DPE D : est-ce un bon DPE ?

Mis à jour le
min de lecture

Un DPE D ne sera ni qualifié de passoire thermique, ni de bâtiment à basse consommation. Le DPE D est le classement DPE le plus répandu en France à hauteur de 30%. Le DPE D ne sera effectivement pas celui qui est le plus énergivore et polluant, mais il ne sera pas nécessairement le plus performant. Pour une passoire thermique, atteindre le DPE D est un objectif. Pour un DPE D, l’objectif est d’atteindre la classe de bâtiments basse consommation. Pour atteindre ces objectifs, les aides de l’Etat dans le cadre de la rénovation énergétique sont là pour vous faciliter la tâche.

Tous savoir sur le DPE de classe D
Est ce qu’un DPE D est bien ?Avec un DPE D, vous vous trouvez dans la moyenne. Votre logement n’est pas considéré comme une passoire thermique, mais il n’est pas non plus considéré comme un bâtiment basse consommation.
Quelle est la consommation énergétique d’un DPE D ?La consommation énergétique d’un DPE D est comprise entre 181 et 250 kWh/m²/an.
Quel est le taux d’émission GES d’un DPE D ?Les émissions GES d’un DPE D sont comprises entre 31 et 50 KgCO²/m²/an.

✅ Est-ce qu'un DPE D est bien ou pas ?

Votre logement, en ayant un DPE D, n’est ainsi pas considéré comme énergivore ou polluant, mais il n’est pas non plus parmi les plus performants (bâtiments basse consommation).

Si votre logement possède un DPE D, celui-ci se trouve parmi la classe énergétique la plus répandue. Effectivement, 30% des logements en France ayant réalisé un diagnostic de performance énergétique ont un classement énergétique DPE D.

À jour en mars 2024 - Source : ADEME - Graphique : Selectra

📄 A quoi correspond un DPE D ?

Depuis le changement du DPE le 1er Juillet 2021, le DPE prend en compte le score le plus bas entre votre consommation énergétique et vos émissions GES. Là où un ancien DPE D était fourni en se basant seulement sur votre consommation énergétique annuelle, obtenue grâce à vos factures et où les émissions de CO2 n’étaient pas prises en compte.

Consommation énergétique d'un DPE D

La consommation énergétique d’un logement possédant un DPE D est comprise entre 181 et 250 kWh/m²/an.

A titre de comparaison, un bâtiment basse consommation aura une consommation énergétique inférieure à 110 kWh/m²/an. Passer d’un DPE D à un logement basse consommation est réalisable avec différents travaux de rénovation énergétique.

Emission GES d'un DPE D

Les émissions GES d’un logement possédant un DPE D sont comprises entre 31 et 50 KgCO²/m²/an. A titre de comparaison, un bâtiment basse consommation aura des émissions de GES inférieure à 11 KgCO²/m²/an.

Tableau DPE

🏠 Location d'un logement avec un DPE D

Un DPE D en location ne vous amènera aucun souci. Effectivement, contrairement aux DPE E, F ou G, le DPE D n’est visé par aucune interdiction de location ou même de gel de loyer. Cependant, l’Etat ayant pour objectif d’avoir le plus de BBC (bâtiments basse consommation) au sein de son territoire, le but serait de diminuer le nombre de DPE D.

🆙 Améliorer votre DPE, est ce possible ?

Oui, améliorer votre DPE est possible. Un DPE D peut facilement atteindre un classement énergétique supérieur. Cela nécessitera des travaux de rénovation où seules quelques améliorations seront nécessaires (amélioration de votre système de chauffage vers une pompe à chaleur air-eau par exemple). A contrario, passer d’une passoire thermique à un DPE D est un réel objectif, qui nécessitera des travaux de rénovation de plus grande ampleur (isolation de la toiture et des murs par exemple).

Passer d'un DPE E, F ou G à un DPE D en appartement

Améliorer votre DPE de passoire thermique à un DPE D en appartement doit être un réel objectif. Effectivement, dans le cas où vous souhaitez louer votre bien, un DPE supérieure à D pourra prochainement vous interdire cela.
Pour cela, un audit énergétique peut être bénéfique à réaliser. Cela vous permettra d’obtenir différents scénarios afin de passer d’une passoire thermique à un DPE D.

Dans la plupart des cas, les travaux de rénovation énergétique pour atteindre un DPE D seront :

 

Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique en appartement, il peut être obligatoire dans certains cas d’avoir l’accord de la copropriété. Afin de vérifier que tout cela peut être réalisé en accord avec la loi, aborder le point des travaux énergétiques lors de votre prochain conseil de copropriété.

Passer d'un DPE D à un DPE C voir B ou A pour votre maison

Améliorer votre DPE D vers un DPE basse consommation pour votre maison peut être un réel objectif pour réduire vos factures d’énergies et limiter vos émissions de GES. De même, vous avez la possibilité de réaliser un audit énergétique, qui vous permettra d’obtenir différents scénarios de travaux de rénovation énergétique ayant pour but de passer d’un DPE D à un DPE C, B voire A.

Dans la plupart des cas, les travaux de rénovation énergétique pour sortir d’un DPE D seront :

  • l'isolation des murs par l’intérieur ou l’isolation des murs par l’extérieur
  • l'isolation de la toiture
  • l'isolation thermique du sol
  • le remplacement du système de chauffage actuel par un système plus performant et écologique : pompe à chaleur géothermique, chauffage au bois ...
  • l'installation d'un système de production d'eau chaude sanitaire plus performant et écologique : chauffe-eau thermodynamique, chauffe-eau solaire
  • l'installation d'un système de ventilation efficace (VMC double flux)

 

❓ FAQ : Vos questions sur les DPE D

Le DPE D interdit-il la location de votre logement ?

Un classement DPE Dn’interdit pas la location de votre logement. Effectivement, les classement DPE en location qui provoquent ou vont provoquer une interdiction de location dans le futur sont les DPE E, les DPE F et les DPE G.

Quelles sont les aides pour rentrer ou sortir de la classe D d'un DPE ?

Selon votre niveau de ressources et votre région, certaines aides financières de l’Etat et des fournisseurs dans le cadre de la rénovation énergétique peuvent contribuer à réduire le coût de vos travaux de rénovation thermique d’un logement DPE D :

  • MaPrimeRénov’ peut couvrir jusqu’à 90 % des dépenses lors de travaux de rénovation énergétique avec un plafond de 20 000€ par logement
  • A cela peut s’ajouter un bonus "bâtiment basse consommation" de MaPrimeRénov’ afin d’atteindre une classe A ou B. Le montant de ce bonus est compris entre 500€ et 1 500€
  • la prime CEE pouvant atteindre jusqu'à 7 400€ avec la prime coup de pouce “Rénovation d’ampleur”
  • la TVA réduite à 5,5% sur le matériel et la main d’oeuvre
  • le prêt à taux zéro ou Éco-PTZ pouvant atteindre 50 000 €, remboursable sur 20 ans
  • les aides locales selon votre région ou département.

 

Besoin d'un diagnostiqueur ?

Vous êtes en recherche d'un profesionnel pour réaliser un DPE ?