Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Upcycling / surcyclage : la tendance qui redonne vie aux objets et vêtements inutilisés

Les objets et vêtements déjà utilisés peuvent se recycler par le haut pour prendre de la valeur.

En France, chaque logement disposerait de 114 euros de vêtements jamais portés, et 700 000 tonnes d’articles seraient achetés en tout chaque année. Les consommateurs sont encouragés à adopter des comportements plus responsables et respectueux de l'environnement, comme le recyclage ou le zéro déchet. Les plus créatifs, et certaines entreprises, optent même pour le surcyclage - on parle aussi d’upcyclage - afin de donner une deuxième vie à tout type d'objet. Faire du neuf avec du vieux est devenu très tendance, tant en matière de design intérieur que de style vestimentaires.

Upcycling définition

L'upcycling, en français surcyclage, c’est l’art de donner une nouvelle vie à un matériau, l’art de le faire passer du vieux au neuf.

Qu'est-ce que le surcyclage ?

pouce vert

Le surcyclage est le fait de recycler un produit, en s’efforçant toutefois de lui apporter une valeur plus élevée que précédemment, et si possible une fonction plus utile encore. Cet éco-concept s’effectue à la fois chez des particuliers - puisque n’importe quelle personne créative peut transformer un meuble de son salon ou un vêtement de sa garde-robe - et chez des professionnels, notamment dans des entreprises dédiées à l’upcycling. Ce phénomène prend un véritable essor depuis l’introduction du concept, d'autant qu'il va de pair avec l'idée qu'ont de plus en plus de citoyens de réduire son empreinte écologique. D’après les chiffres d’Etsy, un site spécialisé en vente de produits de seconde main, le nombre d'articles intitulés ‘upcycling’ a commencé à exploser en 2011 et est encore en hausse aujourd’hui, notamment grâce un réseau social Pinterest.

On en distingue deux types :

  • le surcyclage pré-consommateur : le produit non utilisé est encore à l’usine et vient par exemples de chutes de tissu ;
  • le surcyclage post-consommateur : le produit non utilisé a déjà été vendu et est réutilisé, comme un pantalon, une boîte, un pot, etc.

L’origine du conceptWilliam McDonough et Michael Braungart rédigent le livre Cradle to Cradle: Remaking the Way We Make Things en 2002 qui connait un grand succès grâce à l’introduction du concept d’upcycling.

Quelle différence entre surcyclage et recyclage ?

Si surcycler c’est recycler, recycler ce n’est pas pour autant surcycler. Alors que la qualité d’un produit se perd et qu’un grand nombre d’énergie est utilisé pour recycler ; le surcyclage, à l’inverse, permet d’obtenir une meilleure valeur du produit. Le concept n’apparaît qu’en 2002 alors que le recyclage est déjà un processus connu. Toutefois, ce dernier s’apparente davantage à ce que les anglophones appellent ‘downcycling’, c’est-à-dire le fait de passer d’un produit à un autre en le transformant, mais en réduisant sa qualité. Le surcyclage intervient alors comme une sorte de remède face aux limites du recyclage: des produits de mauvaise qualité et parfois aussi moins utiles.

D’où vient le mot « surcyclage »?Surcyclage vient de l’anglais "upcycling" qui signifie l’action de recycler vers le haut (up), c’est-à-dire recycler de façon à obtenir un meilleur résultat que le produit de base proposé.

Les bénéfices du surcyclage

Ce phénomène connaît un grand succès aux Etats-Unis et s’étend rapidement dans le monde entier car les bénéfices sont multiples :

idée recyclage
Le surcylage a des avantage par rapport au recyclage traditionnel.

  • économies financières ;
  • réduction des déchets ;
  • produits de longue durée et de qualité ;
  • baisse de gaspillage ;
  • réduction de la consommation de matières premières ;
  • réduction d’énergie utilisée ;
  • réduction d’air pollué ;
  • réduction d’eaux polluées ;
  • baisse des émissions de gaz à effet de serre.

