Le fonds d'investissement OPCVM : Définition, avantages et types

Le fonds d'investissement OPCVM : Définition, avantages et types

Un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) permet à tout particulier d’investir son capital dans un portefeuille d’actifs financiers diversifiés et collectifs. En quoi consiste le fonctionnement d’un OPCVM ? Les performances et les rendements attendus sont-ils au rendez-vous ? Sur quels actifs financiers peut-on investir ? Et à quelle fiscalité est-on soumis avec un OPCVM ?


  • L’essentiel à retenir
  • Un OPCVM est un organisme qui gère pour le particulier la part de capital investi dans un portefeuille de fonds de placements financiers commun à plusieurs épargnants ;
  • Les OPCVM rendent accessibles des portefeuilles financiers au grand public ;
  • La gestion collective de fonds de placement permet de limiter le risque individuel ;
  • Les produits financiers sur lesquels les fonds d'investissement se positionnent sont en majorité des valeurs mobilières (actions, obligations).

Comment fonctionne un OPCVM ?

bourse

Derrière cet acronyme se cache un placement financier présentant de nombreux avantages pour tout particulier en quête d’une solution d’investissement en bourse à risques maîtrisés.

Définition d’un OPCVM : le fonds d'investissement collectif

Un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) est un organisme financier à qui le particulier va confier son capital pour qu’il soit investi sur les marchés financiers.

Les caractéristiques d’un fonds de placement OPCVM à retenir sont :

  • L’investissement prend la forme d’un portefeuille d’actifs financiers détenus en commun par plusieurs épargnants – chaque épargnant détenant une fraction du portefeuille à hauteur de son investissement ;
  • La gestion des fonds communs de placements financiers est confiée à un gestionnaire – en général une société de gestion de portefeuille comme les banques (banques classiques ou banques en ligne) ou les courtiers (sociétés de courtage indépendantes ou courtiers en ligne) ;
  • Le capital est investi dans des valeurs mobilières diversifiées (soit des titres de propriété via des actions de société, ou des titres des créances via des obligations). L’épargnant détient donc une part du capital de la société ;
  • Ces titres financiers sont liquides, ce qui implique qu’ils peuvent être vendus sans difficulté et à tout moment.

Les intérêts et les limites à investir dans un fonds d'investissement OPCVM

Voici les principaux points positifs et les critères auxquels prêter attention lorsque l’on veut investir dans des OPCVM :

Avantages des OPCVM Inconvénients des OPCVM
  • Accès possible pour des "petits" épargnants à des portefeuilles de placement à valeurs mobilières diversifiées ;
  • La gestion collective de fonds financiers permet de limiter la part de risque individuelle ;
  • La diversification des fonds d'investissement OPCVM permet de choisir d'investir dans plusieurs secteurs ou zones géographiques, plutôt que sur une à deux sociétés ;
  • Valeur liquidative des fonds de placement OPCVM, ils peuvent être vendus facilement et à tout moment ;
  • La délégation de la gestion des fonds investis à un intermédiaire permet de se décharger de la sélection de titres ;
  • Les OPCVM ne garantissent pas le capital investi
  • Les revenus et plus-values sur les OPCVM sont soumis à une fiscalité (impôt sur le revenu et flat-ax).

Qui gère les valeurs mobilières de placement ?

Les fonds d'investissement qui composent les OPCVM sont créés, puis gérés par des sociétés de gestion indépendantes (La Financière de l’Echiquier, Edmond de Rothschild, etc.), ou par des gestionnaires appartenant à des grands groupes bancaires (Société Générale Gestion, HSBC, etc.).

A la création du fonds, différents titres (actions ou obligations) sont émis par l’OPCVM pour pouvoir investir sur les marchés financiers. Ces fonds peuvent atteindre plusieurs millions d’euros, il n’y a pas de taille limitative.

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) dicte des règles auxquelles les gestionnaires OPCVM se soumettent :

  • Les produits financiers d’un OPCVM sont déterminés à la création du fonds et ne peuvent plus être modifiés ;
  • Le nombre de titres financiers émis est également déterminés à l’avance et ne peut être modifiés par la suite ;
  • Toute société de gestion doit obtenir l’agrément de l’AMF pour commercialiser ses fonds d’investissement OPCVM.

Le rôle du dépositaire OPCVM La conservation et le contrôle des titres d'un OPCVM sont assurés par un établissement financier nommé dépositaire OPCVM. Le dépositaire OPCVM va ainsi s'assurer de la conformité des décisions prises par l'OPCVM au regard de la réglementation dictée par l'AMF. Il assure également la comptabilité des OPCVM. Les dépositaires OPCVM autorisés à exercer cette fonction sont : La Banque de France, la Caisse des dépôts et consignations, les établissements de crédit, les entreprises d'investissement, les entreprises d'assurance et de capitalisation.

