Revolut : 2019 annonce le plein de croissance et d'innovations

La néobanque britannique Revolut fait le plein d'innovations pour l'année 2019. Tour d'horizon des changements à venir.

Si la réussite commerciale de la néo banque londonienne est désormais indéniable, nombre d’améliorations et de changements devraient voir le jour en 2019. Selectra lève le voile sur les nouveautés à prévoir pour Revolut.

La banque mobile aux 3 millions de clients

Revolut, pionnière des néo banques

Application mobile Revolut
Application mobile Revolut

Créée en 2015 à Londres, Revolut est une banque digitale : une banque dont services sont entièrement accessibles par une application mobile dédiée. A ce titre, Revolut peut être considérée comme une neobanque et s’inscrit dans le vaste mouvement de la fintech : en s’appuyant sur des technologies innovantes, les néobanques entendent proposer des services financiers novateurs, plus en adéquation avec la révolution digitale, et ce à un prix plus compétitif que les acteurs traditionnels.

L’innovation centrale de Revolut est la carte bancaire multi-devises, une carte offrant la possibilité de réaliser des paiements à l’étranger et des opérations de change pour un coût dérisoire. Revolut offre ainsi une solution au problème des frais de change. La carte est associée à un compte courant doté d’un IBAN, crédité et piloté depuis une application mobile.

Une offre bancaire simple, innovante et compétitive

L’offre bancaire de Revolut consiste essentiellement d’un compte courant à créditer par virement et d’une carte bancaire multi-devises, reliés à une application mobile innovante permettant d’assurer un suivi des dépenses et d’effectuer des virements, des opérations de change, etc.

L’avantage : les tarifs et l’ergonomie de l’application, ainsi qu’une ouverture de compte ultra-simple, accessible notamment aux personnes en interdit bancaire.

  • Les 3 formules de l’offre Revolut :
  • L’offre standard : elle donne accès gratuitement et sans frais à un compte courant doté d’un IBAN britannique, doté d’une carte multi-devises Visa ou MasterCard ;
  • L’offre Premium : pour 7,99 € par mois, elle permet, en plus des avantages de l’offre standard, d’avoir accès à une assurance voyage, au service client de manière prioritaire, et d’échanger des crypto-monnaies ;
  • L’offre Metal : pour 14,99 € par mois, l’offre comprend tous les avantages de l’offre Premium, auxquels il faut ajouter des plafonds plus élevés, une conciergerie gratuite et un système de cashback.

Une offre de plus en plus large

Depuis bientôt 4 ans, Revolut n’a eu de cesse d’élargir son panel de solutions innovantes : accès direct aux crypto-monnaies pour les clients premium (plus besoin de passer par une plateforme de change spécialisée), assurance ou encore carte bancaire virtuelle.

Avec 3,2 millions de clients en 2018 dont 400 000 en France, le succès de Revolut est incontestable. Cependant, bousculée par la concurrence de la banque mobile allemande N26, qui revendique 20 000 demandes d’ouverture de compte par mois en France, Revolut ne peut s’arrêter là : elle devra donc continuer d’innover en 2019.

2019 entre changement de statut, innovations et expansion

Une banque (presque) à part entière

Principal changement pour Revolut en 2019 : la néobanque devient une banque à part entière.

Logo Revolut

Revolut a en effet obtenu en décembre 2018 une licence bancaire européenne par l’intermédiaire de la Banque Centrale de Lituanie, la Lietuvos Bankas. Par le mécanisme du “passeport européen”, la licence bancaire obtenue dans un pays de l’UE est reconnue par la BCE donc exportable aux autres Etats-membres, dans un délai de 3 à 6 mois. Revolut assure qu’une communication transparente sera faite quant à l’export de cette licence dans les différents pays européens.

Disposant d’une licence bancaire, Revolut est désormais un établissement bancaire à part entière, qui peut prêter de l’argent à ses utilisateurs, donc autoriser des découverts et proposer des solutions de crédit. Revolut espère terminer la mise en place de tous ces nouveaux services bancaires d’ici 18 mois.

