Pourquoi le groupe Axa accélère-t-il son développement en Chine ?

La fin d’année 2018 sera sans doute célébrée chez le groupe Axa par la confirmation de la prise totale du contrôle de la coentreprise chinoise Axa Tianping. L’information de ce rachat au mois de novembre vient confirmer la volonté d’expansion et de réorientation stratégique du géant français.

Groupe Axa : l’enjeu du marché asiatique au cœur de sa nouvelle stratégie


Le marché asiatique de l’assurance est prometteur.

Il y a un peu plus de cinq ans, le groupe Axa faisait l’acquisition de 50 % du capital d’Axa Tianping. Fin novembre 2018, le rachat de l’ensemble des parts restantes de la compagnie pour 584 millions par le groupe Axa – soit 4,6 milliards de yuans – était relayée par l’ensemble de la presse spécialisée. Le but ? Accélérer son développement sur le marché asiatique en rachetant cette coentreprise d’assurance dommages en Chine, rapporte l’Agence France Presse – ou AFP.

Depuis plusieurs mois, comme cela est le cas pour de nombreux acteurs du marché de l’assurance, le groupe Axa travaille à la réorientation de ses activités. « Axa a conclu un accord avec les actionnaires locaux actuels d’Axa Tianping pour acquérir la participation résiduelle de 50% au capital de cette coentreprise », précise l’AFP.

Concrètement cette acquisition signifie que le groupe Axa prend totalement le contrôle de la coentreprise chinoise dans un but d’expansion. Celui-ci est semble-t-il motivé par la croissance importante du marché en Asie. « Axa Tianping est une plateforme unique pour permettre à Axa de saisir pleinement le fort potentiel de croissance des marchés de l’assurance dommages et santé en Chine. En nous appuyant sur sa vaste implantation locale, ses importantes capacités de distribution et notre marque, dont l’expertise en assurance dommages et en santé est mondialement reconnue, nous offrirons à nos clients chinois des produits et services à forte valeur ajoutée », a précisé Thomas Buberl, le directeur général d’Axa, cité dans le communiqué de presse officiel.

Axa : réorienter sa stratégie pour maintenir le cap à l’international


Bien obligé de se plier aux nouvelles exigences du marché, le groupe Axa continue ses démarches et tente de se renouveler.

L’achat du solde du capital d’Axa Tianping devrait en effet permettre au groupe Axa de s’imposer sur le marché asiatique. L’assureur était en bonne place en 2017, se classant au quinzième rang des assureurs chinois. De plus, poursuit l’AFP, l’entreprise a totalisé un milliard d’euros de prime, venant à 91 % du marché de l’assurance directe automobile.

Si cette transaction n’est pas encore concrétisée, puisqu’elle dépend de la validation des autorités décisionnaires telle que la Commission de réglementation du secteur bancaire et des assurances de Chine, celle-ci semble en bonne voie. Cela lui permettrait de « devenir le premier assureur étranger à détenir un des 20 plus grands assureurs dommages chinois », avance Axa dans son communiqué.

L’achat de la coentreprise d’assurance dommages sera une étape supplémentaire pour le groupe dans sa stratégie. En septembre 2018, Axa officialisait le rachat de XL Group à 100% pour 12,4 milliards d’euros. XL Group étant l’une des entreprises les plus en vue du marché de l’assurance dommages et de la réassurance, cette acquisition n’était pas passée inaperçue. S’en suivait la création d’une nouvelle division, AXA XL, et le lancement de nouvelles offres plus attractives.

En plus de cette acquisition, Axa a aussi profité de sa journée investisseurs du 28 novembre 2018 pour annoncer des modifications à venir au cœur de sa politique interne et notamment concernant la considération apportée à ses actionnaires.

Mise à jour le