Explosion de la demande de pétrole, la France, bonne élève face à la crise, le Bitcoin déménage en Antarctique

12/08/2022

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.


🌎 À l’international

  • Compte-tenu de l’envolée du prix du gaz, accentuée par la guerre russo-ukrainienne, ce jeudi, l'Agence internationale de l'énergie a revu à la hausse ses prévisions de demande de pétrole pour l’année 2022. L'AIE prévoit en effet une demande de 380.000 barils supplémentaires par jour, pour répondre à la demande de production d'électricité.
  • Toujours ce jeudi 11 août, le chancelier allemand Olaf Scholz a réclamé la mise en place d’un pipeline entre le Portugal et l'Europe centrale, passant par la France. "Je me suis beaucoup intéressé à un pipeline qui nous manque hélas aujourd'hui dramatiquement, à savoir le pipeline qu'on aurait dû construire entre le Portugal, l'Espagne via la France jusqu'à l'Europe centrale” a t-il déclaré.
  • Ce mercredi, le “ministère de la Transition énergétique a confirmé [...] que la France se tiendrait aux côtés de l'Allemagne en cas de pénurie de gaz cet hiver”. Paris s’engage par ailleurs à “saturer au maximum [ses] capacités d'exportations, soit 130 gigawatts heures par jour” a t-on précisé au sein du cabinet d'Agnès Pannier-Runnacher. Autrement-dit, l'équivalent de 5 % environ de la consommation annuelle de gaz outre-Rhin. “Notre sujet, c'est que l'Allemagne soit capable de nous livrer de l'électricité quand nous l'appelons et que nous soyons capables de lui livrer du gaz quand elle nous appelle” a ajouté la ministre.
  • “La société allemande Uniper est prête à échanger le gaz naturel liquéfié (GNL) qu'elle obtient de la société australienne Woodside contre du gaz américain, afin de pouvoir augmenter plus rapidement les approvisionnements en Europe au cours de l'hiver prochain, a-t-elle déclaré”.

🐓 En France

  • Selon une étude menée par le FMI à propos des conséquences de la hausse des prix de l’énergie sur les foyers, la France tire son épingle du jeu. En effet, parmi les pays analysés, l’Hexagone présente un impact inférieur à 5 % auprès des foyers, aussi bien les plus riches que les plus pauvres. Le pays se classe ainsi devant la Finlande, la Suède, la Croatie, la Slovaquie, l’Autriche ou encore l’Allemagne.

☀️ Energies renouvelables

  • “Mercredi, la Californie a fixé de nouveaux objectifs ambitieux pour le développement de l'énergie éolienne en mer, affirmant que les turbines situées le long de son littoral historique permettraient d'alimenter quelque 25 millions de foyers d'ici 2050”.

💡 Autres

  • C’est officiel, “le Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, le Ministère de la Transition énergétique et le Ministère délégué à la Ville et au Logement ont décidé de reporter l’entrée en vigueur” de l’audit énergétique réglementaire obligatoire pour les logements classés F et G proposés à la vente. Celui-ci ne sera donc appliqué qu’à compter du 1er avril 2023 et non au 1er septembre 2022, comme prévu initialement.

👾 Insolite

  • Le bitcoin déménage en Antarctique ! C’est l’idée de l’entreprise Kryptovault AS, une société spécialisée dans minage de bitcoin et originellement basée dans le sud de la Norvège. Face à la hausse du prix de l’énergie, les factures d’électricité de Kryptovault AS représentaient jusqu’à 80% de ses dépenses d'exploitation, le minage de bitcoin s’avérant particulièrement énergivore. Qu’à cela ne tienne, pour le directeur général de l'entreprise, Kjetil Hove Pettersen, un déménagement en Antarctique s’est avéré être “une nécessité vitale”. À noter qu’au nord du cercle polaire arctique, l'électricité est 160 fois moins chère qu'au sud.
Mis à jour le