Earth Overshoot Day 2015 - Depuis ce matin, l'humanité vit à crédit

L'Earth Overshoot Day ou "jour du dépassement", qui correspond au jour où la Terre a épuisé la totalité de sa production annuelle de ressources renouvelables, est tombé ce 13 août. Depuis aujourd'hui minuit, l'humanité vit donc en quelque sorte à crédit.


La totalité des ressources que la planète est capable de renouveler chaque année ont été consommées en un peu plus de 7 mois

Depuis ce matin minuit, l'humanité est en dette écologique. Le stock de ressources renouvelables, c'est-à-dire de ressources que la Terre est en mesure de renouveler chaque année est épuisé.  

6 jours de moins qu'en 2014

En 2014, l'Earth Overshoot Day intervenait le 17 août. Six jours de moins que cette année... Cela peut sembler peu, mais si l'on regarde son évolution depuis les années 70 (voir l'encadré ci-dessous), il y a de quoi frémir. En 1970, il intervenait en effet le 23 décembre. Sa date intervient depuis de plus en plus tôt.

  • Evolution de l'Earth overshoot day depuis les années 70
  • 1970 : 23 décembre
  • 1980 : 3 novembre
  • 1990 : 13 octobre
  • 2000 : 4 octobre
  • 2005 : 3 septembre
  • 2010 : 28 août
  • 2015 : 13 août

Quelles conséquences dans le futur ?

"Le processus d'épuisement des ressources naturelles s'accélère". C'est ce qu'a déclaré Mathis Wackermagel, fondateur du Global Footprint Network, institut américain spécialisé dans le développement durable. La sonnette d'alarme est tirée, alors que la conférence internationale sur le climat se tiendra à Paris dans quelques mois.

Selon les experts du GFN, si l’objectif souhaité par les scientifiques du GIEC, de réduire de 30% des émissions de carbone de CO² d'ici 2030 est tenu, nous pourrions assister à un reculement du phénomène et voir la date n'intervenir à nouveau que le 16 septembre. En revanche, si la tendance haussière de ces émissions se poursuivait, le "jour du dépassement" pourrait intervenir fin juin ! Les experts du GFN s'en inquiètent : "Nous nous retrouverions à consommer deux fois autant de ressources que ce que la planète est capable de régénérer."

Des chiffres alarmants

En Chine, au Japon et en Italie...

Les experts du GFN constatent que la Chine et le Japon consomment bien plus qu'ils ne disposent de ressources renouvelables. Le pays du soleil levant aurait en effet besoin de 2,7 fois plus de ressources qu'il n'en a. Pour la Chine, ce besoin serait 5,5 fois supérieur aux ressources dont elle dispose. En Europe, les chiffres ne sont pas moins alarmants. En l'Italie, ce ratio atteindrait les 3,8%.

... tandis que la France est plutôt bon élève

En France le stock est moins détérioré. L'hexagone affiche en effet un ratio de 1,4. Une bonne performance qui n'est pas étrangère au mix énergétique de la France, fortement décarboné.

Les experts confient ne pas savoir jusqu'à quand "l'exploitation excessive des ressources peut-être soutenue sans endommager la biocapacité sévèrement." Ils ne sont certains que d'une chose : si cela venait à arriver, il y aurait "des conséquences notables sur la croissance de la consommation et de la population."

Mis à jour le