Les Français appelés à baisser le chauffage, vers un nouveau gazoduc entre l'Hexagone et l'Espagne, pourrons-nous skier cet hiver ?

18/08/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • L’Allemagne, le Portugal et l’Espagne appellent à la construction rapide d’un gazoduc reliant le sud-ouest et le centre de l’Europe en passant par la France, en vue de permettre à la péninsule ibérique d'envoyer son gaz aux pays risquant une pénurie en cas de rupture des livraisons russes. Face aux coûts que pourraient engendrer une telle infrastructure, la France ne semble pas favorable à ce projet, malgré les appels répétés de ses voisins.
  • “Selon des statistiques officielles publiées lundi, l'excédent commercial de la Norvège a atteint un niveau record en juillet, essentiellement grâce à la flambée du prix du gaz naturel provoquée par l'invasion russe de l'Ukraine. Les exportations de gaz ont plus que quadruplé sur un an, à 128,4 milliards de couronnes”.
  • Malgré un soutien gouvernemental de pas moins de 15 milliards d'euros le mois dernier, le géant Uniper a publié mercredi une perte nette de 12,3 milliards d'euros pour le premier semestre. Plus de la moitié de ces pertes trouvent leur origine dans la baisse des approvisionnements en gaz russe.
  • Ce mercredi, le gouvernement suédois a annoncé sa volonté d’indemniser les consommateurs et les entreprises à hauteur de 60 milliards de couronnes, soit 5,7 milliards d'euros, afin de les aider à faire face à la flambée des prix de l'électricité occasionnée par la guerre en Ukraine. Les foyers suédois devraient pouvoir bénéficier de cette compensation dès “cet hiver”, a annoncé la Première ministre Magdalena Andersson.

🐓 En France

  • Invité au micro de BFM Business mercredi soir, Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, a appelé les Français à baisser d’un ou deux degrés le chauffage cet hiver, dans le cadre de l’objectif de réduction des consommations de l’UE. “Je conseille vivement à tous nos compatriotes français, et à tous nos concitoyens européens [de] ne pas mettre le climatiseur trop fort [cet été et] de baisser d'un, deux ou trois degrés la température” a t-il déclaré. Ajoutant également que si l’objectif de 15% de réduction de consommation de gaz fixé par l’UE n’était pour l’heure pas obligatoire, celui-ci pourrait le devenir.

☀️ Energies renouvelables

  • Dans la ville de Kuqa, la Chine construit la plus grande usine d'hydrogène solaire au monde. L'installation sera alimentée par une gigantesque ferme solaire dont les panneaux s’étendront sur une superficie de plus de 630 hectares et devrait pouvoir générer jusqu’à 20 000 tonnes d'hydrogène vert chaque année, en remplacement de l'hydrogène gris, produit à partir de combustibles fossiles.
  • Alors que les contours du projet “loi d’urgence” pour les énergies renouvelables se dessinent, les professionnels de la grande distribution s’inquiètent de ses répercussions. En effet, celui-ci prévoit notamment d’imposer aux grandes surfaces l’installation d’ombrières solaires sur leurs parkings. Le coût de l’opération pourrait avoisiner les 9 milliards d’euros.

👾 Insolite

  • Et si l’une des premières victimes de la crise énergétique n’était autre que… Le ski ⛷️ ? C’est ce que craignent les professionnels du secteur en Suisse. En effet, si la situation venait à s’aggraver, Berne pourrait leur imposer une réduction des consommations d’électricité à hauteur de 20%. Le directeur de l’association Remontées mécaniques suisses, Berno Stoffel planche déjà sur la meilleure stratégie : “Nous envisageons plusieurs possibilités comme réduire la vitesse des installations, le nombre de télécabines ou le nombre d’heures d’exploitation”. Aucune déclaration analogue n’a pour l’heure été faite en France, mais il se pourrait néanmoins que les sports d’hiver soient dans le viseur du gouvernement.
Mis à jour le