Le Qatar mise sur le retour du gaz russe en Europe, Fin des risques de coupures d'électricité pour cet hiver ?, Une production "historiquement basse" pour EDF

16/01/2023

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • Ce samedi, le ministre qatari Saad Sherida al-Kaabi - également patron de QatarEnergy - a prédit pour l’Europe un retour du gaz russe. “Le gaz russe va revenir, à mon avis, en Europe” même si elle a désormais “une diversité bien plus grande” des sources d'approvisionnement, a t-il ajouté. “Les Européens disent aujourd'hui qu'il n'en est pas question” mais “les choses se réparent avec le temps”.
  • “La justice britannique a rejeté vendredi un recours de l'ONG Friends of the Earth contre un financement du Royaume-Uni jusqu'à 1,15 milliard de dollars d'un projet gazier de TotalEnergies au Mozambique, que l'ONG juge incompatible avec les engagements de Londres en matière de climat.”
  • Un gazoduc reliant la Lituanie et la Lettonie a été touché par une explosion vendredi dernier. Il n’existe toutefois aucune preuve immédiate qu’il s’agisse d'une attaque, a déclaré Amber Grid, l'opérateur de transport de gaz lituanien .
  • Vendredi, le gouvernement japonais a réaffirmé vendredi son intention de commencer à rejeter l'eau contaminée de la centrale nucléaire endommagée de Fukushima Daiichi dans l'océan Pacifique “autour du printemps ou de cet été”. Malgré le fait que cette opération ait été jugée sans risque par les régulateurs japonais en juillet dernier, les pays voisins ainsi que les pêcheurs demeurent opposés au projet.
  • “Les prix du gaz naturel européen enregistrent une nouvelle baisse hebdomadaire en raison de la bonne santé des stocks et des importations de GNL, selon ANZ Bank.”

🐓 En France

  • À l’antenne de FranceInfo, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, s’est montrée optimiste quant à la capacité de la France à finir l’hiver sans coupure d’électricité, précisant toutefois qu’il convient de rester vigilants et ne pas relâcher les efforts d'économie d'énergie indispensables pour préserver le climat.
  • Les chiffres sont tombés jeudi dernier, confirmant la production d’électricité d’EDF historiquement faible. La production du parc nucléaire est de son côté tombée à 279 TWh, en baisse de 22,7% comparé à 2021 “en raison d’une moindre disponibilité du parc nucléaire due essentiellement à l’examen et aux réparations des circuits concernés par la corrosion sous contrainte”, a indiqué EDF. De son côté, la production hydraulique d’EDF a quant à elle baissé dans les mêmes proportions à 32,4 TWh (-22,4% par rapport à 2021) sur 2022, année la plus chaude jamais enregistrée en France qui a mis à sec des barrages.
  • Le mouvement de défense des intérêts des ETI (entreprises de taille intermédiaire) alerte La Tribune sur les effets de la crise énergétique sur l’activité de ces structures. En effet, selon l’association, pour 27% des 5 500 entreprises françaises qui comptent entre 250 et 4 999 salariés, cette crise risque d’avoir des “effets destructeurs”. Parmi elles, certaines se trouvent dans l'”angle mort” de l'État, pour l'instant incapable de leur fournir les “réponses adaptées”, affirme le délégué général du METI, Alexandre Montay.

☀️ Energies renouvelables

  • “La banque d’investissement allemande Alantra et le développeur solaire espagnol Solarig se sont associés aux fonds d’infrastructures Amundi Transition Energétique (France) et Reichmuth (Suisse) pour lancer un véhicule d’investissement qui a pour but d’acquérir dans les prochaines années un portefeuille de 50 centrales solaires situées en Espagne et en Italie.”
  • EDF Renouvelables annonce la mise en service de la centrale solaire de Beaurepaire, d'une capacité installée de 14 MWc. Dotée de 20 000 panneaux, l’installation est entrée en fonction lundi 9 janvier 2023, après un mois de tests.
  • Alors que TotalEnergies vient de mettre en service sa 18ème unité de production de biogaz française - présentée comme la plus puissante du pays (160 GWh) - le groupe affirme sa volonté de s’investir dans le secteur et fait passer son objectif à horizon 2030 de 6 TWh à 20 TWh, dont 4,5 TWh en France où il produit actuellement 700 GWh.
Mis à jour le