Réouverture de la centrale à charbon de Saint-Avold, Les modalités du chèque énergie bois annoncées, Un nouvel accord Allemagne - Qatar

29/11/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • En Italie, le gaz est gratuit pour les habitants de la région Basilicate. La région a conclu un accord avec ENI, Total et Shell qui exploitent en Basilicate les premières réserves terrestres de pétrole et de gaz en Europe. Les compensations environnementales vont permettre à la région de rembourser le prix du gaz aux résidents de la Basilicate.
  • Les importations européennes de gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance de Russie vers l’Union européenne ont atteint un niveau record au cours des dix premiers mois de l'année, rapporte le Financial Times. Elles ont représenté 17,8 milliards de mètres cubes entre janvier et octobre 2022 (+40%).
  • “Alors que la Russie s'est engagée dans une campagne de frappes de missiles massives visant l'infrastructure énergétique à travers l'Ukraine, la fourniture en électricité reste perturbée à Kiev, où la température s'approche de zéro degré [...] Certains foyers ont ainsi de l'électricité en permanence et d'autres pas du tout.”
  • Ce mardi, le Qatar a annoncé un nouvel accord d'approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) avec la compagnie américaine ConocoPhilips sur 15 ans. Le pays du Golfe va fournir “jusqu'à 2 millions de tonnes de GNL par an” au terminal gazier en cours de construction à Brunsbuntell, dans le nord de l'Allemagne, à partir de 2026, a déclaré le ministre qatari de l'Energie, Saad Sherida Al-Kaabi, lors d'une conférence de presse.

🐓 En France

  • Malgré les critiques, la centrale à charbon de Saint-Avold, en Moselle - d’une capacité de 600 mégawatts - a rouvert ses portes ce lundi 28 novembre, huit mois après sa fermeture. 70 salariés ont été rappelés afin d'assurer la bonne marche de la centrale. L’objectif : fournir de l’électricité à près de 600 000 foyers, dans le cadre des difficultés d’approvisionnement rencontrées depuis plusieurs mois.
  • EDF traverse une “crise historique”, selon son nouveau PDG Luc Rémont, qui appelle en interne ses salariés à être pleinement “mobilisés” pour passer l'hiver face à une situation “critique” marquée par un risque de coupures d'électricité ciblées.
  • Pour la première fois en 20 ans, les artisans bouchers-charcutiers de France se mobilisent ce mardi 29 novembre à Paris lors d’une manifestation à proximité de l'Assemblée nationale, pour réclamer un blocage des prix de l'énergie pour leur secteur.
  • Dans une interview accordée au parisien ce 27 novembre, Gabriel Attal a précisé les modalités d’obtention du chèque énergie bois. Le guichet ouvrira dès le 22 décembre et “Il suffira de se connecter sur le site chequeenergie.gouv.fr et de rentrer son numéro de télédéclarant et sa facture”? Ce chèque d’un montant de 50 à 200 euros sera accessible en fonction des ressources des ménages concernés : “Pourront y accéder les Français qui gagnent jusqu'à 2.260 euros pour une personne seule et jusqu'à 4.750 euros pour un couple avec deux enfants.”

☀️ Energies renouvelables

  • Selon la “déclaration de solidarité énergétique” signée vendredi entre la France et l'Allemagne, l'hydrogène “durable” ou hydrogène “vert”, devrait bientôt pouvoir être issu de l'électricité d'origine nucléaire, et plus seulement renouvelable, en raison de la très faible empreinte carbone de l'atome, et se voir quand même étiqueté “vert”. Ce principe a été intégré dans la directive européenne sur le gaz, laquelle sera votée cet hiver.
  • Pour remédier au problème de givrage des pales d’éoliennes, qui peut réduire jusqu’à 80 % la production annuelle d’énergie des parcs, un nouveau projet de recherche de l’université d’Aarhus vise à mettre au point des drones intelligents et autonomes capables de voler jusqu’à de petits et grands parcs éoliens et de scanner, détecter et signaler tout givrage sur les pales des turbines. Le projet, dirigé par le professeur associé Erdal Kayacan, est financé par le fonds indépendant de recherche du Danemark à hauteur de 2,8 millions de couronnes danoises.
Mis à jour le