La transformation d'un produit d’origine pour lui donner une deuxième vie grâce au surcyclage est une transformation propre qui respecte l’environnement et la planète. Non seulement cette démarche permet de ne pas jeter, mais aussi de ne pas acheter un autre objet. Elle s'inscrit donc dans l'optique de moins consommer.

Le surcyclage en DYT : quelques idées

Tout comme les fameux do-it-yourself qui se développent sur internet, les tableaux Pinterest de surcyclage se multiplient. Les transformations sont très variées puisqu’elles se font essentiellement en fonction des ressources et de la créativité de la compagnie ou de la personne qui effectue le recyclage.

lampe upcyclée avec un bidon
Exemple d'objet sucyclé.

Comment surcycler ses objets de la maison ?

De nombreux sites existent pour donner des idées, voire mettre en vente des objets surcyclé. On y trouve notamment des chaises à partir de battes de base-ball et de crosses de hockey, ou encore des malles à partir de jerricans. Certaines idées sont plus originales que d’autres, mais le surcyclage peut également se faire de manière simple. Par exemple, au lieu de jeter une vieille commode en bois qui ne sert plus, on peut la décaper, ôter les tiroirs qui fonctionnent mal, la peindre, la vernir et ajouter des étagères afin d’obtenir un bar. On passe ainsi d’une commode de chambre à un bar dans une cuisine.

C’est ce que le designer Jeremy Edwards fait lorsqu’il fabrique des objets de décoration ou des meubles design à partir des déchets qui remplissent les trottoirs, à côté des poubelles. Marcel Wanders, lui, crée la chaise Sparkling (pétillante) 100% recyclée à partir de plastique PET qui conserve la transparence liée aux bouteilles d’eau utilisées. Les bouteilles ont été transformées en une chaise particulièrement légère et design.

vêtements de seconde main
Les vêtements de seconde main ont des boutiques dédiées.

Comment surcycler ses vêtements ?

L'industrie textile fait partie des plus polluantes du monde, du fait de la manufacture souvent faite en Asie, de l'utilisation de produits chimiques, et de la surconsommation. Beaucoup de consommateurs achètent des vêtements pour peu les utiliser, puis les jettent une fois usés. On estime que chaque personne en France achète pour une dizaine de kilos de vêtements chaque année ; et que de grandes quantités sont jetés et gaspillés. Après l’huile, l’industrie du textile représente l’industrie la plus polluée. Afin d’éviter le gaspillage du textile, les vêtements peuvent être donnés aux associations d'aide aux plus démunis, aux entreprises dédiées au surclyage, ou alors, il faut adopter le DIY et transformer ses vêtements en trousses de toilette, shorts, sacs ou encore en foulards.

Exemples d'upcyling dans la mode et dans le design

Du côté des professionnels, des marques de luxe comme Hermès utilisent aussi ce concept en utilisant le reste de leurs matériaux pour faire d’autres produits qu’ils vendent dans une collection dédiée au surcyclage et appelée Petit H. Côté cuisine, des célébrités comme Maria Batali travaillent avec des compagnies de surcyclage afin de transformer leurs restes alimentaires.

Marques commercialisant des produits surcylés en France
Marque Produits d’origine Nouveaux produits
Hermès - Petit H chutes de tissu de foulards, restes du cuir des sacs Pochettes, porte-clefs, porte-monnaie, porte-passeports, bijoux, sacs, bandeaux, trousses
Maria Batali restes de graisse (restaurants) produits de beauté: lotions, savons
Reformation invendus des maisons de couture vêtements, robes de mariée
Elvis & Kresse lances d’incendie, voiliers, cartons, parachutes sacs, ceintures et accessoires
TRMTAB morceaux de cuir d’industries sacs tissés, coques de protection pour des appareils électroniques
Mise à jour le