Achat groupé mutuelle santé Selectra Familles de FranceAchat groupé mutuelle santé Selectra Familles de France

Achat Groupé Mutuelle Santé

Obtenez -10% à vie sur votre prime d'assurance santé. Jusqu'à -28% pour les profils retraités !

Coronavirus : Profiter de la quarantaine pour comparer ses contrats et trouver moins cher

La pandémie massive du COVID 19 et le confinement déclaré amènent de nombreux changements dans notre vie quotidienne. Les habitudes changent, onr reste chez soi, le télétravail devient la norme, certains sont au chômage partiel. Comment s’assurer correctement dans ces conditions ? Quels sont les modifications possibles au niveau des différents contrats d’assurance ? Que cela change-t-il pour vous ? Selectra vous explique tout


Assurance Auto et confinement Coronavirus

À cause de la quarantaine et des restrictions appliquées pour stopper l’avancée de la pandémie, les Français pour leur grande majorité doivent abandonner leur voiture et la laisser stationnée chez eux. Conséquence ? Tout le monde souhaite inspecter son contrat auto afin de vérifier s’il existe de petites lignes permettant de compenser l’immobilité provoquée par cette crise sanitaire.

Comment trouver un comparatif des assurances auto ?

Votre Devis Auto en 5 minutes

Demandez un devis gratuit et sans engagement auprès d'un de nos partenaires.

Peut- on faire baisser le prix de son assurance auto ?

La première idée qui peut venir en tête, c’est la résiliation de l’assurance auto étant donné que celle-ci est bloquée dans le garage ou le jardin. C’est une très mauvaise idée. En effet, c’est une assurance obligatoire conformément à l'article L211-1 du Code des assurances :

Toute personne physique ou toute personne morale autre que l'État, dont la responsabilité civile peut être engagée en raison de dommages subis par des tiers résultant d'atteintes aux personnes ou aux biens dans la réalisation desquels un véhicule est impliqué, doit, pour faire circuler celui-ci, être couverte par une assurance garantissant cette responsabilité". 

Cependant, rien ne vous empêche de réadapter votre contrat et de négocier des garanties avec des plafonds de garanties moins élevées afin de faire baisser le prix de votre cotisation.

La garantie "responsabilité civile" doit être dans tous les cas incluse dans votre contrat : elle est obligatoire et protège les autres des sinistres dont vous êtes le responsable.

L'article L324-2 du Code de la route prévoit que : Le fait, y compris par négligence, de mettre ou de maintenir en circulation un véhicule terrestre à moteur ainsi que ses remorques ou semi-remorques sans être couvert par une assurance garantissant sa responsabilité civile conformément aux dispositions de l'article L. 211-1 du Code des assurances est puni de 3.750 euros d'amende 

C'est bien la mise en circulation du véhicule, c'est-à-dire son immatriculation, qui conditionne son obligation d'assurance et non son utilisation.

Réduire le plafond des garanties, une bonne idée provisoire

C’est en effet possible si vous désirez faire quelques économies. Le plus efficace dans ce cas c’est de demander à votre assureur de retirer les options dont vous n’avez plus le besoin actuellement, comme les forfaits au kilomètre ou les dépannages en bas de chez vous par exemple.

Assurance auto

Si votre assureur consent à cette modification, vous pouvez modifier votre contrat de deux façons possibles :

  • Faire un avenant au contrat actuel : en prenant en compte toutes les modifications qui ont été demandées ;
  • Demander un nouveau contrat.

Prenez garde, ces modifications sont temporaires et il ne faut pas oublier de demander de revenir au niveau du contrat initial une fois les conséquences de la pandémie du Coronavirus passées :

Les assureurs peuvent refuser votre demande de modification de contrat auto, sans obligation de motif. Cependant, vous êtes tout à fait libre également de résilier votre contrat et d’aller négocier chez la concurrence si votre ancienneté le permet.

Comment négocier mon prêt immobilier en période de confinement ?

Vers une suspension des remboursements ?

9 Millions d’emprunteurs en France pour un total de 1.300 milliards d’euros. Si en Italie, une suspension des prêts est mise en place, c’est loin d’être le cas en France. Cependant, ne paniquez pas, vous disposez tout de même de plusieurs solutions qui vous permettront de garder la tête au-dessus de l’eau si vos revenus connaissent une baisse liée à la pandémie du Coronavirus. Ces dernières ne sont pas vraiment différentes des mesures initiales déjà présentes en temps normal lorsque vous devez faire face à des difficultés.

Réalisez un devis d'assurance de prêt gratuitement en ligne

Devis Assurance emprunteur

Obtenez plusieurs devis et trouvez votre assurance emprunteur au meilleur prix

Réduire le montant des mensualités pour faire des économies

Il existe une clause vous permettent d’ajuster vos mensualités de crédit. Elle est indiquée dans votre contrat, vous pouvez faire baisser le prix de vos mensualités sans coût supplémentaire, mais sur une durée d’une année maximum. Votre banquier n’a pas le droit de refuser votre demande.