La société de gestion peut adopter un des deux modes de gestion d’OPCVM suivants :

  1. La gestion libre où comme son nom l’indique, est donné toute liberté à la société de gestion pour créer et gérer son fonds quant au choix des valeurs mobilières selon les évolutions du marché financier ;
  2. La gestion indicielle où la société de gestion va tenter de reproduire les performances d’un indice ou de s’en approcher le plus possible. Cette méthode de gestion utilise des supports d’investissement nommés trackers ou ETF. Ils sont très populaires auprès des investisseurs car les ETF ont des frais de courtage réduits.

Quelles sont les différences entre SICAV et FCP ?

Les OPCVM, de quoi se composent-t-ils exactement ? Revue de détails pour savoir quel instrument financier choisir pour placer son capital.

SICAV et FCP, les 2 types de fonds d'investissement OPCVM

Il existe deux principaux types d’organisme de placement collectif en valeurs mobilières – les SICAV (Société d'investissement à capital variable), et les FCP (Fonds Commun de Placement) dont sont expliqués ci-après les principales caractéristiques, et points de différence :

Différences entre une SICAV et un FCP
Caractéristiques SICAV FCP
Forme juridique Société Anonyme (SA) Copropriété de valeurs mobilières créée par une société de gestion et une banque dépositaire
Déclinaisons -
  • Les FCI (Fonds commun de placement dans l'innovation)70 % du capital investi est dans des PME de l'innovation ;
  • Les FCPE (Fonds Commun de Placement d’Entreprise) où les capitaux investis sont pour l'intéressement et la participation des salariés aux résultats de l'entreprise ;
  • Les FCPR (Fonds Communs de Placement à Risques) où les capitaux investis sont à 50 % dans des actions européennes non côtées ;
  • Les FCIMT (Fonds Communs d’Investissement sur les Marchés à Terme) où le capital investi est connu avant la constitution du fonds et 50 % sous forme de liquidités ;
Titres financiers émis Actions Parts sociales
Statut de l'investisseur Actionnaire Associé
Droits de l'investisseur Droit de vote : une SA se compose d'un conseil d'administration et d'assemblées générales
  • Pas de droit de vote
  • Solidarité dans les dettes de l'entreprise ;
Capital minimum de création 7,5 millions d'euros 400 000 euros

Ces différences entre un SICAV et un FCP sont d’ordre juridique et ne doivent pas être un critère de choix d’un OPCVM pour l’épargnant.

Les autres types de fonds de placement collectif OPCVMA côté des deux grandes familles de produits que sont les SICAV et les FCP, ils existent des OPCVM tout aussi intéressants pour placer son argent : les Fonds Indiciels Côtés plus connus sous le nom de trackers ou ETF, les FIA pour Fonds d’Investissement Alternatifs et les Fonds Immobiliers que sont les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) et les OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier).

Les différentes catégories de fonds d'investissement OPCVM

enveloppe fiscale

Les OPCVM peuvent être distingués selon 6 catégories en fonction de la nature de leur investissement et du niveau de prise de risque :

  1. L’OPCVM actions est composé à plus de 60 % d’actions. Ces fonds présentent des rendements élevés au prix d’un risque équivalent voire supérieur ;
  2. L’OPCVM monétaires sont les placements les moins risqués pour l’épargnant, et les moins performants également. Les titres financiers (bons du Trésor, titres de créances négociables, etc.) sur lesquels ils investissement, sont fiables sur le court terme ;
  3. L’OPCVM obligataires sont des placements sur le moyen-long terme. Ils sont plus performants et plus risqués que les OPCVM monétaires ;
  4. L’OPCVM diversifiés sont des fonds placés sur des zones géographiques et des secteurs d’activité très disparates ;
  5. L’OPCVM à formules désigne des fonds qui sont soumis à une formule de calcul avec pour objectif d’atteindre un montant déterminé à une échéance précise. Le capital investi peut être garanti en totalité, ou pas du tout garanti ;
  6. L’OPCVM de fonds alternatifs où le capital est investi à plus de 10 % dans d’autres OPCVM qui permettent de se décorreller des performances des indices de marché. Il n'est pas uniquement question d'investir dans les valeurs traditionnelles (titres côtés, obligations, produits de trésorerie) mais dans des placements alternatifs type hedge funds, immobilier, matières premières.

Comment acheter des OPCVM ?

ouvrir opcvm

Choisir un OPCVM et pouvoir investir son capital pour en fructifier le placement, est une démarche qui nécessite une réflexion quant à son profil d’investisseur, mais également une sélection rigoureuse de l’intermédiaire financier.

Choisir son support d’investissement

Pour pouvoir investir en Bourse via un OPCVM, l’épargnant particulier doit en premier lieu, ouvrir un support d’investissement ou enveloppe fiscale. Ce produit financier peut être ouvert dans la majorité des établissements financiers.

