Poussée de l’électricité éolienne en France et dans le monde

A l’échelle mondiale, malgré une année 2013 en demi-teinte, La filière éolienne se porte bien. Le cabinet d’analyse GlobalData prévoit même un doublement des capacités de production installées d’ici 2020. En France en 2013, l’électricité consommée était à 4% d’origine éolienne : une première !


Un bon nombre de projets en cours

 

Bonne nouvelle pour le développement des énergies renouvelable : les projets de parcs éoliens se multiplient. Selon le Commissariat général au développement durable (CGDD), « le rythme des raccordements repart à la hausse au premier trimestre 2014 ». Cette donnée contraste avec les mauvais chiffres des raccordements en 2013, en chute de 32% par rapport à 2012.

 

Des offres d'électricité verte existent — Selectra :
09 73 72 73 00 (lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h).
Me faire rappeler gratuitement
Comparer les offres d'électricité
Qu'est-ce qu'une offre d'électricité verte ?

Pour la suite de l’année, aucun ralentissement ne devrait se faire sentir : les projets sont nombreux et les demandes de raccordement de parcs éoliens en forte hausse. Comme le note de nouveau le rapport de la CGDD, « Un peu plus de 500 projets d’éolien terrestre sont en file d’attente à la fin du mois de mars, pour une puissance annoncée à la hausse de 5 937 MW. La puissance des projets terrestres avec une convention de raccordement signée a augmenté par rapport à fin décembre, ce qui laisse augurer une hausse des raccordements éoliens dans les trimestres à venir ».

Voir nos derniers articles :
Le Conseil d'Etat annule les tarifs bonifiés d'achat de l'électricité éolienne
Conclusion d'un appel d'offres géant dans l'éolien off-shore

Plus de 4% de la consommation française d’origine éolienne

 

Au-delà des mises en production de nouveaux parcs éoliens, ce sont également l’amélioration des performances opérationnelles des installations existantes qui poussent la production d’électricité d’origine éolienne en France. Un régime de vent très favorable a ainsi contribué en très grande partie à la hausse de 44% de  la production éolienne au premier trimestre 2014 par rapport aux derniers mois de 2013.

En conséquence, la part de l’éolienne dans la consommation nationale d’électricité atteint le seuil inédit de 4,2%. Cette proportion est en forte augmentation par rapport au même trimestre de 2013, où l’électricité d’origine éolienne ne représentait que 2,6% de la consommation des ménages français. D’une manière plus générale, la part des énergies renouvelables est en forte progression cette année. En 2013, elles ont représenté 28% de la production d’électricité en Europe, devant le charbon et le nucléaire.

Les objectifs à horizon 2020 sont de bon augure

éoliennes

La production d'électricité éolienne devrait largement dépasser 25 TWh en 2020.

Au niveau mondial, le recul constaté en 2013 dans l’électricité éolienne est aussi à mettre en rapport avec la multiplication des projets lancés cette année. Le cabinet GlobalData prévoit ainsi le doublement de la capacité éolienne dans le monde d’ici 5 ans. « La capacité éolienne cumulée dans le monde va plus que doubler de 319,6 GW en 2013 à 678,5 GW en 2020 », écrivent les analystes du cabinet de conseil dans un rapport publié le 10 juin.

Pas de grosse surprise du côté des moteurs de cette croissance : ils  sont à chercher du coté du sud-est asiatique. C’est même particulièrement la Chine qui tire la croissance de l’éolienne. « En Chine, le plus grand marché éolien national responsable de 45% de la hausse des capacités mondiales en 2013, on attend 239,7 GW de capacité éolienne cumulée d’ici 2020 », précise GlobalData, qui souligne également le retour en force des Etats-Unis, dont les capacités installées devraient passer de 68,9 GW en 2014 à 104,1 GW en 2020. Cette demande est portée par les gouvernements des Etats (Alaska et Texas en tête), qui légifèrent de manière à encourager le développement des énergies renouvelables.

Mis à jour le