Chauffage au bois : système, prix, pollution

appel gratuit

Réduisez votre facture d'électricité et gaz

Pour profiter de 17% de remise sur le prix du kWh, contactez Selectra :

09 73 72 73 00 OU
poêles à bois chauffage économies
Le bois permet un très grand confort de chauffe pour un prix attractif.

Le bois occupe une place de importante parmi les énergies les plus utilisées en France et est considéré comme une énergie facile d'accès. Plus écologique que les énergies fossiles, il est surtout peu cher comparé à l'électricité, au gaz naturel, au propane et au fioul. Toutefois, se chauffer au bois n'est pas sans présenter quelques inconvénients.


❔ Quel type de chauffage bois choisir ?

Il existe une multitude d'appareils de chauffage au bois. Il est ainsi facile de ne pas savoir lequel choisir pour son logement.

Les différents systèmes de chauffage au bois

Parmi les solutions qui existent pour se chauffer au bois, on retrouve :

  • La cheminée ouverte classique (à usage majoritairement décoratif aujourd'hui) ;
  • La cheminée à insert et foyer fermé ;
  • Le poêle à bois ;
  • Le poêle à pellets/granulés ;
  • La chaudière à bois (indispensable pour les grands logements);
  • La chaudière à pellets/granulés.

Quel équipement pour se chauffer au bois ?

L'appareil de chauffage bois adéquat dépend principalement de l'usage que l'on souhaite en faire (chauffage principal ou chauffage d'appoint).

Tableau comparatif des systèmes de chauffage bois
Système Caractéristiques Prix Rendement thermique
Cheminée à insert
et foyer fermé
  • Performances importantes par rapport à une cheminée classique ;
  • Peut servir d'élement décoratif.
de 500 à 8 000€ 🔥
Poêle à bûches
  • Bonnes performances ;
  • Requiert peu d'espace ;
  • Pollue peu.
de 500 à 3 000€ 🔥🔥
Poêle à pellets/granulés
  • Très bonnes performances ;
  • Requiert peu d'espace ;
  • Pollue peu.
de 500 à 5 000€ 🔥🔥🔥
Chaudière à bois (tous types de combustibles)
  • Système le plus performant ;
  • S'alimente seule ;
  • Requiert une pièce dédiée.
de 1 500 à 20 000€ selon le combustible 🔥🔥🔥🔥

Le chauffage bois est le chauffage principal

Si l'on souhaite utiliser le chauffage au bois comme source de chaleur principale. Il est conseillé de se tourner vers des équipements qui ont un rendement supérieur à 70% tels que la chaudière à bois ou à granulés, le poêle à granulés ou à bûches ou encore la cheminée à foyer fermé.

Le chauffage bois est un chauffage d'appoint

En tant que source d'appoint, il n'est pas nécessaire d'investir dans de gros équipements. Il faut d'ailleurs, dans cette situation, éviter au maximum que l'appareil soit trop puissant. Généralement un petit poêle suffit pour cet usage. Une cheminée, même ouverte, peut également constituer un bon achat, surtout si elle remplit également une fonction décorative dans le logement.

🧐 Avantages et inconvénients du chauffage à bois

Cheminée et poêle à bois : avantages et inconvénients
😀 Avantages 🙁 Inconvénients
  • Energie renouvelable, disponible en grandes quantités.
  • 12 fois moins polluante que le fioul et 5 fois moins que l'électricité.
  • Bon marché comparé au fioul, à l'électricité, au gaz naturel ou au gaz propane.
  • Le prix du bois augmente peu en comparaison avec les énergies fossiles.
  • Le surcoût initial de l'appareil de chauffage peut être amorti en moins de dix ans.
  • Son installation peut donner droit à un crédit d'impôt, une prime énergie ainsi que d'autres aides écologiques.
  • Mode de chauffage efficace avec un rendement variant de 60 à 90 %.
  • Utilisation plutôt simple.
  • Se chauffer au bois nécessite un espace pour le stocker.
  • L’appareil de chauffage peut être encombrant dans un logement.
  • Nécessite un réapprovisionnement fréquent.
  • Il faut recharger sa chaudière manuellement, sans quoi il n'y a plus de chauffage.
  • Le prix d'achat d'un chauffage à bois est plus important que celui d'un système de chauffage "classique".
  • Renouveler son appareil a une importance capitale sur son impact environnemental et son efficacité.

Avec le chèque énergie, les foyers modestes pourront désormais se faire aider pour acheter du bois.

🌲 Bûches, granulés ou copeaux de bois

Le bois est disponible en grande quantité et sur l'ensemble du territoire. Utilisé à des fins de production d'eau chaude et de chauffage, il peut prendre différents aspects.

Quels sont les combustibles pour un chauffage bois ?

