Maison autonome : prix, avantages, inconvénients, travaux

panneaux solaires

☀️ Et si vous produisiez vous-même votre électricité ?

Demandez votre étude gratuite pour l'installation de panneaux solaires !

01 82 88 99 59 OU

Une maison autonome produit l'ensemble des ressources nécessaires à ses occupants, c'est-à-dire :

  • L'électricité

    La maison autonome produit suffisamment d'énergie pour alimenter tous les appareils électriques.

  • La chaleur

    La maison autonome fait appel à des moyens de production d'énergie locaux pour se chauffer.

  • L'eau

    La maison autonome est totalement indépendante grâce à l'eau de pluie.

La maison autonome, c'est quoi ?

Une maison autonome est, comme son nom le laisse penser, une maison qui n'est reliée à aucun des réseaux acheminant l'eau potable, l'électricité ou encore le gaz et qui parvient, sans cela, à subvenir à tous les besoins en eau, électricité et chauffage des personnes qui l'habitent. Dans la majorité des cas, une maison est autonome car, se trouvant dans un endroit isolé où le raccordement aux différents réseaux n'est pas possible, elle n'en a pas vraiment le choix. C'est le cas souvent des maisons se trouvant en forêt, en montagne ou encore en campagne. Contrairement aux idées reçues, ce type d’habitation est très confortable et agréable à vivre.

Construire une maison autonome est un projet complexe et coûteux. En effet, les travaux à réaliser et les différents équipements à installer coûtent cher. C'est pour cela qu'il est assez rare de trouver des maisons totalement autonomes. Elles le sont souvent partiellement. Néanmoins, en utilisant des sources d'énergies renouvelables accessibles facilement et en grande quantité, une maison peut complètement être autonomie.

Les avantages et inconvénients de la maison autonome

Avantages

  • Faible empreinte environnementale ;
  • Gestion totale de ses consommations d'énergie ;
  • Pas d'impact en cas de problème sur l'un des réseaux (eau, électricité, gaz) ;
  • Pas de contrat d'énergie à gérer ;
  • Pas de factures à payer ;
  • Permet de s'installer n'importe où.

Inconvénients

  • Le projet est très coûteux ;
  • Risque que cela ne soit jamais rentable en fonction de l'endroit choisi et de son mode de vie ;
  • Le projet est complexe ;
  • Nécessite beaucoup d'entretien et de maintenance ;
  • En cas de problème, il n'existe pas de solution temporaire d'approvisionnement puisque la maison n'est pas raccordée ;
  • Les installations nécessaires prennent beaucoup de place.

Pourquoi construire une maison autonome ?

L'une des premières caractéristiques positives apportées par la maison autonome est qu'y habiter réduit fortement son empreinte environnementale. L'utilisation de ressources renouvelables et écologiques sont souvent une source de satisfaction pour le ménage qui a fait le choix de vivre dans une maison autonome. Il faut néanmoins garder à l'esprit que sa construction et ses équipements ne sont pas, quant à eux, neutres en carbone.

Un autre avantage de la maison autonome est qu'elle est totalement indépendante des réseaux que ce soit pour l'électricité, le gaz et l'eau. Un problème peut survenir sur ces derniers, le ménage habitant dans la maison autonome ne sera pas impacté. Son indépendance permet également à ses habitant de gérer en totale autonomie leurs consommations d'énergie.

Aussi, pour les personnes qui ont une aversion pour les démarches administratives, il est intéressant de noter que, pour une maison autonome, on ne reçoit aucune facture d'électricité ou de gaz à payer. Il n'y a pas non plus de contrat à gérer.

Enfin, le concept de la maison autonome permet de pouvoir vivre où on le souhaite. La limite posée par le raccordement au réseau n'existe plus.

Les inconvénients

Le premier aspect négatif de la maison autonome est son prix. Elle coûte cher en elle-même et le projet cache souvent des frais additionnels que l'on a pas toujours prévu comme, par exemple, l'achat de batterie de stockage pour les panneaux photovoltaïques. Cependant, tant que tous les équipements fonctionnent correctement, le ménage ne paye ni électricité, ni chauffage, ni eau. Il se peut toutefois que le projet ne soit pas rentable, effectuer une étude de rentabilité avant de se lancer dans le projet est donc impératif.

La maison autonome présente un autre inconvénient : son entretien. Puisque le ménage qui l'habite ne peut compter que sur ses équipements cela nécessite de les entretenir très régulièrement pour ne pas avoir de problème. En effet, puisque la maison n'est reliée à aucun réseau, en cas de problème, il n'existe pas vraiment de solution de secours sur laquelle se rabattre. L'entretien, de toute manière, allonge la durée de vie des équipements. Ce qui n'est pas négligeable lorsque l'on se rappelle qu'ils représentent un réel investissement financier.

Enfin, l'installation de tous les équipements et systèmes nécessaires à la maison autonome prennent beaucoup de place. Ils nécessitent donc beaucoup d'espace intérieur où se trouveront, par exemple, la chaudière ou le poêle, le ballon solaire ou encore les batteries, mais aussi beaucoup de place à l'extérieur où seront installés, par exemple, l'éolienne, les panneaux solaires ou encore le puits.

