Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 73 72 73 00 Rappel gratuit

Canicule 2019 : climatiseur, ventilateur, lequel choisir ?

Face aux pics de chaleur, il peut être utile d'acheter un ventilateur ou un climatiseur.

Selon les météorologistes, l'été 2019 sera marqué par des températures relativement hautes. Les Français en ont désormais l'habitude : depuis 1988, les températures ont augmenté de 0,3 degré tous les dix ans. Face à ces vagues de chaleur de plus en plus fréquentes, il convient de réflechir à l'option la plus efficace pour de rafraichir. Alors achat d'un ventilateur ou d'un climatiseur, que choisir pour se rafraichir efficacement sans se ruiner ?

L'été sera chaud

En effet, la température devrait monter au-dessus des 30°C dans de nombreux territoires en France. Espérons qu’ils n’atteindront pas les records parisiens de 1947, année pendant laquelle la capitale avait enregistré un pic à 40,4°C.

Toutefois, de vraies vagues de chaleur ne sont pour l’instant pas annoncées. Comme l’explique François Gourand, météorologiste de Météo France « Pour définir une vague de chaleur, il faut que les températures se maintiennent au-dessus d'un certain seuil sur une durée significative. Ce ne sera a priori pas le cas dans les prochains jours. »

Une prédiction confirmée par Régis Crépet de La Chaîne Météo : « L'été risque d'être globalement chaud sans pour autant connaître de pic remarquable. Sans atteindre les seuils caniculaires, nous aurons une chaleur continue qui ne sera pas coupée par des vagues de fraîcheur. Ce qui risque de poser un problème de sécheresse, particulièrement pour les régions du nord ».

Plutôt ventilateur ou climatiseur ? 

Face à ces épisodes de chaleur, il convient de prendre des précautions. Outre le fait de boire beaucoup d’eau, il peut être utile d’investir dans un ventilateur ou voire un climatiseur.

L’efficacité et la consommation électrique ne sont pas la même en fonction des dispositifs. Le ventilateur demeure plus économique à l’achat et sur le long terme, il ne fait pas tant monter les factures d’électricité. Par ailleurs, ils sont plus maniables et peuvent vous suivre d’une pièce à l’autre. En revanche, la température de la pièce ne baissera pas puisque le ventilateur brasse simplement de l’air. 

Bien souvent, le ventilateur est suffisant pour se rafraîchir. Mais pour ceux qui vivent dans des endroits plus chauds, un système de climatisation peut être plus opportun. A la manière d’un réfrigérateur sur lequel on aurait installé un ventilateur, le climatiseur fait baisser la température d’une pièce.

Il en existe deux types : les monoblocs et les split. Le plus répandu reste le monobloc, qu’il soit mobile ou mural. A l’achat, il coûte environ 500 euros. Il est souvent très bruyant et nécessite une ouverture vers l’extérieur pour la gaine d’évacuation.

Le climatiseur split, lui, est plus discret et silencieux. Fixe, il demeure en revanche bien plus cher. On comptera au minimum 1000 euros à l’achat, auxquels s’ajoutent des frais de révision de 120 euros chaque année.

Que ce soit à l’achat ou sur le long terme, le climatiseur a un coût bien plus important. Sa consommation électrique est 62 fois supérieure à celle d’un ventilateur. Pour atteindre un euro de consommation sur sa facture d’électricité, un ventilateur doit fonctionner 4 jours en continu contre 2h30 en moyenne pour un climatiseur.

 

Des épisodes liés au réchauffement climatique

Il va donc falloir s’habituer aux températures qui montent. Si l’on en croit les prévisions des climatologues, les vagues de chaleur vont être de plus en plus fréquentes. Et pour cause, depuis 30 ans, les températures ont augmenté presque d’un degré.

Selon les experts, si le pire des scénarios venait à s’avérer vrai, à horizon 2050, il y aura une vague par an. De plus, à cela s’ajouterait possiblement une canicule digne de 2003 un été sur deux, cette fois à horizon 2100.

Impact écologique des climatiseursAttention, si vous souhaitez vous engagez dans la transition énergétique, faites très attention aux performances du climatiseur que vous achetez. En effet, ils ont un rôle prépondérant dans le réchauffement climatique.

Créé le