Poele pellet

Le choix du combustible est important car il va grandement influer sur la performance de l’appareil et le coût final du chauffage.

Selon les préférences de chacun et du matériel à disposition, le bois peut être consommé sous forme de :

  • Bûches issues de l'exploitation forestière et vendues par stères. Le bois est coupé, débité (à différentes tailles) et livré chez le client ; chez qui il doit être entreposé et séché avant d'être utilisé.
  • Granulés ou copeaux, qui peuvent provenir des déchets de bois liés à l'exploitation forestière ou à des usages de bois industriels (menuiserie et palettes de bois).

Le bois est livré en grande quantité chez le client qui doit l'entreposer. Afin d'alimenter la chaudière et de produire de l'énergie de manière continue, le consommateur doit alimenter lui-même son installation. En cas d'absence ou de non alimentation de la chaudière, celle-ci s'éteindra et ne produira plus de chaleur.

Où se fournir en combustibles ?

Plusieurs options existent pour se fournir en combustibles pour chauffage à bois.

Il est possible d'en trouver :

  • Dans les grandes enseignes de bricolage telles que Leroy Merlin ou encore Bricorama ;
  • Chez les professionnels de l'énergie (avec, par exemple, les pellets Butagaz) ;
  • Chez les spécialistes du bois de chauffage qui sont nombreux et dont la qualité du bois peut varier du tout au tout.

💰 Prix du chauffage bois

Le prix du chauffage au bois dépend de plusieurs facteurs et notamment du type de combustible choisi. Par exemple, les bûches sont les plus sujettes aux variations de prix. En effet, leur prix varie selon les saisons mais aussi les régions. Les granulés sont l'option la plus chère et celle que nous utiliserons pour comparer le bois aux autres énergies.

Le prix du bois : une énergie peu chère

Source : Données du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire
Bois granules : prix moyen de 100 kWh PCI pour un ménage, pour une livraison de 5 tonnes à 50 km.
Gaz naturel : prix de 100 kWh PCI au tarif réglementé B1, pour un usage cuisson, eau chaude et chauffage.
Électricité : prix de 100 kWh au tarif réglementé (puissance 12 kVA, double tarif, consommation de 13 MWh dont 5 MWh en heures creuses).
Propane : prix moyen de 100 kWh PCI de propane (depuis 2014, hors mise à disposition et entretien de la citerne et du compteur).
Fioul domestique : prix moyen de 100 kWh PCI de FOD au tarif C1 (pour une livraison de 2000 à 5000 litres).

Comparé avec le gaz naturel, l'électricité, le fioul et le propane, le bois est l'énergie la moins chère en 2020. En juin 2020, le bois granulé est 5% moins cher que le gaz naturel.

En revanche, si le prix des consommations semble plus intéressant, le prix des travaux réalisés pour le changement de chaudière n'est pas mentionné. Il est donc important que les consommateurs se renseignent sur le montant des travaux mais également sur le montant de l'entretien de la chaudière à bois. D'autant plus que l'investissement initial dans le cas d'une chaudière bois est 2 à 3 fois plus cher qu'une chaudière à gaz. L'ensemble de ces frais doit donc rentrer dans la comparaison afin de savoir si le bois est bien la solution la plus économique.

Le gaz étant l'énergie la moins chère après le bois, si le logement est déjà équipé et chauffé au gaz, il est peut-être plus intéressant de rester sur un chauffage au gaz. Le meilleur moyen de réaliser des économies sur ses factures dans ce cas-là est de trouver l'offre de gaz la moins chère. Des fournisseurs comme Eni proposent jusqu’à 15% de réduction par rapport au tarif réglementé d’Engie. Pour plus d’informations, appeler le 09 73 72 73 00.

Le prix du bois de chauffage au m3

Tireline

Il n'est pas vraiment possible de déterminer un prix du bois au m3 puisque plusieurs facteurs influent sur lui. De plus, contrairement à ce que la loi oblige, le mètre cube n'est pas la mesure la plus utilisée pour la vente de bûches ; il s'agit du stère.

Un stère (soit 500 kg de bois ou 1500 kWh en moyenne) correspond à 1 m3 de bois si les bûches mesurent 1 mètre. Si les bûches sont plus petites, cette équivalence est fausse puisque de plus petites bûches se rangent mieux que des bûches de 1 mètre.

Les facteurs qui influent sur la consommation de bois sont notamment :

  • L'essence du bois : par exemple, le chêne coûte plus cher que le frêne, le charme ou encore l'hêtre ;
  • La région dans laquelle il est acheté : si une forêt exploitable est à proximité du fournisseur cela coûtera moins cher au client ;
  • Le taux d'humidité du bois ;
  • La longueur des bûches : plus elles sont longues moins elles coûtent cher ;
  • Le conditionnement des bûches : le prix en vrac est moins élevé que le conditionnement en sacs et en palettes ;
  • ainsi que les frais de transport du fournisseur en fonction de l'adresse de livraison.