Complétez votre installation avec une offre d'électricité verte Choisissez une offre verte et moins chère dans le cas où votre production n'est pas suffisante pour vos besoins. Comparez avec Selectra :
☎️ 09 73 72 73 00.

Comment rendre une maison autonome en électricité ?

Avoir une maison autonome en électricité est la partie la "plus simple" du projet. Les solutions pour produire soi-même son électricité sont désormais nombreuses. Certaines plus connues se sont nettement démocratisées ces dernières années. Parmi les solutions possibles, on retrouve :

Opter pour les panneaux solaires

Les panneaux solaires, aussi appelés panneaux photovoltaïques, sont la solution la plus connue pour produire soi-même son électricité. Loin de servir uniquement dans le cadre d'un projet de maison autonome, les panneaux solaires permettent à de nombreux ménages de pratiquer l'autoconsommation.

Une fois installés sur le toit de la maison, d'un abri de jardin ou d'une ombrière, les panneaux photovoltaïques captent l'énergie solaire pour la convertir en électricité nécessaire au fonctionnement de tous les appareils électriques de la maison. L'électricité produite peut être utilisée sur le moment ou bien stockée dans des batteries pour être utilisée plus tard. Dans certains cas, selon l'espace disponible et les besoins du logement, ils peuvent aussi être installés sur des supports au sol.

La solution à privilégier mais coûteuse au départ

L'installation de panneaux solaires pour une maison autonome sera toujours un projet plus onéreux qu'un simple raccordement au réseau. C'est un système qui coûte cher et qui doit être considéré comme un véritable investissement. À plus forte raison que, dans le cadre de la construction d'une maison autonome, les panneaux solaires ne peuvent pas être raccordés au réseau et ne peuvent dont pas bénéficier de la prime à l'autoconsommation mise en place par l'État. Cela fait néanmoins économiser le coût du raccordement des panneaux solaires.

En plus des panneaux solaires, il est nécessaire d'acheter une ou plusieurs batteries de stockage qui permettront à l'électricité d'être utilisée plus tard, la nuit ou les jours de mauvais temps. Ces batteries ont un prix élevé et doivent être remplacées "régulièrement" (leur durée de vie ne dépasse jamais 10 ans). En plus des batteries, il est impératif, dans le cadre d'un projet de maison autonome, de s'équiper d'un ondulateur qui transforme le courant produit par les panneaux solaires sans que ceux-ci soient reliés au réseau. Et, lui aussi, coûte cher.

Combien de panneaux solaires pour une maison autonome ?

Dans le cas d'une maison autonome, il faut que les panneaux couvrent la totalité des besoins en électricité. Il en faut donc une quantité importante et installer des panneaux sur la toiture de la maison ne suffit généralement pas.

Il n'existe pas de réponse universelle à cette question dans la mesure où la quantité de panneaux dépend de la consommation du ménage. Il convient donc de faire étudier le projet par des experts. Selectra propose d'étudier gratuitement les projets l'installation de panneaux solaires de ses clients.

Complétez votre installation avec une offre d'électricité verte Choisissez une offre verte et moins chère dans le cas où votre production n'est pas suffisante pour vos besoins. Comparez avec Selectra :
☎️ 09 73 72 73 00.

En général, il faudra compter entre 16 et 24 panneaux photovoltaïques pour rendre sa maison autonome en électricité mais, encore une fois, cela dépend de la consommation en énergie du ménage et du rendement des panneaux solaires. À titre indicatif, le tableau suivant détaille le nombre de panneaux solaires ainsi que leur puissance en fonction de la consommation du annuelle du ménage :

Recommandation de quantité et de puissance de panneaux solaires en fonction de la consommation annuelle
Consommation annuelle de la maison autonome Puissance des panneaux solaires conseillée Nombre de panneaux solaires* recommandé
Entre 11 000 kWh et 17 000 kWh 6 kWc 16 panneaux
Au delà de 17 000 kWh 9 kWc 24

*pour des panneaux solaires de 375 Wc.

Installer une éolienne

Autre solution permettant de produire sa propre électricité : l'éolienne domestique. Pour que cette solution fonctionne pour la maison autonome, il faut que cette dernière soit située dans une région bien exposée au vent. Sans quoi, aucune électricité ne pourra être produite. En comparaison avec les panneaux solaires, l'éolienne est plus chère, prend plus de place et demeure plus aléatoire car il est généralement difficile de prévoir le vent.

Pour donner un ordre d'idée, pour pouvoir alimenter partiellement une maison en électricité, le prix de l'investissement peut aller jusqu'à 40 000 €.

La production d'électricité d'une éolienne varie selon la force du vent, mais également en fonction de la taille des pales. Une installation de 8kw à 30kw produira entre 10 000 et 50 000 kwh d'électricité à l'année.

Attention, dans certaines communes en France, il n'est pas possible de faire installer une éolienne car sont tout simplement interdites. Il convient de se renseigner auprès de la mairie à ce sujet avant de l'envisager.

