Coronavirus : les assureurs se mobilisent

Coronavirus : les assureurs se mobilisent

En cette période de crise sanitaire liée au Coronavirus, de nombreuses compagnies d’assurance réagissent et mettent en place des mesures exceptionnelles afin de rassurer et protéger leurs adhérents. Nouvelles garanties, suppression des franchises, report des cotisations ou encore fonds de solidarité : tour d’horizon des initiatives du monde de l’assurance face à la pandémie du Covid-19.


Confinement : les assureurs ne font pas exception à la règle

Depuis le passage en stade 3 de la pandémie de Coronavirus, le gouvernement a renforcé les mesures de distanciation sociale et a annoncé la fermeture de « tous les lieux recevant du public et non essentiels à la vie du pays » le 14 mars 2020. Outre les cafés, bars et restaurants, les compagnies d’assurance, à l’inverse des établissements bancaires, sont également concernées par cette décision !

Ainsi, toutes les agences d’assurance ont dû fermer leurs portes au lendemain de l’annonce du confinement. Seules quelques compagnies reconnues comme « opérateurs d’importance vitale (OIV) sont autorisées à recevoir du public.

Des mesures ont été mises en place par la majorité des compagnies afin de garantir la continuité à distance de certaines activités indispensables. La gestion et la déclaration des sinistres, les demandes d’assistance ainsi que le suivi des indemnisations sont donc assurés à guichets fermés, avec des délais de traitement allongés.

De nombreuses compagnies d’assurance informent leurs adhérents des moyens de contact mis à leur disposition pendant la crise du Coronavirus, à l’image de Groupama et Harmonie Mutuelle :

Contacter Harmonie Mutuelle pendant le Coronavirus
Contacter Groupama pendant le Coronavirus

 

Il est donc inutile de vous rendre en agence pendant toute la période du confinement. Certains dossiers urgents, ne pouvant être traités à distance, peuvent cependant autoriser un rendez-vous avec votre conseiller, à condition de respecter tous les gestes barrières.

Concernant les mutuelles, nombreuses sont celles à mettre en avant leurs services de téléconsultation, dont les conditions d’exercice et de remboursement ont été assouplies grâce au décret n° 2020-227. Ces dernières ont également demandé aux pouvoirs publics le report de la tenue des assemblées générales, prévues entre mai et juin pour la plupart.

  • Comment contacter son assurance pendant le confinement ?
  • Depuis votre espace client ;
  • Par téléphone ;
  • Par email.

Une mobilisation générale pour les professionnels de santé

Pour soutenir les professionnels de santé, en première ligne face au Coronavirus, les assurances et mutuelles se mobilisent.

C’est le cas par exemple de la compagnie Ampli Mutuelle, qui a décidé de supprimer la franchise de la garantie “indemnités journalières” de ses contrats de prévoyance, qui était de 14 ou 30 jours selon les contrats. Ainsi, chaque professionnel de santé adhérent à Ampli Mutuelle pourra bénéficier d’une indemnisation dès le premier jour de son arrêt de travail — déclaré entre le 12 mars et le 30 juin — suite au confinement ou à une maladie déclarée.

La MACSF et le groupe Pasteur Mutualité (GPM) ont également choisi de prendre en charge les indemnités journalières des professionnels de santé assurés durant les trois jours de carence précédant l’indemnisation de la Sécurité sociale. La MACSF a également étendu gratuitement sa garantie responsabilité civile professionnelle à ses adhérents médecins retraités qui ont été réquisitionnés pour lutter contre le Coronavirus.

Klesia fait don de 100 000 masques FFP2 aux autorités sanitairesEn prévision d’une possible épidémie en France, la mutuelle Klésia avait constitué un stock de masques chirurgicaux au mois de janvier 2020 pour ses salariés. L’ensemble des collaborateurs Klésia étant désormais en télétravail, toutes leurs réserves seront remises aux professionnels de santé dans les plus brefs délais.

Des mesures de solidarités pour les TPE et PME

Outre les conséquences sanitaires tragiques, les conséquences économiques du Covid-19 à prévoir sont inquiétantes. Les entreprises, et majoritairement les TPE et PME — plus fragiles, avec souvent moins de trésoreries que les grosses compagnies — sont largement touchées par le Coronavirus. Nombreuses sont celles qui ont dû fermer leurs portes après l’annonce du confinement, risquant ainsi de lourdes pertes financières.