Pourquoi le choix de la Lituanie ?A priori pour deux raisons : d’une part la Lituanie propose un statut aux exigences allégé, celui de “banque spécialisée”, qui permettait à Revolut de rapidement obtenir un agrément dans un pays européen. D’autre part, la Lituanie étant l’un des principaux marchés de Revolut en Europe, l’obtention d’un agrément y était pleinement justifiée.

L’obtention de cette licence bancaire européenne aura plusieurs avantages concrets :

  • Protection des fonds déposés chez Revolut, à hauteur de 100 000 € par client, grâce au système de garantie des dépôts européen ;
  • Possibilité d’accorder des découverts, les cartes Revolut étant sans découvert jusqu’à présent ;
  • Mise en place de prêts et de crédits (particuliers et professionnels) à des taux avantageux ;
  • Mise en place de coordonnées bancaires locales : Revolut devrait déployer au cours de l’année 2019 des coordonnées bancaires locales, par exemple un IBAN français en France (actuellement, les clients disposent d’un IBAN britannique).

L’avantage de l’IBAN localActuellement, les comptes Revolut sont domiciliés au Royaume-Uni et disposent donc d’un IBAN britannique. Pour un résident français, le compte est donc domicilié à l’étranger : une situation parfaitement légale à condition d’indiquer la possession de ce compte dans sa déclaration d’impôts annuelle. Revolut proposera désormais un compte domicilié en France, doté d’un IBAN français. Un avantage pour les clients français souhaitant faire de Revolut leur banque principale et y domicilier leur salaire.

Interface online Revolut Business
Interface online Revolut Business

Des innovations pour l’application

Revolut innove en proposant désormais à ses clients la possibilité de mettre en place des budgets prédéfinis par catégorie (transports, courses, etc.) sur l’application mobile. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de mieux gérer leur budget donc leurs dépenses par mois.

Revolut développe actuellement une plateforme de trading sans commissions. La néobanque suit sa logique de devenir l’outil de référence pour gérer l’intégralité des aspects de la vie financière de ses clients grâce à une technologie de pointe.

Déployer l’offre à l’international

En 2019, la stratégie de Revolut consistera aussi à continuer l’expansion internationale. La banque vise notamment les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et Singapour.

Revolut a notamment pour objectif de se constituer une clientèle de 500 000 personnes aux Etats-Unis d’ici fin 2019 - un véritable challenge commercial, que Revolut entend relever en nouant des partenariats stratégiques avec de grandes enseignes, selon son directeur marketing Chad West. La néobanque compte déjà 100 000 utilisateurs outre-atlantique et vise en priorité les grandes métropoles que sont New York, San Francisco, Los Angeles ou encore Chicago.

Revolut protégée face au Brexit

Grande inconnue de l’année 2019 pour les acteurs financiers basés au Royaume-Uni, le Brexit n’effraie plus Revolut.

A priori, le Brexit posait un problème de taille pour Revolut : la néobanque opérait en effet en Europe via son agrément obtenu auprès d’une autorité britannique, le FCA (Financial Conduct Authority). Tant que le Royaume-Uni est partie intégrante de l’Union Européenne, cet agrément suffit à lui donner accès à l’ensemble du marché commun : mais que faire en cas de sortie ?

La récente obtention d’une licence bancaire en Lituanie change la donne : Brexit ou pas, Revolut dispose d’une licence reconnue par la BCE et pourra exercer dans les différents Etats membres, une fois les démarches d’export de la licence dans chacun d’entre eux effectuées.

L’année 2019 commence donc sur les chapeaux de roues pour Revolut : la fintech est en route pour passer du statut d’établissement de paiement à véritable banque grâce à sa licence bancaire. En outre, et fort de sa levée de fonds 250 millions de dollars en 2018, Revolut dispose de moyens financiers conséquents pour développer des services encore plus innovants. La concurrence ne saurait que se renforcer entre Revolut et N26.

Mise à jour le