Participez à un achat groupé télécom

Profitez de la force du nombre pour obtenir des remises ultra-compétitives

Je m’inscris
En savoir plus

Début 2017, la centrale de Fessenheim fonctionne toujours

Une vague d'indignation sur les réseaux sociaux, portée par le mouvement anti-nucléaire, et relayée par les médias en ce début de semaine, a rappelé à François Hollande sa promesse électorale de faire fermer la centrale de Fessenheim avant fin 2016.

A quatre mois de l'échéance présidentielle, la polémique sur la plus vieille centrale nucléaire française est ravivée. Alors que les deux réacteurs de la centrale de Fessenheim étaient à l'arrêt pour des raisons techniques, EDF a redémarré l'un d'eux le 30 décembre.

La mise à l'arrêt de la centrale de Fessenheim est aujourd'hui prévue pour fin 2018, période à laquelle l'EPR de Flamanville devrait entrer en fonctionnement. En amont, l'Etat devrait verser à EDF une indemnisation de 446 millions d'euros.

Mais le calendrier pourrait encore changer. François Fillon, candidat Les Républicains à la présidentielle, avait en effet proposé de "stopper la fermeture de Fessenheim". Cette décision reviendrait à contredire la loi de transition énergétique, qui avait prévu de plafonner la production d'énergie nucléaire à son niveau actuel.

Mise à jour le

Nicolaï

Diplômé de Sciences Po Paris, Nicolaï rejoint Selectra au printemps 2014. Chef de projet contenus, il supervise le travail de rédacteurs pour le site fournisseurs-gaz.com. Il anime aussi la newsletter Bons Plans.