06/10/2022

Un "prix de référence" de l'électricité, Premières mesures du plan de sobriété énergétique, Reprise des livraisons de gaz russe

Mis à jour le
min de lecture

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.

🌎 À l’international

  • “Le blocage des livraisons de gaz russe vers l'Italie, suite à un désaccord financier entre Russes et Autrichiens, est levé. Le géant gazier Eni est intervenu pour s'assurer de ne pas perdre définitivement l'approvisionnement russe, qui représente encore 10% de ses importations contre 40% avant la guerre en Ukraine”.
  • La Russie s'est appropriée la centrale nucléaire de Zaporijjia dans un décret signé par son président Vladimir Poutine mercredi 5 octobre et qui précise que “le gouvernement devra veiller à ce que les installations nucléaires de la centrale [...] soient acceptées comme propriété fédérale”. De son côté, l'opérateur ukrainien Energoatom dit considérer ce décret comme “nul et non avenu, absurde et inapproprié”. “La centrale de Zaporijjia continuera à opérer en Ukraine, conformément à la législation ukrainienne, dans le système énergétique ukrainien, dans Energoatom”, a ajouté la compagnie sur Telegram.
  • Hier, lors d'une interview accordée au quotidien régional “Neue Osnabrücker Zeitung”, le ministre de l'Économie allemand a dénoncé les prix “astronomiques” réclamés par les pays “amis” de l'Allemagne, notamment les États-Unis, pour fournir le gaz permettant de compenser la fin des livraisons russes. Pour rappel, la part dans les importations européennes de GNL américain a grimpé de 28% à 45% entre 2021 et 2022.
  • “La Russie s'est dit mercredi prête à livrer du gaz à l'Europe via le gazoduc Nord Stream 2, dont une des lignes n'a pas été endommagée par des fuites, a annoncé le vice-premier ministre en charge de l'Énergie, Alexandre Novak”.

🐓 En France

  • Face au “risque imminent” de “pertes de production” et “d’arrêts de milliers d’entreprises européennes” lié aux prix de l’énergie dénoncé notamment par l’organisation patronale européenne BusinessEurope, Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher ont réuni hier à Bercy les fournisseurs d’énergie afin de leur faire signer “un code de conduite” par lequel ils s’engagent à “fournir à toutes les PME françaises des tarifs d’électricité et d’énergie raisonnables, dans des délais raisonnables, avec des conditions raisonnables”.
  • Le ministre de l'Économie a annoncé un plafonnement des prix de l'électricité à 180 euros le MWh. La différence avec le prix de gros du marché sera récupérée par l'État pour financer les aides aux entreprises et aux collectivités. Selon Bruno Le Maire, ce dispositif devrait rapporter entre “cinq à sept milliards d'euros” qui financeront “des aides importantes pour les entreprises [...] mais aussi pour toutes les collectivités locales qui aujourd'hui n'arrivent plus à joindre les deux bouts”. Ce système doit être introduit “dans les jours qui viennent” dans le projet de loi de finances (PLF) via un amendement gouvernemental.
  • Emmanuelle Wargon, a annoncé hier la publication chaque semaine d'un “prix de référence” de l'électricité sur le site internet de la CRE, afin d'aider les PME à négocier leurs contrats d'énergie au juste tarif. “Ce prix sera communiqué une fois par semaine pour une couverture de contrat annuelle” a précisé la présidente de la commission.
  • Alors que les mesures du plan de sobriété énergétique gouvernemental devraient être publiées ce jeudi après-midi, Le Parisien en a dévoilé certains contours dès hier. Parmi les points à retenir, on note :
    - Une incitation au télétravail ;
    - La mise en place de plans de sobriété dans le secteur privé ;
    - Une baisse du chauffage dans les bâtiments en cas d’alerte Ecowatt ;
    - Un chèque de 100 euros pour favoriser le covoiturage ;
    - Une vaste campagne de communication afin d’inciter les consommateurs aux économies d’énergie.
    - etc…

💡 Autres

  • Grâce au “machine learning”, le constructeur de machines d’emballage Schubert s’estime désormais capable de réduire jusqu’à 20 % les consommations d’énergie de ses robots pick-and-place. "En modifiant légèrement les caractéristiques de la trajectoire du robot, nous pouvons économiser de l'énergie sans renoncer à la productivité. Un peu comme le mode de conduite économe : on n’est peut-être pas les plus rapides, mais on limite la consommation de carburant en roulant à une vitesse moyenne modérée” explique Michael Döring, directeur de la division Motion chez Schubert.

☀️ Energies renouvelables

  • La ville de Marseille planche sur le projet de recouvrir ses autoroutes urbaines d’immenses ombrières solaires, afin de fournir une électricité bas-carbone et peu coûteuse aux quartiers les plus défavorisés. Avec 3 000 heures d’ensoleillement et un rayonnement de 1 900 kWh/m²/an, la cité phocéenne bénéficie de conditions très favorables pour produire de l’électricité solaire. C’est pourquoi un collectif d’élus locaux souhaite encourager la production en recouvrant les 26 kilomètres d’autoroutes urbaines qui sillonnent la ville d’une canopée photovoltaïque.
  • Selon le rapport “World Nuclear Industry Status Report (WNISR)” publié ce mercredi 5 octobre, les investissements mondiaux dans l’éolien et le solaire étaient, en 2021, près de 15 fois supérieurs à ceux consacrés à de nouvelles centrales nucléaires. De son côté, le déclin du nucléaire se poursuit : “sa part dans la production mondiale d’électricité est passée l’année dernière pour la première fois sous la barre de 10 %”.

Partager cet article !

  

Les articles "énergie" les plus lus