En ce lundi 23 mars 2020, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) a annoncé le versement de 200 millions d’euros de la part du secteur de l’assurance au fonds de solidarité créé par Bruno Lemaire. Ce fonds de solidarité, qui dispose déjà d’une enveloppe d’un milliard d’euros dans le cadre du plan de soutien aux entreprises du gouvernement, a pour but de soutenir les TPE, PME, indépendants et micro-entrepreneurs qui ont perdu plus de 70 % de leur chiffre d’affaires ou qui ont dû stopper leur activité au mois de mars à cause du Covid-19.

Pour soutenir ces entreprises et assurer la continuité de leur activité en ces temps de crise, certaines compagnies d’assurance ont pris des mesures de solidarité complémentaires aux aides annoncées par l’État.

Ainsi, la MAF (Mutuelle des Architectes Français) a décidé de suspendre les prélèvements des cotisations de ses adhérents et de reporter les trois prochaines échéances. La compagnie liste également plusieurs conseils à destination de ses assurés pour gérer les interruptions de leurs chantiers suite à l'annonce du confinement.

La compagnie Axa France a elle aussi décidé de mettre en place des mesures spéciales afin d’accompagner au mieux ses adhérents. Ainsi, les envois de mises en demeure seront reportés autant de fois que nécessaire, et les assurés pourront demander à bénéficier de facilité de paiement gratuitement, comme le fractionnement mensuel de leurs cotisations.

La MMA a également décidé de suspendre l’envoi des mesures en demeure aux particuliers et aux professionnels à partir du 25 mars. Toutes les procédures contentieuses sont elles aussi suspendues. De plus, en cas de rejet de paiement et quel que soit leur nombre, MMA s’engage à maintenir le prélèvement bancaire.

Concernant les retards de paiement à prévoir pour les prochaines cotisations, la situation a été clarifiée il y a peu. Le 19 mars dernier, la Fédération Française de l’Assurance a déclaré dans un communiqué que :

Les assureurs prennent l’engagement de conserver en garantie les contrats des entreprises en difficulté en cas de retard de paiement suite à la pandémie, et ce pour toute la durée de la période de confinement.

Les garanties seront donc maintenues, même en cas de retard de paiement, afin de permettre aux entreprises de reprendre leur activité tout en étant assurées.

Cependant, un sujet préoccupe particulièrement les entreprises touchées par les conséquences du Coronavirus : celui de la garantie “perte d’exploitation” des assurances professionnelles.

Cette garantie permet à l’entreprise de compenser sa perte de chiffre d’affaires pour pouvoir continuer à faire face à ses frais fixes. Cependant, la garantie perte d’exploitation ne fonctionne que lorsqu’elle est liée à un dommage : incendie ou dégât des eaux par exemple. À l’heure actuelle, le secteur de l’assurance refuse d’étendre la prise en charge de cette garantie aux pertes d’exploitation sans dommages, puisque l’épidémie représente un "risque systémique".

De nouveaux produits d’assurance contre le Covid-19

Face à la mise en quarantaine et au confinement décrété par le gouvernement, plusieurs compagnies d’assurance voyage et plateformes de réservation de séjour ont mis en place de nouveaux produits, destinés à rassurer et protéger leurs clients.

Une garantie annulation ainsi qu’une garantie “retour manqué en cas de mise en quarantaine” ont donc été ajoutées par la plateforme Résanéo sur tous les séjours se déroulant dans les destinations touchées par le Coronavirus. Nommée CoronaProtect et développée avec Présence Assistance, cette garantie prend en charge l’annulation sans frais d’un voyage si la destination envisagée est touchée par le Covid-19 ainsi que la réservation d’un nouveau billet de retour, sans frais également, si le voyageur est placé en quarantaine sur place.

Le contrat “Force Majeure” de la compagnie Valeurs Assurances a également été étoffé : une couverture épidémie y a été ajoutée, et ne bénéficie d’aucune franchise.

Le tour opérateur Austral Lagon, également en partenariat avec le courtier Présence Assistance, a développé une garantie multirisque annulation ne nécessitant aucun motif ou justification. Cette garantie prend donc en charge les annulations de voyage en cas d’épidémie.

Pensez à relire les conditions générales de votre contrat d’assurance voyage : si votre compagnie n’a pas développé de produit spécialement conçu pour faire face au Coronavirus, il est possible que votre assurance contienne tout de même une garantie pour vous protéger ou vous indemniser en cas d’épidémie !

Réalisez un devis d'assurance voyage gratuitement

Devis assurance voyage

Protégez votre voyage en demandant un devis d’une assurance voyage en quelques clics auprès d’un de nos partenaires.

Mis à jour le