Le Parlement européen appelle à renforcer le pouvoir des consommateurs sur le marché de l’énergie

Parlament europeen

Dans une résolution non contraignante adoptée hier, les députés européens invitent les consommateurs à exercer davantage de pouvoir sur le marché de l’énergie. Ils recommandent notamment des systèmes tels que les achats groupés d’énergie, des outils de comparaison des prix, le changement de fournisseur ou de tarif et l’autoproduction. Des moyens efficaces mais déjà existants pour faire baisser durablement sa facture d’énergie...


Donner le pouvoir aux consomm’acteurs

Bientôt dix ans après la libéralisation du marché de l’énergie dans l’Union européenne, les citoyens européens peinent toujours à devenir acteurs de leur consommation. En France, selon le baromètre 2015 du médiateur national de l’énergie, seul un foyer sur deux se sent bien informé sur ses droits en matière de consommation de gaz et d’électricité.

des consommateurs unis

Le Parlement européen souhaite renforcer le pouvoir des consommateurs en matière d'énergie.

Une méconnaissance qui est arrivée jusqu’aux oreilles de Bruxelles. Les consommateurs devraient ainsi jouer un rôle plus actif sur le marché de l’énergie, ont affirmé jeudi les députés européens de la Commission de l’industrie et de l’énergie. Dans leur résolution non contraignante, les parlementaires formulent une série de propositions afin de rendre les prix de l’énergie plus transparents. Le but ? Renforcer le pouvoir de décision des ménages et les rendre enfin maîtres de leurs dépenses énergétiques.

Parmi les mesures possibles évoquées, le Parlement européen met l’accent sur les achats collectifs d’énergie pour les immeubles d’appartement, l’autoproduction d’énergie dans les ménages, le développement des outils de comparaison des prix pour tous ou encore la possibilité de changer plus facilement de fournisseur d’énergie ou de tarif. En un mot, plus de transparence pour permettre à tous les Européens de devenir acteurs du marché de l’énergie.

Des instruments qui existent déjà

Du consommateur au consomm’acteur, il n’y a donc qu’un pas : il suffit simplement de se saisir des bons outils… Mais ceux-ci existent déjà pour la plupart ! Alors, quels sont-ils ?

économies d'énergie

Les consommateurs français peuvent déjà réaliser des économies grâce aux achats groupés.

Si les députés européens recommandent "d’introduire de nouveaux modèles de gestion, tels que des systèmes d’achats collectifs et des instruments financiers innovants", c’est sans compter que des achats groupés d’énergie sont organisés depuis plusieurs années dans l’Hexagone. Le principe ? Les participants, unis et regroupés, peuvent jouer sur la force du nombre pour négocier des remises exceptionnelles auprès des fournisseurs d’énergie. Une recette gagnante qui avait par exemple profité à 66 000 participants au printemps dernier, dans le cadre de l’achat groupé Familles de France Selectra. Les inscrits avaient pu bénéficier de -14% sur le prix du kWh HT de l’électricité et de -12% sur le prix du kWh HT du gaz naturel par rapport aux tarifs réglementés de vente.

Autre constat : Bruxelles invite les États membres à adopter "des mesures permettant aux consommateurs de comparer les différentes offres, même pour ceux qui ne disposent pas d'un accès Internet ou de compétences en la matière, et de déterminer s'ils peuvent épargner ou non de l'argent en changeant de fournisseur", toujours selon le communiqué de presse. Les consommateurs français ont déjà la possibilité d’estimer leur consommation d’électricité et/ou de gaz naturel grâce au comparateur de Selectra. En quelques clics, ils peuvent trouver l’offre la moins chère et la mieux adaptée à leurs besoins. Et pour ceux qui n’ont pas internet, il est toujours possible de joindre un conseiller par téléphone au 09 73 72 73 00 ou de se faire rappeler gratuitement. Le temps des consomm'acteurs est bel et bien arrivé ! 

Mis à jour le