Réseaux 5G : les premières indications du gouvernement

Le réseau 5G était, encore il y a quelques mois, présenté comme un projet aux allures futuristes mais plutôt flou, par l'UE et les différents opérateurs télécoms en France. Avec la feuille de route présentée hier par le Ministère de de l'économie, de l'industrie et du numérique, cela devient une réalité. Inclusion et innovation sont les maîtres mots de ce guide général...

La feuille de route de la 5G : répondre à un objectif européen et collectif

A la une des titres de presse internationaux, européens et français, la 5G apparaît désormais partout. L'Union européenne semble beaucoup attendre de cette nouvelle technologie sur le réseau hertzien qui devrait permettre à la connexion internet sur les téléphones portables d'aller beaucoup plus vite. En effet, d'après la feuille de route du gouvernement : "Cette priorité est en cohérence avec les actions lancées au niveau européen afin de répondre aux besoins croissants de connectivité et d’accroître la compétitivité des pays de l’Union européenne (UE)".

En décembre dernier, une feuille de route, cette fois de l'UE, avait été rédigée pour l'occasion. Son but est qu'au moins une ville de chaque Etat membre soit équipée de la 5G en 2020. Urve Palo, ministre en charge des technologies de l’information et de l’entrepreneuriat au sein du gouvernement estonien, avait précisé que l'implantation de ce nouveau réseau était vital, d'une part pour désengorger les zones des Etats où le réseau 4G est déjà saturé pour ses utilisateurs mais également pour franchir un pas de plus dans l'innovation.

Les citoyens ont besoin de ces réseaux 5G, mais aussi les appareils qui nécessitent un accès internet fiable et à haut débit, pour traiter un volume toujours croissant de données.

La 5G en France : quatre axes prioritaires

Deux échéances ont pour l'instant été données par le gouvernement français, la première en 2020 pour déployer le réseau 5G sur une ville au moins en France et couvrir les principaux axes de transport d'ici à 2025. Du côté de l'innovation, il y a également l'objectif d'être pionnier dans certains domaines qui utiliseront la 5G mais aucune date n'a encore été fixée.

Le secrétaire d'Etat chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi présente la feuille de route de la 5G
Le secrétaire d'Etat chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi

Les axes définis sont les suivants mais ils demeurent pour l'instant assez généraux :

  1. Libérer et attribuer les fréquences radioélectriques pour les réseaux 5G ;
  2. Favoriser le développement de nouveaux usages industriels;
  3. Accompagner le déploiement des infrastructures de la 5G;
  4. Assurer la transparence et le dialogue sur les déploiements de la 5G et l’exposition du public

La 5G en France : en plein stade d'expérimentation

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a autorisé dès 2017 les principaux opérateurs français à lancer des tests pour la 5G. SFR, Orange et Bouygues Telecom ne se sont pas fait prier et leurs résultats sont plutôt satisfaisants. Bouygues Telecom s'est équipé des appareils Huawei pour expérimenter le nouveau réseau ultra haut débit à Bordeaux avec des résultats concluants. Ils ont notamment réussi à faire afficher dix flux 4K (ou Ultra Haute Définition) différents en simultané sur 10 écrans de télévision, ce qui n'est pas possible avec la 4G.

Photo des tests de la 5G par Bouygues Téléoms à Bordeaux
Tests de la 5G par Bouygues Telecom à Bordeaux

Orange a commencé à lancer ses tests aux côtés de Nokia en Pologne et a annoncé continuer dans le nord de la France à Lille et Douai mais également en Ile-de-France dans un laboratoire à Châtillon et à Marseille. L'opérateur de Xavier Niel a quant à lui réussi avec succès à atteindre les 1 Gb/seconde sur le campus de Nokia en France. Free de son côté, semble avoir accusé un certain retard puisqu'aucune communication n'est faite pour l'instant à ce sujet. Mais peut-être gardent-ils leurs expérimentations secrètes après tout, comme les sorties de leurs Freebox.

Ces avancées sur la 5G vont également permettre aux opérateurs de finir de déployer la 4G et la 4G + sur l'ensemble du territoire français, ce qui devrait être réalisé avant 2020.

 

Vous souhaitez acheter un mobile 4G avec un forfait adapté en attendant de bénéficier de la 5G ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de vos besoins

Créé le