Qu'est-ce qu'un co-emprunteur ?

Mis à jour le
min de lecture

Le co-emprunteur signe un crédit immobilier avec l’emprunteur principal. Conjoint, famille ou ami : le co-emprunteur constitue une garantie supplémentaire pour les banques et vous permet d’obtenir plus facilement un crédit ! Zoom sur les démarches, les documents, le rôle et l’engagement du co-emprunteur.

⭐ Le co-emprunteur : tout ce qu’il faut savoir !
📌 Définition du co-emprunteurUn co-emprunteur est une personne qui signe un crédit immobilier auprès d’une banque avec un emprunteur.
🤔 Quelle différence entre co-emprunteur et caution ?Un co-emprunteur est signataire du crédit et est considéré comme un emprunteur. Une caution constitue seulement une garantie, la banque ne pourra pas se tourner contre elle en cas de défaut de paiement.
👀 Qui peut être co-emprunteur ?
  • un époux
  • un partenaire de pacs
  • un concubin en union libre
  • un parent
  • un ami
🔎 Quelles sont les responsabilités d’un co-emprunteur ?Le co emprunteur doit rembourser le crédit au même titre que l’emprunteur principal. Il est solidaire des dettes.
🤑 Comment faire quand un co-emprunteur ne paye pas ?

Vous pouvez opter pour l’une des solutions suivantes :

  • Solder le crédit par anticipation en vendant le bien immobilier ;
  • Demander la désolidarisation du crédit ;
  • Proposer un garant ou une garantie supplémentaire pour remplacer le co emprunteur.

✌ Co emprunteur : définition

Quand deux personnes empruntent de l’argent à la banque, elles signent un crédit immobilier et sont considérées comme co-emprunteur.

Qu'est-ce qu'un co-emprunteur ?

Un co emprunteur est une personne majeure qui contracte un prêt bancaire auprès d’un organisme de crédit, avec un autre emprunteur.

Le co-emprunteur a les mêmes obligations que l’emprunteur :

Un co-emprunteur est solidaire, il est autant impliqué que l’emprunteur dans un crédit !

💰 Un co-emprunteur peut-il faire un autre crédit ?

Oui, le co-emprunteur peut faire un autre crédit à condition qu’il ne dépasse pas un taux d’endettement de 33 %. En effet, tous les crédits signés par une personne, qu’elle soit emprunteur ou co-emprunteur, sont comptabilisés pour évaluer son taux d’endettement !

Qui peut être co-emprunteur ?

Légalement, pour être co-emprunteur il faut être majeur et ne pas être interdit bancaire.

Le co-emprunteur peut être :

  • le conjoint : époux ou partenaire de pacs ;
  • le concubin : union libre ;
  • un parent ;
  • un ami.

Il n’est pas obligatoire que l’emprunteur et le co-emprunteur aient un lien familial.

Pour devenir co-emprunteur, vous devrez vous soumettre aux mêmes vérifications que l’emprunteur et transmettre les pièces justificatives obligatoires.

La banque étudie votre dossier et celui de l’emprunteur pour s’assurer que :

  • Vous présentez une situation financière stable avec des revenus réguliers
  • Vous avez un taux d’endettement inférieur à 33 %
  • Vous n’êtes pas interdit bancaire
  • Vous bénéficiez d’un reste à vivre suffisant après paiement de l’échéance

Ces indicateurs lui permettent de vérifier si vous avez une situation financière stable, et si vous êtes en capacité de rembourser le crédit.

🏡 Quel est le rôle d'un co emprunteur dans le cadre d'un crédit immobilier ?

Le principal rôle du co emprunteur dans le cadre d’un crédit immobilier est d’optimiser les chances pour l’emprunteur d’obtenir son financement ! Il signe le crédit immobilier avec l’emprunteur et s'engage, au même titre que lui, à respecter les termes du contrat.

En effet, le co emprunteur constitue une garantie supplémentaire pour la banque ! En cas de non-paiement des mensualités, elle peut se retourner vers l’emprunteur ou vers le co-emprunteur pour obtenir le règlement de l’échéance. L’emprunteur et le co-emprunteur sont solidaires en vertu de la garantie de co-emprunteur.

👉 Les avantages d’avoir un co-emprunteur en immobilier

  • Augmenter vos chances d’obtenir le prêt immobilier : avoir un co-emprunteur vous permet de présenter un meilleur niveau de revenu, en plus de présenter une garantie supplémentaire pour la banque.
  • Négocier le montant du prêt : vous augmentez votre capacité d’emprunt puisque la banque considère les revenus de l’emprunteur et les revenus du co-emprunteur.
  • Obtenir un meilleur taux d’intérêt : avec un co emprunteur vous pouvez bénéficier d’un taux d’intérêt attractif car votre situation est considérée comme moins à risque !
  • Raccourcir la durée du crédit : à deux vous pouvez prendre en charge une mensualité plus élevée, donc cela vous permet d’emprunter sur une durée plus courte.

📌 Co emprunteur et emprunteur : quelle différence ?

Il n’y a aucune différence entre emprunteur et co-emprunteur : ils bénéficient tous les deux des mêmes droits et obligations. Ils sont considérés comme égaux vis-à-vis de la loi et de l’organisme de crédit.

Emprunteur et co emprunteur doivent présenter un dossier à la banque, signer l’offre de crédit, souscrire à une assurance emprunteur et rembourser les mensualités du prêt immobilier.

🚨 Le co-emprunteur n'est pas co-acquéreur

S’il n’y a pas de différence entre l’emprunteur et le co emprunteur, il ne faut pas confondre la notion de co emprunteur et co-acquéreur. En effet, dans le cadre d’un prêt immobilier, si l’emprunteur devient propriétaire, le co emprunteur n’est pas forcément co-acquéreur d’un bien immobilier ! Il est possible d’être co-emprunteur mais pas propriétaire

👉 Comment faire un crédit avec un co emprunteur ?

