Lancement d'un nouveau label "énergie-carbone" pour les bâtiments à énergie positive et bas carbone

Ségolène Royal, ministre de l'Énergie, et Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, ont annoncé en fin de semaine dernière le lancement d'un label "énergie-carbone" pour la construction des bâtiments à énergie positive et les bâtiments bas carbone. Le but ? Inciter les maîtres d'ouvrage à anticiper la future réglementation environnementale relative aux bâtiments neufs.

"La France sera le premier pays au monde à élaborer une réglementation de la construction neuve associant des exigences de performance énergétique et d’émissions de gaz à effet de serre", ont déclaré conjointement les ministres Ségolène Royal et Emmanuelle Cosse à l'occasion d’une conférence de presse, le 1er juillet dernier. Au cœur de cette nouvelle réglementation : un nouveau label "énergie-carbone". Ce dernier, inspiré des labels déjà existants en lien avec les associations HQE, Effinenergie et BBCA, voit le jour un an après le début d'une concertation avec les professionnels de la construction.

Concrètement, le label "énergie-carbone" devrait permettre d'évaluer la faisabilité technique et économique des nouvelles exigences de construction mais aussi de mieux connaître les besoins des professionnels du bâtiment. Car l'objectif est bien de dessiner la future réglementation environnementale des bâtiments neufs. Dans le cadre du déploiement du nouveau label, une expérimentation sera menée avec des maîtres d'ouvrage volontaires. A partir du mois de septembre prochain, des bâtiments pourront ainsi être évalués par un organisme certificateur agréé en charge d'octroyer le label "énergie-carbone". Une suite logique à la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte adoptée en août dernier. Décidément, les énergies renouvelables n'en finissent pas de faire parler d'elles !

Qu'est-ce qu'un bâtiment à énergie positive ? Un bâtiment à énergie positive, également appelé BEPOS, produit plus d'énergie qu'il n'en consomme pour son fonctionnement. Il a donc un bilan énergétique global positif.

Mis à jour le