Cependant, vous devez faire bien attention à deux choses pour mettre en œuvre cette actualisation de situation :

  • Attention au contrat tout juste signé : vous ne pourrez ajuster votre contrat qu’un an après la signature du contrat ;
  • L’ajustement ne peut pas décaler votre durée de remboursement sur plus de deux ans. Pour éviter cela, servez-vous de votre tableau d’amortissement pour connaître l’impact du report de votre crédit sur la durée ;

Suspension des mensualités sur une période de 12 mois

Vous pouvez également choisir de suspendre vos mensualités pour un an maximum si vous ressentez des difficultés à rembourser votre prêt immobilier.

Il se peut que cette clause de suspension ne soit pas incluse dans votre contrat. Cela ne veut pas dire que vous ne pourrez pas en faire la demande, seulement, votre banquier n’aura pas l’obligation d’accepter votre requête.

Cette demande nécessite de s'y prendre en amont et de faire un avenant à votre contrat de prêt. En effet, cette pandémie est période compliquée pour toutes les entreprises, impliquant de nombreux sous-effectifs, le traitement des demandes sera alors plus long que d’habitude.

La suspension des mensualités ne s’applique pas au paiement des cotisations de votre assurance emprunteur (le chômage partiel est exclu des garanties). Cependant, grâce à la loi Bourquin, vous pouvez comparer les offres et souscrire une meilleure offre chez la concurrence.

Votre assurance habitation est-elle adaptée aux mesures impliquées par la pandémie ?

Ce qui risque de changer pour vous et votre assurance habitation durant le confinement impliqué par la pandémie du coronavirus : vous risquez très probablement de devoir travailler depuis votre propre logement.

Le télétravail

En tant que salarié, c’est votre employeur qui vous permet alors d’exercer le travail à distance depuis votre habitation personnelle. Si ne le faisiez pas avant, en principe votre employeur doit vous faire un avenant rattaché à votre contrat de travail. Grâce à ce dernier, vous conservez les droits que vous aviez en travaillant dans l’enceinte de l’entreprise.

assurance habitation

Le Code du travail autorise le recours au télétravail sans l’accord du salarié « en cas de circonstances exceptionnelles, notamment de menace d’épidémie, ou en cas de force majeure » (article L1222-11 du Code du Travail).

Quelle couverture pour le salarié travaillant depuis chez lui ?

Le matériel professionnel utilisé par le salarié travaillant à son domicile (ordinateur, écran, disques durs, téléphone, etc.) doit être normalement pris en charge par l’assurance de l’entreprise qui l’emploie. Elle doit en effet souscrire une assurance multirisque informatique qui assure le matériel professionnel prêté au salarié travaillant depuis chez lui.

Réalisez plusieurs devis d'assurance habitation gratuits en ligne

Devis Assurance Habitation

Obtenez plusieurs devis d'assurance habitation gratuit en 5' via notre comparateur.

En conséquence, le travailleur exerçant à domicile n’a aucune obligation de souscrire une assurance habitation spécifique qui l’indemniserait des concernant le matériel confié par son employeur :

  • Le vol de votre ordinateur professionnel dans votre habitation personnelle ;
  • Un incendie se déclarant chez vous et impliquant la perte de l’ordinateur et/ou de documents professionnels importants, etc. ;
  • Le piratage informatique et de perte de données sensibles indispensable à l’exercice de l’activité professionnel.

Cependant, si durant votre télétravail, vous utilisez votre matériel personnel, veillez à ce que ces derniers soient couverts par les garanties présentes dans votre contrat d’assurance multirisque habitation. L’employeur est responsable du matériel prêté par l’entreprise et vous êtes responsable de votre propre équipement.

N’hésitez pas à comparer les formules qui vous offrent ce type de garanties si vous trouvez la proposition de votre assureur trop onéreuse.

Assurance et complémentaire santé : quid de la prise en charge en période de Coronavirus ?

Si vous souhaitez consulter à cause du Coronavirus durant la pandémie, vous serez indemnisés au même titre que pour toutes autres causes de maladie. La téléconsultation est quant à elle remboursée à 100% par l’Assurance Maladie si elle concerne le virus Covid-19.

Le remboursement du test de dépistage du coronavirus Covid-19

D’un coût de 135 euros, le test de dépistage n’est pas indemnisé par l’assurance maladie lorsqu’il est réalisé en laboratoire hospitalier. En revanche, si celui-ci est effectué dans le cadre d’une hospitalisation, la couverture se montera à 100 % du coût.

mutuelle santé

L’autre option, c’est la prescription d’un test en laboratoire par votre médecin traitant : son tarif sera alors de 54 euros avec un remboursement de 60 % par la Sécurité sociale. Selon votre mutuelle santé et la formule que vous aurez choisie, vous pourrez bénéficier d’une prise en charge partielle ou totale du test du coronavirus.

