Assurances : 5 choses à vérifier avant votre départ en vacances

Assurances : 5 choses à vérifier avant votre départ en vacances

Vous partez en vacances ? Pensez à consulter vos assurances auto et habitation. Pour éviter du stress, de mauvaises surprises et afin de profiter de votre séjour tranquillement, il est nécessaire d’anticiper votre départ. Si vous quittez votre résidence principale cet été, voilà cinq choses à bien vérifier.


1. Réévaluez le risque couvert par vos assurances habitation et auto

L’augmentation ou la diminution du risque couvert par vos contrats d’assurance habitation et auto impacte l’étendue de votre protection. La déclaration de l’évolution du risque est toujours à la charge de l’assuré. Il doit notifier les changements à son assureur, sous peine d’avoir de mauvaises surprises en cas de sinistre pour son indemnisation.

Avant de partir en vacances, vérifiez donc que votre protection assurantielle est bien valide. Si vous constatez d’une évolution de votre situation, vous disposez de quinze jours pour faire votre déclaration. L’assureur, une fois informé, aura de son côté dix jours pour vous proposer deux options : résilier votre contrat (et éventuellement vous en proposer un nouveau) ou le prolonger en majorant ou en diminuant vos cotisations.

L’évolution du risque pour l’assurance habitation peut par exemple concerner le montant des capitaux mobiliers couverts et la prise en compte des objets précieux dans votre contrat.

2. Organisez vos trajets sereinement : état du véhicule et assurance auto

Les départs en vacances sont généralement synonymes de longs trajets en voiture. Il est donc crucial de prendre des précautions quant à l’état de votre véhicule, afin qu’il soit prêt pour faire de la route. Idéalement, n’hésitez pas à le faire réviser au garage.

alt

Plongez-vous dans votre contrat dassurance auto et vérifiez que celui-ci comprend l’assistance, souvent optionnelle. En déplacement, elle vous sera grandement utile en cas de problème. Vous bénéficiez grâce à elle d’un accompagnement très concret en situation d’urgence. Le mieux est d’éviter les franchises kilométriques et d’opter pour l’assistance « zéro kilomètre », laquelle permet d’être dépanné où que vous soyez afin de procéder au remorquage du véhicule vers le garage si nécessaire.

Regroupez vos papiers en lieu sûr : contrat auto, attestation d’assurance, permis de conduire et coordonnées d’assistance. Et pour plus de sécurité, n’hésitez pas à enregistrer une version numérique de vos documents sur votre smartphone, par exemple.

3. Vérifiez la durée de la clause d’inhabitation de votre contrat habitation

En fonction de la durée de vos vacances, vous aurez tout intérêt à vérifier celle de votre clause d’inhabitation. En cas d’absence dépassant cette période et de la survenance d’un sinistre, votre indemnisation sera largement réduite, voire nulle. En général, la clause d’inhabitation est comprise entre trente et quatre-vingt-dix jours annuels. Ceux-ci peuvent être consécutifs ou cumulés, cela dépend des contrats.

Prenez donc le temps de lire attentivement votre contrat multirisque habitation (MRH) pour voir si la clause apparaît. Si vous partez pour un temps allant au-delà de la durée indiquée, deux options : anticipez vos vacances et souscrivez une extension de garantie ou demandez la suppression de la clause à votre assureur, contre le paiement d’une surprime.

Pour limiter le risque de cambriolage, simulez votre présence au domicile durant votre absence. Des solutions simples : invitez vos proches à passer régulièrement ou installez des éclairages connectés et programmez des scénarios de déclenchement et d’arrêt.

4. Conservez les documents relatifs à vos biens, et pensez à les photographier

Pour éviter de mauvaises surprises, assurez-vous de posséder les preuves d’achat de vos biens couverts – et en définitive, tous les documents pouvant attester de la possession et de la valeur de ceux-ci. En cas de dommages ou de vol, ces justificatifs vous seront d’une grande aide pour constituer votre dossier et être indemnisé sans problème.

De plus, n’oubliez pas de prendre des photos de votre habitation (à l’intérieur et à l’extérieur), ainsi que de votre véhicule avant de partir en vacances. Plus généralement, c’est un réflexe à adopter sur le long terme. Être en possession de ces images vous permettra d’accélérer la prise en charge par l’assureur si vous rencontrez des difficultés.

Enfin, pensez à vérifier que votre arrivée d’eau, de gaz et votre compteur électrique sont coupés durant votre absence. Cela limitera très certainement les risques d’incendies ou de dégâts des eaux.

Certains assureurs exigent également l’installation d’une alarme dans le domicile, et son activation lors d’une absence prolongée.

5. N’oubliez pas l’assistance rapatriement dans votre contrat habitation

C’est une bonne information à avoir en tête quand vous partez en vacances à l’étranger : la présence ou non de l’assistance rapatriement dans votre assurance MRH. Elle est désormais incluse dans la plupart de ces contrats, mais il est néanmoins important d’en être sûr. Si certaines assurances et assistances sont souvent comprises avec votre carte bancaire, leur étendue ne suffit pas toujours à couvrir le nécessaire.

alt
Partez à l’aventure l’esprit tranquille : vérifiez vos contrats d’assurance.

En général, le rapatriement fait partie des prestations d’assistance à la personne proposée dans votre contrat. En fonction de votre assureur et de votre formule, celles-ci peuvent être plus ou moins étendues. Ces services vous permettent d’être pris en charge en cas d’accident ou de problème de santé. Grâce à votre assurance multirisque habitation, vous pouvez ainsi être indemnisé partiellement ou totalement pour les dépenses relatives aux médicaments, aux frais d’hospitalisation ou encore, au rapatriement. En outre, les services d’assistance est généralement joignable 24h/24, où que vous soyez.

Votre contrat MRH comprend toujours la garantie responsabilité civile, laquelle vous protège dans de nombreux pays.

Mis à jour le