Il existe 3 types d’enveloppes financières :

  • Le Plan d’Epargne en Actions (PEA), sous condition que le fonds d’investissement (SICAV ou FCP) investit près de 75% de ses actifs dans des actions européennes ;
  • Le Compte-Titres Ordinaire (CTO) qui est le portefeuille financier classique pour investir en Bourse ;
  • L’assurance-vie multisupport qui est le produit d’épargne le plus populaire en France chez les particuliers.

Choisir son intermédiaire financier

Le choix de l’intermédiaire financier en charge de la gestion du portefeuille de placement, peut se faire parmi le panel diversifié d’acteurs financiers disponibles en France :

  • Les courtiers en ligne et les banques en ligne qui proposent des offres de fonds de placement collectif via des OPCVM PEA ou CTO assez diversifiés, accompagnés de frais de courtage moins chers que les banques traditionnelles ;
  • Les compagnies d’assurance qui proposent des fonds de placement OPCVM uniquement dans le cadre de leur produit d’épargne d’assurance-vie ;
  • Des brokers en ligne proposant des robo-advisors avec des ETF.

Choisir son gestionnaire d'OPCVM - le conseil de Selectra Outre les points de sélection détaillés ci-dessus, il est important de prendre en compte les frais sur les fonds d'investissement OPCVM lorsqu'on veut choisir un intermédiaire financier. Tous les établissements financiers appliquent des frais sur les opcvm. Il est essentiel de comparer les offres des courtiers en ligne ou des banques proposant des OPCVM ainsi que les frais de courtage suivants : Les droits d’entrée (à la souscription), les droits de sortie correspondant au rachat de titres détenus dans l’OPCVM, et les frais de gestion annuels. Toutefois des courtiers en ligne tels que Degiro, Binck ou eToro pratiquent peu, voire 0 frais sur les activités courantes.

Choisir le meilleur fonds de placement OPCVM

choisir

Le choix de son fonds d'investissement OPCVM où l'on va placer son capital dépend de son profil de risque, ainsi que de ses objectifs de placement et de sa capacité financière sur le long terme.

Pour aider l'épargnant à faire le bon choix et souscrire au meilleur OPCVM, l’intermédiaire financier peut être une aide précieuse, mais pas que, puisque l’encadrement des OPCVM par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est réglementé via le Document d’information clé pour l’investisseur (DICI).

Ce document est un élément indispensable pour la prise de décision, et il est remis à tout épargnant en amont de la souscription à un OPCVM particulier. Le DICI doit notamment l’informer de quelques éléments importants :

  • Le ratio risque/rendement sur une échelle de 1 à 7 pour évaluer simplement en un coup d’œil, le niveau de risque encouru par le produit concerné ;
  • Les frais de l’OPCVM (frais d’entrée et de sortie, frais de gestion) ;
  • La durée de placement recommandée ;
  • Les instruments financiers (actions, obligations, etc.) ;
  • La durée de vie du fonds et la durée de blocage du capital investi ;
  • Les performances passées du fonds OPCVM qui sont des indicateurs de rendement possibles.

Choisir le meilleur fonds d'investissement OPCVM avec OPCVM360 Le moteur de recherche OPCVM360 est une base de données référençant plus de 50 000 fonds d'investissement OPCVM. L'investisseur peut ainsi avoir une information exhaustive sur chaque fonds de placement collectif et alternatif.

Prix d’un fonds d'investissement OPCVM

prix

Pour connaître la valeur d’un titre émis dans un OPCVM, on parle de sa valeur liquidative. Pour obtenir le prix d’achat et le prix de vente d’une action SICAV ou d’une part de FCP, il est indispensable de prendre en compte deux facteurs :

  1. La valeur liquidative obtenue en divisant la valeur globale de l’actif net de l’OPCVM par le nombre de parts/actions émis ;
  2. Les frais d’entrée et de sortie.

La formule pour calculer le prix d’achat ou de rachat d’une action/part :

Valeur liquidative + frais de souscription/sortie x nombre de parts/actions achetées/vendues.

Fiscalité d’un fonds de placement collectif OPCVM

Les souscripteurs à une SICAV ou un FCP qui perçoivent des revenus (sous forme de dividendes) ou des plus-values, sont soumis à la fiscalité des OPCVM :

Imposition des OPCVM
Modes d'imposition Revenus de l'OPCVM Plus-values de l'OPCVM
Flat Tax - Prélèvement forfaitaire unique (PFU) Barème de 30 % (12,80 % d'impôt sur le revenu + 17,20 % de prélèvements sociaux)
Barème progressif de l’impôt sur le revenu Abattement de 40 % à appliquer sur le montant des dividendes bruts 0 abattement
Mis à jour le