Conséquence du Coronavirus : vers une augmentation du prix des mutuelles santé ?

Une augmentation des cotisations des mutuelles santé est malheureusement à prévoir. En effet, comme ces dernières ont dû prendre en charge beaucoup plus de personnes malades qu’en temps normal depuis la pandémie du Covid 19, il est très probable qu’elles cherchent à compenser ces dépenses par une augmentation des primes dès la rentrée 2020.

Réalisez un devis d'assurance santé gratuit

Devis Mutuelle Santé

Obtenez un devis gratuit d'assurance santé en 2 minutes auprès d'un de nos partenaires.

En effet, un des souhaits du gouvernent français, afin de lutter plus facilement contre le virus, c'est que les  potentielles dépenses soient prises en charge pour chacun d’entre nous. En conséquence, cela a demandé une très forte implication des organismes de la sécurité sociale et des mutuelles santé :
  • Dépenses liées à la forte augmentation des consultations médicales ;
  • Dépenses liées aux téléconsultations, prescriptions de médicaments et des séjours à l’hôpital ;
  •  
  • Dépenses liées aux recours massifs des tests de dépistage du Covid-19 ;
  • Les probables dépenses liées à l’indemnisation journalière des arrêts de travail.

De ce fait, face à ce surplus de prise en charge provoqué aujourd’hui par la pandémie, les mutuelles santé voudront surement en répercuter une partie sur les cotisations des assurés.

Si cette augmentation vous paraît alors trop importante, n’oubliez pas vous pouvez toujours résilier votre contrat. En cas de changement de tarif, votre assureur est tenu de vous rappeler la date limite à laquelle vous pouvez mettre fin à son contrat, en le spécifiant clairement dans l’avis d’échéance annuelle.

Cette obligation d’information est cadrée par la loi Châtel (2005) : si vous n’êtes pas averti au moins 15 jours avant la fin de la période de résiliation, le contrat d’assurance pourra être rompu sans aucun surplus.

Mon assurance voyage prend-elle en charge les frais liés au Coronavirus ?

Prise en charge du Coronavirus à l’étranger

Si vous avez souscrit une assurance voyage avant votre départ, votre assureur est susceptible de vous offrir une assistance médicale lors de votre séjour à l’étranger.

assurance voyage

Vous êtes malade à cause du coronavirus, vérifiez bien votre contrat : de nombreuses assurances mettent les pandémies dans les cas d’exclusions. Beaucoup d’assureurs ne prennent pas en charge les soins dus au Covid 19 : tests, consultations du médecin et hospitalisation.

En revanche, certaines assurances prennent en charge les soins liés au Coronavirus, n’hésitez pas à contacter afin d’être certains du niveau et des conditions d’indemnisation. Votre assureur demandera toujours suivre les règles imposées par les autorités compétentes du pays où vous vous trouvez, par exemple en ce qui concerne l’obligation de quarantaine, confinement et l’accès à certaines villes ou hôpitaux.

Attention : la grande majorité des assurances ne prennent pas en charge l’achat du test COVID 19, même si les soins sont couverts. Effet, le test est considéré comme un acte de prévention suivent compris dans les cas d’exclusion.

Réalisez un devis d'assurance voyage gratuitement

Devis d'une assurance voyage

Couvrez votre voyage en demandant un devis d'une assurance voyage en quelques clics auprès d'un de nos partenaires.

Certaines assurances gèlent également les adhésions pour les nouveaux inscrits durant la pandémie du Coronavirus car désormais elles considèrent que la contamination peut être un sinistre anticipé de la part des nouveaux assurés.

En résumé, votre assurance voyage peut prendre en charge les frais suivants si vous êtes atteint du COVID 19 :

Annulation de voyage en raison du coronavirus

  • Frais médicaux : en cas d’hospitalisation à l’étranger, votre assurance indemnise les frais médicaux conformément aux conditions générales et aux plafonds d’indemnisation indiqués dans votre contrat ;
  • Frais pour séjour prolongé : dans certains cas, votre assureur peut prendre en charge une partie (ou en totalité) du logement et des frais de nourriture en conséquence de la pandémie dans le pays où vous vous trouvez;
  • Les assureurs considèrent le coronavirus comme une épidémie. La plupart d’entre eux ne couvrent pas les frais résultant d’une annulation d’un voyage en raison d’une pandémie : billets d’avion, logement dans le pays de destination, etc.

Le cas du retour anticipé : certaines assurances voyage prennent en charge une partie ou la totalité du billet d’avion de retour en raison de la pandémie du Coronavirus. N’hésitez pas à contacter votre assureur pour savoir quelles sont les conditions de remboursement.

Mis à jour le