclencher la procédure. Vous devrez ensuite, transmettre votre déclaration écrite par courrier recommandé avec accusé de réception.

Votre dossier de déclaration de sinistre devra comporter le plus de preuves possible pour justifier l’existence et la valeur des biens détruits. Il est important de ne rien jeter et de rassembler toutes les factures, photos, bons de garantie et autres documents pouvant prouver la valeur des objets et des équipements endommagés. En fonction de la gravité de l’incendie, l’assureur pourra mandater un expert qui se déplacera sur les lieux du sinistre pour observer l’ampleur des dégâts.

Dans le cas de la propriété, il faudra joindre une attestation du notaire.

Percevoir son indemnisation après la déclaration d’un incendie domestique

Une fois votre déclaration de sinistre validée par l’assureur et la venue d’un expert, ce dernier fixera le montant de vos indemnités en prenant en compte les causes et l’étendue des dégâts.

Pour rappel, si votre logement ne dispose pas de détecteurs de fumée obligatoires depuis 2015, l’assureur et l’expert pourront refuser toute prise en charge.

Si vous n’êtes pas d’accord avec les conclusions de l’expert, vous pouvez informer votre assureur et trouver une solution à l’amiable. Autre option, vous pouvez également faire appel à un expert indépendant à vos frais. Si le litige persiste, c’est le médiateur de votre compagnie d’assurance qui prendra en compte les avis des différents experts et prendra une décision.

Si l’incendie provient d’une habitation voisine, pour faciliter les versements des indemnisations, votre assurance vous indemnisera dans un premier temps et se retournera ensuite vers l’assureur du responsable.

Mise à jour le