NutUus, une mutuelle engagée contre la précarité menstruelle

NutUus, une mutuelle engagée contre la précarité menstruelle

La mutuelle solidaire pour jeunes NutUus, la marque Nana et la youtubeuse Louise Aubery se sont associées pour lutter contre la précarité menstruelle. Une campagne de sensibilisation qui s’accompagne d’actions, puisque la complémentaire santé propose le remboursement des protections hygiéniques dans son offre, et d’aider concrètement une association de terrain.


  • En bref :
  • Fin décembre 2020, une opération de visibilité et de solidarité menée par la mutuelle pour jeunes NutUus et la marque de protection hygiénique Nana a été lancée.
  • Celle-ci a été largement diffusé grâce à la communication sur les réseaux sociaux.
  • La youtubeuse et entrepreneure Louise Aubery, aka My Better Self, a partagé un post sur Instagram, liké plus d’un million de fois en deux jours.
  • Pour chaque partage du post en story, sur une période limitée, une boîte de protections périodique était offerte à l’association Agir pour la santé des femmes.
  • De son côté, la mutuelle NutUus s’est engagée à lutter contre la précarité menstruelle en remboursant les dépenses santé liées aux protections hygiéniques de ses clients, à hauteur de 100 euros par an.

Les règles : un tabou qu’il est temps de briser

Le combat contre la précarité menstruelle n’est pas nouveau pour les féministes. Pour beaucoup de personnes, il s’agit d’une réalité quotidienne. Pourtant, le sujet est longtemps resté tabou publiquement, comme cela est souvent le cas lorsqu’il s’agit d’aborder des thématiques relatives aux menstruations.

Nutuus mutuelle

Néanmoins, ces dernières années, la lutte féministe a gagné du terrain, et avec elle, certains de ses combats. Des autrices comme Taous Merakchi – plus connue sous le nom de Jack Parker –, Élise Thiébaut ou encore Mirion Malle ont énormément participé à la visibilisation du sujet, faisant tomber les préjugés peu à peu. Leurs livres ont rencontré de francs succès en librairie et ont largement fait parler d’eux. De plus, grâce aux réseaux sociaux, la parole s’est également libérée. Certaines personnes y ont trouvé un espace privilégié pour partager leurs expériences et mettre en lumière des choses autrefois réservées aux discussions privées.

En France, 1,7 million de femmes sont en situation de précarité menstruelle (étude IFOP/association Dons solidaires, 2019). Et c’est ce chiffre ahurissant qui a notamment motivé la mutuelle solidaire NutUus, destinée aux 18-28 ans, à lancer une campagne de communication d’ampleur et une opération solidaire aux côtés de la marque Nana et de la youtubeuse Louise Aubery, connue en ligne sous le nom de My Better Self.

Les règles ne sont pas un tabou, mais une réalité de la vieRappelons que les règles font partie du quotidien des personnes menstruées pendant une large portion de leur existence, soit en moyenne trente-neuf ans. Les cycles peuvent varier dans leur durée, de trois à cinq jours en moyenne sur vingt-huit, selon les personnes. Cela équivaut à avoir ses règles 500 fois dans sa vie.

Précarité menstruelle : une opération de communication et des actions

Dans sa vie, une personne menstruée dépensera entre 8 000 et 23 000 euros en protections périodiques, rapporte Brut. Autant dire que cela représente un budget important, loin d’être accessible à tout le monde. « Un grand nombre de femmes se privent d’aller au travail, et des jeunes filles manquent l’école car elles n’ont pas les moyens de changer régulièrement leurs protections hygiéniques, explique Joëlle Travers, responsable de communication de NutUus à France 3. Et il y a toutes ces SDF qui ne peuvent pas en acheter du tout. »

Avec la crise sanitaire et économique liée au Covid-19, certaines populations déjà fragiles se retrouvent dans des situations encore plus précaires. On apprenait ainsi en octobre 2020 qu’un million de Françaises et de Français avait basculé dans la pauvreté en raison de la pandémie de Covid-19. Un million qui s’ajoute aux « 9,3 millions de personnes vivant déjà au-dessous du seuil de pauvreté monétaire », indiquait alors Le Monde.

Pour Joëlle Travers, « les protections hygiéniques sont un besoin essentiel. Il faut en parler car beaucoup de gens ne savent même pas que le problème existe ». L’engagement de la mutuelle solidaire NutUus avec cette opération est simple : lutter contre la précarité menstruelle en proposant un remboursement des dépenses santé liées aux protections hygiéniques, à hauteur de 100 euros chaque année, grâce à son « Pack protection intime ».

En choisissant Louise Aubery comme visage pour porter sa démarche (465 000 abonnés à ce jour), NutUus cible la jeune génération, plus sensible et engagée aux causes pour la justice sociale. La youtubeuse est aussi une entrepreneure, aujourd’hui à la tête d’une marque de lingerie, décrite comme écoresponsable et éthique. Avec son post sur Instagram, la jeune femme a donné une visibilité incroyable à l’opération de NutUus et de Nana. En seulement deux jours, la publication de la jeune femme a été likée plus d’un million de fois.

Nutuus mutuelle
Capture d’écran du post de Louise Aubery, disponible ici.

« Pour chaque partage de cette photo en story, [NutUus] avec le soutien de marques de protections menstruelles afin d’aider le plus de personnes possible, une boîte de protections menstruelles sera reversée à [l’association Agir pour la santé des femmes, ou ADSF] », est-il précisé dans le post. Un choix ciblé, puisque l’association ADSF fait un travail de terrain essentiel. Camille Leberre, responsable de la communication de l’association partage sa surprise et satisfaction à France 3 : « On ne s’attendait pas à des retombées aussi énormes. En plus des dons générés par les partages, beaucoup de gens nous envoient des messages pour nous aider. C’est une excellente nouvelle car lors de nos maraudes, à Paris ou à Lille, on rencontre de plus en plus de femmes, de tous âges, vivant dans la rue et les hôtels sociaux qui nous demandent des protections hygiéniques. »

S’il est important de voir de telles démarches se mettre en place, la visibilisation et la communications seules ne suffisent pas, et la France a encore un long chemin à parcourir pour mettre fin à la précarité menstruelle. Il n’y a qu’à espérer qu’elle suive l’exemple de l’Écosse, qui en février 2020 est devenu le premier pays à voter une loi pour la gratuité des produits de protection périodique à l’échelle nationale.

La jeune histoire de la mutuelle NutUusNutUus est une jeune mutuelle solidaire au modèle singulier, puisqu’elle est sans but lucratif. Elle n’est donc pas simplement solidaire dans sa communication, mais également dans sa mission. Créée en septembre 2020, nutUus est engagée dans plusieurs actions visant à promouvoir et à œuvrer pour une société plus égalitaire.

Mis à jour le