Pour faire un crédit avec un co emprunteur, vous devez réaliser les actions suivantes :

1️⃣ Préparer les dossiers pour la banque

L’emprunteur et le co-emprunteur doivent constituer un dossier pour la banque, avec les pièces justificatives obligatoires ::

  • 1 pièce d’identité en cours de validité : passeport, carte nationale d’identité ou carte de séjour.
  • 1 justificatif de domicile de moins de 3 mois.
  • 3 derniers bulletins de salaire, justificatifs de revenus pour les entrepreneurs ou attestation France Travail pour les chômeurs.
  • 3 derniers relevés de compte bancaire.
  • Dernier avis d’imposition disponible.
  • Relevé d’identité bancaire.
  • Tableaux d’amortissement de vos prêts en cours.

2️⃣ Consulter les banques pour trouver la meilleure offre de crédit

Muni de vos dossiers, vous pouvez faire des simulations de crédit auprès de différents organismes de crédit. N’hésitez pas à multiplier les demandes pour comparer les offres et obtenir le taux d’intérêt le plus bas !

💰 Pour gagner du temps, vous pouvez faire appel à un courtier en crédit immobilier. Expert en finances, il se charge de consulter les banques à votre place et il négocie les meilleures conditions selon votre profil emprunteur.

3️⃣ Signer l’offre de crédit

Lorsque vous avez trouvé votre banque, vous recevez une offre de crédit accompagnée d’une fiche d’information standardisée européenne (FISE). Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours calendaires. Ensuite, vous devez dater et signer l’offre pour la retourner à la banque à partir du 11ème jour.

4️⃣ Choisir une assurance emprunteur

Lorsque vous faites un crédit immobilier avec un co emprunteur, la banque peut conditionner l’octroi du prêt à la souscription d’une assurance emprunteur. Dans ce cas, vous devez choisir une assurance pour couvrir votre crédit, avec une quotité de 100 % minimum, répartie comme vous le souhaitez entre les emprunteurs. Simulez votre assurance de prêt immobilier pour vous assurer de trouver le meilleur tarif.

La quotité d’assurance de prêt immobilier correspond au pourcentage du crédit pris en charge par l’assurance en cas de sinistre.

📌 Exemple : l’emprunteur choisit une quotité de 80% et le co-emprunteur 20%.

En cas de décès du co-emprunteur, l’assurance emprunteur rembourse le crédit à hauteur de 20%. L’emprunteur principal conduit à rembourser sa part du crédit.

5️⃣ Rembourser les mensualités

Lorsque les fonds sont débloqués pour financer le projet, l’emprunteur et le co emprunteur doivent commencer à rembourser les mensualités.

🔎 Quels sont les engagements d'un co emprunteur en cas d'imprévus ?

En cas d’imprévus, l’emprunteur et le co emprunteur sont liés par la garantie co-emprunteur. Cela signifie que les deux parties sont tenues de rembourser les échéances du crédit !

Les banques prévoient toujours une garantie co-emprunteur, aussi appelée clause de solidarité. Cette dernière permet de lier l’emprunteur et le co emprunteur contractuellement : chaque partie est garante du crédit !

🚨 ATTENTION : pour les couples mariés ou pacsés, le divorce ou la dissolution du PACS, ne mettent pas un terme au contrat de prêt ! Vous êtes toujours engagés auprès de la banque, quelle que soit votre situation maritale. Quant à la répartition des biens, elle dépend de votre contrat de mariage ou de PACS : il n’y a pas de lien avec le crédit.

 

1️⃣ Séparation ou divorce

En cas de séparation, divorce, ou si le co-emprunteur veut se désengager, il peut annuler la garantie co-emprunteur ou la clause de solidarité.

Pour se retirer d’un crédit en tant que co emprunteur, vous pouvez :

  1. Solder le crédit par anticipation : le remboursement anticipé du crédit met fin au contrat. Cette solution est envisagée dans le cas où aucun des co-emprunteurs ne souhaitent conserver le bien immobilier. Ce dernier est vendu pour solder le crédit immobilier et désengager les parties.
  2. Demander une désolidarisation d’un des co-emprunteurs : un membre du couple souhaite conserver le logement. Dans ce cas, le co emprunteur restant s’engage auprès de la banque à rembourser seul le crédit.
  3. Proposer un nouveau garant ou une garantie supplémentaire : pour convaincre la banque de supprimer la clause de solidarité, il est possible de remplacer le co emprunteur par un nouveau garant, ou de proposer une garantie supplémentaire comme une hypothèque.

2️⃣ Décès

En cas de décès d’un co-emprunteur, vous bénéficiez de la garantie décès de l’assurance emprunteur : elle intervient pour solder tout ou partie du crédit en fonction de la quotité d’assurance souscrite.

📌 Exemple : Un couple choisit une assurance emprunteur avec une quotité de 100 % chacun. En cas de décès de l’un ou l’autre, le crédit est soldé. Le survivant n’a plus de mensualité à régler et il devient propriétaire du bien immobilier.

3️⃣ Non paiement des échéances

L’emprunteur et le co emprunteur sont solidaires des paiements. Si l’une des parties ne règle pas sa part, l’autre doit assurer le paiement de l’échéance auprès de la banque.

En cas d’imprévus comme un licenciement, vous pouvez faire jouer la garantie perte d’emploi de votre assurance emprunteur. Dans ce cas, votre compagnie d’assurance prend en charge tout ou partie de votre mensualité, selon les conditions prévues dans le contrat.