Bac 2019 : les meilleures applications pour les révisions de dernière minute !

bac 2019 smartphone

Le session du baccalauréat a commencé ce matin en France ! Comme chaque année, plus d'un million d'élèves de Première et de Terminale se présentent aux épreuves du bac général ou professionnel. S'il est trop tard pour réviser tout un programme en quelques heures ou jours, il est possible de faire de petites révisions de dernière minute grâce à un outil dont les jeunes sont très friands aujourd'hui, leur smartphone.

Bac 2019 : les applications mobiles et vidéos Youtube pour réviser les cours

A l'heure du numérique, les créateurs d'applications mobiles et les Youtubeurs ont bien sûr aussi pensé aux futurs bacheliers en créant des applications ludiques et simples dédiées aux épreuves du bac 2019. Nous faisons un petit tour de ces compléments de révisions :

Dessin loupe

  • Les applications du groupe lyonnais Digischool Group sont divisées en catégories pour chaque section du baccalauréat 2019 : donc chaque application correspond à une section ; Bac ES 2019, Bac L 2019, Bac S 2019, Bac STMG 2019 etc. Elles sont gratuites et permettent ainsi aux élèves de retrouver facilement les cours, méthodologie et quizz qui leurs correspondent, dédiées aux programmes de révisions des épreuves 2019. Téléchargeables sur iOS et Google Play Store.
  • Mobibac fonctionne sur le même principe que la plateforme Digischool et propose une application pour chaque section du bac. Elle est gratuite et disponible sur iOS et Android.
  • L'application Kartable est sans doute la plus connue de tous, elle s'adresse aux élèves de cinquième à la terminale. Il s'agit d'un outil très riche, toutefois il est payant : à partir de 6,99€/mois sans engagement.
  • Nomad Education est une application et un site internet mettant à disposition de l'élève des quizz, des cours synthétiques et des méthodologies mis à jour pour le bac 2019. L'application gratuite est téléchargeable sur iOS et Google Play Store.
  • Sur Youtube, il existe plusieurs chaînes spécialisées pour le Bac que BFM TV a listées (leurs accès est gratuit) : Monsieur Phi réalisée par un professeur de philosophie, La Géozone pour découvrir des pays peu connus, la chaîne JaicomprisMaths met en ligne les cours d'un professeur de mathématiques au lycée. Pour la physique et la chimie, la chaîne de Florence Porcel et la chaîne Passe-Science sont particulièrement adaptées. Il en existe de nombreuses autres.

Se déconnecter et se détendre un peu entre les épreuves du bac 2019Réviser c'est bien mais respirer entre les épreuves est aussi important. Si cela vous intéresse, nous vous conseillons de lire notre article sur les applications mobile pour la déconnexion et la santé. Mais parfois faire un petit tour au parc pour s'aérer l'esprit est tout aussi conseillé. Bonnes révisions et bonne chance !

 

 

Vous souhaitez vous renseigner sur les forfaits mobile pas chers avec beaucoup de data internet ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre éligibilité

Baccalauréat et smartphone : comment conjuguer les deux ?

Le smartphone est l'outil le plus utilisé pour consulter internet, devant l'ordinateur. Aujourd'hui, 94% des Français ont un téléphone portable et parmi eux, 82% des jeunes de 15 à 24 ans sont équipés d'un smartphone qui permet donc de se connecter au web (selon le baromètre du numérique de 2018). D'après l'application mobile Kartable, consacrée aux révisions du bac - dont l'information a été rapportée par BFM TV - 56% des futurs bacheliers se servaient de leur smartphone en complément pour leurs révisions en 2018.

Dessin bureau

Pour Gilles Benhamou, professeur d'électronique au lycée professionnel ORT de Lyon que nous avons interrogé par téléphone, «le smartphone est désormais un outil avec lequel l'enseignement doit évoluer. Au lycée, il peut être très utile pour former l'esprit de synthèse des élèves, leur adaptation à l'environnement d'aujourd'hui, leur capacité à communiquer avec l'autre. Il peut aussi contribuer à éviter un grand fléau : le décrochage scolaire. Etant utilisateur d'iPad/tablettes, j'encourage mes élèves à en avoir un(e) s'ils le peuvent en classe. Toutefois l'utilisation de ces outils numériques ne peut pas bannir le reste (livres...), permettant à l'élève d'apprendre les bases, notamment en rédaction. Encourager l'utilisation du smartphone etc dans l'apprentissage oui mais de manière contrôlée».

Du côté des élèves, la majorité regarde à la fois des vidéos sur Youtube du Bac et se sert des fiches manuscrites qu'ils ont préparées ces dernières semaines pour synthétiser leurs révisions. C'est le cas de Chloé, en première S et Carla en terminale ES : celles-ci utilisent énormément leur ordinateur pour chercher des vidéos de cours, des explications sur les méthodes ou sur les textes pour les épreuves de français. En revanche, elles préfèrent ensuite faire leurs fiches sur des cahiers. Utilisable comme bon leur semble en dehors de l'espace scolaire, le smartphone constituera dans ce cas un bon outil ludique pour des jeux de révisions et télécharger des questionnaires. L'écran est en effet relativement petit et ce n'est pas ce qu'il y a de plus pratique pour écrire de longs textes.

L'interdiction du téléphone portable à l'écoleDepuis 2010, l'utilisation du téléphone portable/smartphone est interdite pendant les heures de cours (sauf exception) pour toutes les classes de primaire et du collège ainsi que dans l'enceinte de l'établissement scolaire depuis la nouvelle loi. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur le complément de cette loi adopté le 30 juillet 2018 par les députés. En terminale, son usage est plus flexible mais ils ne sont pas encore intégrés au cours.

Utilisation du smartphone, réforme du bac et triche

Avec la réforme du bac du ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer, dont l'application est prévue pour la rentrée scolaire 2021, le format des épreuves pour le baccalauréat général va changer (pas de changement pour les sections professionnelles et technologiques).

Entre autres réformes, au lieu de regrouper de nombreuses épreuves d'examens à la fin des années de Terminale et de Première, il n'y en aura plus que quelques unes et le contrôle se fera également en continu avec des notes. Ce contrôle continu permettra l'utilisation de documents autorisés. Toutefois il n'est pas certain que les outils de communication : smartphones / tablettes / ordinateurs soient acceptés à cause des risques de triche possibles. Le délit de fraude aux examens et concours apparaît au sein de l'article L. 331-3 du Code de l’éducation sur la base de la loi du 23 décembre 1901, il peut entraîner jusqu'à cinq ans d'interdiction de passer des examens et concours. En 2016, il y a eu 911 fraudes, un chiffre assez faible par rapport au nombre de participants.

Mise à jour le