Venezuela : les vendredis décrétés fériés pour économiser l'électricité

Le président Nicolas Maduro a annoncé que le vendredi serait chômé toutes les semaines entre le 8 avril et le 6 mai, dans le but de réaliser des économies d'électricité. Le pays fait actuellement face à « une situation extrême », causée notamment par la forte sécheresse provoquée par le phénomène climatique El Niño.


« Plan global d’action d’urgence »

L'importante sécheresse qui sévit actuellement en Amérique assèche les cours d'eau des pays. Or la quasi totalité de la production électrique du Venezuela vient de ses 18 barrages, dont les niveaux d'eau sont actuellement à un seuil critique.

Le président Vénézuélien, qui avait déjà déclaré fériée la Semaine sainte, a donc lancé son Plan global d’action d’urgence. Plutôt que d'augmenter les tarifs de l'électricité, il a décrété un  « rationnement douloureux » qui consite à :

  • mettre en congé les salariés - du public seulement pour le moment - cinq vendredis d'affilée ;
  • demander à toute la population de consommer le moins d'électricité et d'eau possible ;
  • étendre à neuf heures la durée pendant laquelles les centres commerciaux et hôtels doivent se rationner et produire leur propre énergie ;
  • exiger une baisse de 20% des consommations énergétiques des industries étatiques et de l'administration.

Critiques de l'opposition

L'opposition, menée par Henrique Capriles et récemment devenue majoritaire au Parlement, pointe du doigt le manque d'anticipation du gouvernement et d'investissement dans le réseau électrique. Cela fait en effet quelques années que ce problème persiste, surtout dans les provinces - et ce même du temps où Hugo Chavez était au pouvoir. Parallèlement, l'économie Vénézuélienne marque nettement le pas, avec une récession de 7 points en 2015.

Beaucoup d'observateurs se demandent également comment le 5ème exportateur mondial de pétrole puisse pâtir d'une telle précarité énergétique. Néanmoins, les centrales à fioul en construction devraient à l'avenir pouvoir servir de relais aux turbines hydrauliques du pays.

Mis à jour le