Impact du déconfinement sur la consommation d'électricité des ménages

Electricité
Télétravail, retour au bureau, comment les mesures liées au Covid-19 impactent-elles la facture des consommateurs ?

En matière de consommation d'énergie, les habitudes de Français ont été bouleversées avec le confinement. Il en va de même pour le déconfinement. Il marque un changement des manières d'utiliser l'électricité. Enedis, gestionnaire de réseau d'électricité en France s'est penché sur le sujet pour proposer un panorama des modifications de la consommation dans l'Hexagone. Selectra synthétise les données d'Enedis.


Une baisse globale de la consommation

Lors du confinement, une diminution générale de la consommation a été enregistrée. Enedis a noté une baisse moyenne de 11,3% sur le réseau à basse et moyenne tension sur la période du 17 mars 2020 au 10 mai 2020. Les chiffres d'Enedis ne tiennent pas compte des lignes à haute tension. Selon RTE, au total, en ajoutant les chiffres de l'industrie la consommation globale a baissé d'environ 20%.

En effet, avec la mise en arrêt totale ou partielle de nombreuses entreprises, la consommation a chuté. Chez les particuliers, la chute a été moindre. La consommation d'électricité a reculé de 4% uniquement entre la "normale" et le confinement. Cette faible baisse s'explique par le recours massif au télétravail et à la scolarisation à domicile

Des horaires de consommation décalés

D'autre part, outre la baisse de la consommation, les horaires de consommation ont été différents pendant le confinement. Les ménages ont eu tendance à se lever plus tard donc à consommer moins d'électricité avant 10 heures du matin. Au sortir du confinement, du fait du retour au bureau, la consommation électrique démarre plus tôt. 

Depuis le 11 mai, la montée de consommation du matin, qui était plus tardive pendant le confinement, tend à se rapprocher des horaires d’avant crise, notamment pour ceux qui retournent sur leur lieu de travail. Enedis

D'autre part, avec le télétravail, l'après-midi, la consommation dans les foyers français avait tendance à être bien plus importante qu'en temps normal. Avec la reprise, cette demande excessive tend à s'estomper. En effet, avant le confinement, la consommation d'électricité globale des ménages en option base avoisinait les 5000 MW autour de 12h15. A la même heure, celle-ci était supérieure à 6000 MW lors du confinement. Elle a légèrement baissé pour redescendre aux alentours de 6000 à la fin de la quarantaine. 

La surconsommation d’électricité, qui s’étalait tout au long de la journée est légèrement retombée du fait de la fin du confinement, et d’un recours moindre au télétravail. Enedis

Nouvelles habitudes de consommation et factures énergétiques

Linky

Le confinement et le déconfinement s'accompagnent d'une modification des consommations sur la courte durée. Mais, cela changera-t-il sur le long terme ? Probablement. En effet, on peut penser que beaucoup d'entreprises continueront à proposer à leurs salariés du télétravail, en tout cas quelques jours par mois.

Cela jouera forcément sur la facture d'énergie des consommateurs. Il faut savoir que pendant la pandémie, le télétravail a pu engendrer entre 18 € et 97 € supplémentaires sur les factures d'électricité et de gaz. Les salariés peuvent demander à leur employeur de régler ces frais liés à l'activité professionnelle. Certaines entreprises disposent d'accord internes avec un barème qui leur est propre. 

D'autre part, les salariés qui font du télétravail peuvent faire baisser le prix de l'électricité en changeant de fournisseur. Il y a environ 40 fournisseurs d'énergie disponibles sur le marché. Changer de fournisseur peut permettre d'économiser jusqu'à 400€ par an sur la facture d'électricité. 

Cette démarche est simple et gratuite. Un coup de téléphone avec une facture sous les yeux suffit. Pour plus de renseignement, contactez un conseiller Selectra au 09 73 72 73 00 (rappel gratuit).

Mis à jour le