La fin du règne du nucléaire dans la production mondiale de l’énergie ?

L’essor des énergies renouvelables secoue plus que jamais la production d’électricité nucléaire. Le World Nuclear Report sorti ce mois de juillet 2015 pointe le net recul du nucléaire dans la production d’électricité et la hausse constante de la part des renouvelables.


Un constat accablant pour l'énergie nucléaire...

Ce rapport indépendant présente les raisons qui expliqueraient la baisse du nucléaire dans la production mondiale d’électricité cette année. Il évoque notamment des financements risqués et complexes, assortis de délais d’attente très (trop) longs pour la construction de nouvelles installations, des incidents techniques à répétition sur les sites existants (et le spectre d’un Fukushima bis), de nombreux affrontements juridiques, etc.

Les points soulevés contre le nucléaire noircissent donc sérieusement la copie de cette énergie qui se voulait incontournable et propre en comparaison avec le charbon et le pétrole, mais dont la question épineuse du traitement des déchets était restée en suspens. Une des solutions avancées par le rapport pour contrecarrer ces tendances négatives serait d'imaginer des modèles de réacteurs plus petits et donc plus simple à financer, à gérer et plus séduisants pour l’opinion et les systèmes de régulation.

... face à une concurrence très déterminée !

Mais c’est sans compter sur l’agressivité commerciale des producteurs d’énergies alternatives. En effet, des programmes de développement massif des énergies renouvelables se sont multipliés ces dernières années dans l’optique de produire toujours plus d’énergie en impactant le moins possible la planète. Ces programmes remportent actuellement haut la main la compétition sur le plan économique. Le World Nuclear Report évoque ainsi le saisissant taux de 45% de la population mondiale concernée par une production d’électricité basée sur les renouvelables au détriment du nucléaire. Notons que l’éolien dépasse l’énergie produite par le nucléaire en Inde et en Chine !

Chronique d'un déclin annoncé

Le World Nuclear Report fait écho au fameux rapport de l’ADEME qui avait fait grand bruit il y a quelques mois en France, alors qu’il annonçait la possibilité d’un mix énergétique « 100% renouvelable » à l’horizon 2050. La crédibilité des "ENR" comme énergie alternative au tout nucléaire semble donc à nouveau confirmée.

Mais l'utopie d'un mix énergétique « 100% renouvelable » est à relativiser. La proportion d’énergie produite par des centrales thermiques (charbon, pétrole et gaz) dans le monde demeure en effet très élevée (presque 68%). Les défenseurs des énergies renouvelables devront donc tenir bon pour ravir la première place dans la production mondiale d’énergie.

Mis à jour le