Achat groupé mutuelle santé Selectra Familles de France

Achat Groupé Mutuelle Santé

Obtenez -10% à vie sur votre prime d'assurance santé. Jusqu'à -28% pour les profils retraités !

Assurance habitation : où paye-t-on le moins cher en 2020 ?

Assurance habitation : où paye-t-on le moins cher en 2020 ?

La variation des tarifs de l’assurance habitation est un sujet qui revient régulièrement, et plus particulièrement leur hausse constante depuis plusieurs années. Une nouvelle étude dévoile les prix moyens des cotisations pour 2020, ainsi qu’un classement région par région.


Quelle assurance pour votre logement choisir ?

Devis Assurance Habitation

Obtenez un devis d'assurance habitation pour protéger votre logement.

  • En bref : Assurance habitation : la moyenne des tarifs en 2020
  • Selon une nouvelle étude d’Assurland, les tarifs des primes habitation sont encore en hausse en 2020 ;
  • Sur le territoire hexagonal, le prix moyen annuel est de 214 euros ;
  • Dans le détail, la moyenne annuelle en 2020 est de 179 euros pour un appartement, et de 248 euros pour une maison ;
  • L’Île-de-France est toujours la région la plus onéreuse de l’Hexagone, et la Bretagne la moins chère ;
  • Malgré l’espoir nourri par certains de constater une baisse des tarifs en 2021, beaucoup d’experts estiment que cela est peu probable, voire que ceux-ci vont continuer d’augmenter.

Assurance habitation : quels critères déterminent le prix des primes ?

L’été est propice à la publication d’études et d’enquêtes pour connaître les évolutions du marché assurantiel. Fin juillet 2020, le comparateur d’assurance Assurland a partagé une nouvelle analyse des tarifs de l’assurance habitation en France en 2020.

assurance habitation moins cher
Les tarifs des primes d’assurance habitation augmentent régulièrement.

On le sait, les prix moyens de l’assurance habitation, comme ceux de l’assurance automobile, varient en fonction des régions. Dans sa nouvelle étude, Assurland conclut que le tarif annuel moyen de l’assurance habitation en 2020 est de 214 euros. Comparativement aux chiffres pour 2018, cela représente une hausse de 3,5 % pour la couverture des appartements, et de 5,5 % pour la couverture des maisons :

  • Assurance habitation pour les appartements en 2020 : en moyenne 179 euros annuels ;
  • Assurance habitation pour les maisons en 2020 : en moyenne 248 euros annuels.

La question qui revient souvent est évidemment : qu’est-ce qui peut bien justifier les disparités – parfois importantes – entre les différentes régions françaises ? Il existe des critères de base qui déterminent le coût pour les assureurs, et celui-ci se répercute bien sûr sur le coût pour les assurés. Les principales caractéristiques qui vont participer à déterminer le tarif des primes sont les suivantes :

  • Le type de logement : évidemment, c’est essentiel. Couvrir une maison ou un appartement n’implique pas le même investissement financier. Mais au-delà de ça, le nombre de pièces du logement, sa superficie, ses spécificités (balcon, terrasse, cave, etc.) vont impacter directement le prix de l’assurance habitation ;
  • La zone géographique du logement : peu de personnes le savent, mais le niveau de sinistralité n’est pas le même en fonction des régions. Qui dit niveau de sinistralité plus élevé, dit tarifs assurantiels plus importants. Par exemple, Assurland rappelle que les cambriolages en régions PACA et Occitanie sont statistiquement plus élevées, et cela joue ;
  • Les circonstances climatiques : cela est aussi lié à la zone géographique du logement et au le réchauffement climatique, qui prend de plus en plus d’importance dans la variation des tarifs assurantiels pour l’habitation. Tempêtes, inondations, sécheresses et autres événements climatiques dévastateurs peuvent faire largement augmenter le tarif des primes pour les particuliers.

Selon les données d’Assurland, 63 % des personnes assurées choisissent une formule de base pour leur assurance habitation, mais cela varie en fonction du logement. Par exemple, une majorité de personnes vivant dans un appartement optent pour une formule de base (74 %), mais la proportion change pour les propriétaires et locataires de maison, qui à 50 % vont prendre une formule supérieure.

Assurance habitation : quelles sont les régions les plus chères en 2020 ?

Quelle est la région la plus chère de l’Hexagone ? Il n’y a pas vraiment de suspense ici, c’est évidemment l’Île-de-France. Prix moyen annuel en 2020 pour assurer son logement : 231 euros. La région PACA suit de près avec 228 euros, puis l’Occitanie avec 202 euros. Une nouvelle fois, c’est la Bretagne qui peut se targuer de proposer les couvertures habitation les moins chères sur le territoire français, avec seulement 139 euros par an en moyenne.

Prime moyenne de l’assurance habitation par région en 2020

Région

Tarifs 2020 pour une maison

Tarifs 2020 pour un appartement

France entière (métropole)

248 euros

179 euros

Ile-de-France

311 euros

231 euros

Provence-Alpes-Côte d’Azur

300 euros

228 euros

Occitanie

277 euros

202 euros

Auvergne–Rhône-Alpes

257 euros

191 euros

Hauts-de-France

257 euros

176 euros

Grand Est

242 euros

169 euros

Nouvelle-Aquitaine

235 euros

173 euros

Bourgogne-Franche-Comté

226 euros

161 euros

Centre-Val de Loire

224 euros

158 euros

Pays de la Loire

218 euros

153 euros

Normandie

217 euros

169 euros

Bretagne

209 euros

139 euros

* Source : Assurland.

Malgré le constat d’une hausse continue des tarifs de l’assurance habitation, certains prédisent une baisse en raison de la crise liée au Covid-19, et en particulier du confinement. Ce dernier a provoqué une baisse de la sinistralité, laquelle pourrait potentiellement amener à une baisse des cotisations en 2021. Pour autant, cette prévision est aussi démentie par de nombreux experts, lesquels affirment le contraire. En effet, du réchauffement climatique à l’augmentation de sinistres post-confinement, les indicateurs pouvant faire pressentir une augmentation des tarifs sont nombreux.

Entre avril et juin 2020, le nombre de cambriolages de logements aurait baissé de 25 % par rapport au premier trimestre de l’année, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Mis à jour le