Installer une hydro-turbine

Lorsqu'une source d'eau est présente à proximité de la maison autonome, installer une hydro-turbine peut être un moyen de produire de l'électricité. L'énergie cinétique du courant d'eau est transformée en énergie mécanique par la turbine, puis elle est transformée en électricité par l'alternateur. Attention, pour que cette solution fonctionne, il faut que le cours d'eau ait un bon débit, ce qui est loin d'être le cas de tous.

Les ménages qui souhaitent opter pour l'énergie hydraulique doivent se préparer à devoir gérer de lourdes démarches administratives. En effet, il est compliqué et long d'obtenir l'autorisation d'utiliser un cours d'eau. Certains ménages ont dû patienter jusqu'à 2 ans pour obtenir ce droit.

Maison chauffée en toute autonomie

Avant même de penser à installer un système de chauffage pour sa maison autonome, il faut penser à bien l'isoler. Cela permettra de réduire les besoins en chauffage de l'habitation et le choix de la solution sera bien plus simple.

Les solutions pour chauffer sa maison de manière autonome sont assez nombreuses. Il est possible de recourir à :

La principale contrainte des appareils fonctionnant au bois est qu'il est nécessaire de toujours prévoir des bûches ou pellets pour ne pas en manquer.

Il aussi possible de recourir à des panneaux solaires thermiques qui, en plus de produire de l'électricité, récupèrent la chaleur dégagée et permettent de chauffer l'air ambiant mais aussi l'eau sanitaire en le combinant avec un chauffe-eau solaire.

L'exposition de la maison joue un rôle important mais n'est malheureusement pas un élément sur lequel il est toujours possible de jouer. Cependant, il faut savoir qu'un logement ayant de grandes baies vitrées sur la façade exposée coté Sud profitera grandement des apports solaires, gratuits. À l'inverse, les façades vitrées exposées au Nord et à l'Ouest sont, dans la mesure du possible, à éviter car elles auront tendance à rafraîchir le logement.

Quel est le prix d'une maison autonome ?

Il est compliqué de répondre à cette question dans la mesure où le prix d'une maison autonome dépend des options choisies pour produire l'électricité, la chaleur et l'eau et donc des équipements installés. Ce qui est cependant vrai et facile à affirmer est qu'une maison autonome coûte cher, plus cher qu'une maison classique raccordée aux différents réseaux. On estime que la différence de prix entre les deux est de l'ordre de 15 à 20%.

Il n'est pas rare de trouver des maisons autonomes de 130m2 dont le prix dépasse les 200 000 €. Néanmoins, quelque soit le prix de départ, le principe d'un projet de maison autonome est qu'il devienne rentable par la suite, à plus ou moins long terme.

Complétez votre installation avec une offre d'électricité verte Choisissez une offre verte et moins chère dans le cas où votre production n'est pas suffisante pour vos besoins. Comparez avec Selectra :
☎️ 09 73 72 73 00.

Pour aller plus loin

Comment faire une maison autosuffisante ?

"Maison autosuffisante" est l'autre terme permettant de désigner une maison autonome. Ainsi la démarche est la même. Pour être autosuffisante, la maison devra produire son électricité, son chauffage et son eau de manière indépendante, c'est-à-dire sans être reliée aux réseaux. Panneaux photovoltaïques, éolienne, chaudière à bois, récupération de l'eau de pluie... Les solutions alternatives pour produire l'énergie nécessaire localement sont les-mêmes que celles qui sont présentées en début d'article, à savoir :

  • Le renforcement de l'isolation de la maison ;
  • L'installation d'un chauffage à bois ou d'une pompe à chaleur;
  • La récupération de l'eau de pluie ;
  • L'installation d'un puits ;
  • L'installation d'une éolienne ;
  • L'installation de panneaux fonctionnant à l'énergie solaire ;
  • L'optimisation de l'usage de l'exposition du bâtiment ;
  • etc.

Existe-t-il une maison autonome clé en main ?

Oui, il existe désormais des maisons autonomes à faire construire qui sont livrées "clé en main". Cela évite de devoir gérer soi-même chacun des travaux à réaliser. Le projet de maison autonome devient alors tout de suite plus simple. Le concept est aussi souvent utilisé par les propriétaires de jardins pour installer un espace de vie supplémentaire.

Comment être autonome en eau ?

Avoir une maison autonome en eau est la partie la plus difficile. Il n'existe pas beaucoup de solution. En fait, il n'en existe que deux :

  • La récupération de l'eau de pluie ;
  • L'installation d'un puits.

Mais cela ne s'arrête pas là. Car une fois récupérée, l'eau n'est pas utilisable. Celle-ci devra d'abord être traitée mécaniquement (l'eau est filtrée plusieurs fois jusqu'à être débarrassée de tout corps étranger) ou encore chimiquement (des produits sont ajoutés à l'eau recueillie et viennent la purifier).

Les maisons autonomes sont souvent pourvues de toilettes sèches, qui servent généralement aussi à fournir du compost pour le jardin.

Mis à jour le