En moyenne, en août 2020, le coût de fonctionnement d'une chaudière à bûche est de 4.40€ pour 100kWh, de 3.04€ pour 100 kWh pour une chaudière à bois déchiqueté et de 6.45€ pour 100kWh pour une chaudière à granulés.

🌎 Se chauffer au bois est-il écologique ?

Le bois, en tant que biomasse renouvelable dont la combustion n'aggrave pas l'effet de serre, est plus écologique que n'importe quelle énergie fossile. Néanmoins, des conditions sont à respecter pour que son usage respecte l’environnement.

Les avantages du chauffage au bois pour l'environnement

Les rejets de gaz à effets de serre issus de la combustion du bois sont inférieurs à ceux d'énergies fossiles. La station de ski alpin de La Plagne est passée de l'usage du fioul au bois pour les installations de chauffage collectif. Suite à ce changement d'énergie, la station rejette 4 000 tonnes de CO2 de moins.

De plus, la production de bois présente plusieurs avantages pour l'environnement. Il permet :

  • D’assainir les espaces forestiers et ainsi de favoriser le développement d'arbres sains ;
  • De retraiter les déchets de bois d'origine industriels (en particulier les cagettes et les palettes) ;
  • De produire à partir de ces déchets des copeaux ou granulés qui seront utilisés dans les chaudières adaptées.

Enfin, le bois étant disponible en grande quantité partout en France, l'impact écologique de son transport est plus faible que pour d'autres énergies. Le cycle de production du bois est plus restreint, les liens entre producteurs et consommateurs sont plus directs.

Un attrait particulier pour les énergies vertes ? Passer à l'électricité verte pour son logement permet, en plus de son chauffage au bois, de faire un geste important pour l'environnement sans effort. Changer de fournisseur est gratuit, rapide et garanti sans coupure. Selectra, comparateur multi-fournisseurs, vous présente les meilleures offres d'électricité verte.
Les conseillers Selectra sont également disponibles pour vous renseigner par téléphone au ☎️ 09 73 72 73 00.

Comment réduire la pollution par le chauffage au bois ?

planète

Si le choix d’un chauffage bois semble être meilleur pour l'environnement qu'un chauffage électrique, au gaz naturel, au propane ou au fioul, ce système n’est pourtant pas totalement inoffensif pour la planète. En effet, comme toute combustion, le chauffage bois est à l’origine d’émissions de polluants dans l’air qui viennent ternir son bilan carbone.

Ses défauts sont principalement dus à l'état de l'appareil de chauffage. En effet, tous les appareils ne sont pas équivalents en termes d'émissions de particules et ce sont généralement les appareils vétustes qui sont pointés du doigt. De mauvaises conditions d'utilisation peuvent aussi être mises en cause.

Heureusement, cette situation n'est pas une fatalité et il existe des astuces pour réduire la pollution liée au chauffage bois.

Voici la liste des bonnes pratiques concernant le chauffage au bois :

  • Remplacer un ancien appareil par un appareil performant (au conduit de fumée correctement dimensionné pour éviter le phénomène de ralenti);
  • Choisir un appareil labellisé "Flamme verte" élaboré par l'ADEME ;
  • Ne pas confier sa pose à un installateur non agréé Qualibois ;
  • Ne pas brûler du bois non sec (dont le taux d’humidité est supérieur à 25%) ;
  • Entretenir son appareil (1 fois par an par un professionnel agréé) et son conduit de fumée en le ramonant régulièrement (minimum 2 fois par an);
  • Installer un filtre à particules qui permet de réduire de 60 à 95% des poussières de suspension ;
  • Opter pour un poêle plutôt qu'une cheminée.

⛔️ Interdiction chauffage au bois : que dit la loi ?

Pour limiter la pollution aux particules fines, l'Ile-de-France avait pris la décision en 2015 d'interdire les feux de cheminée. Qu'est-il désormais possible de faire ?

En Ile-de-France, les foyers ouverts ne peuvent être utilisés comme source de chauffage principale. Un allumage de temps à autre est toutefois autorisé. Concernant les foyers fermés, il est possible de les utiliser comme source de chauffage principale à condition qu'ils respectent certaines exigences et que, le cas échéant, le règlement de copropriété l'autorise.

Dans les autres régions de France, l'utilisation du chauffage au bois est beaucoup plus libre. En fait, elle est totalement libre en maison, peu importe que le foyer soit ouvert ou fermé. Néanmoins, il est déconseillé d'utiliser les foyers ouverts trop souvent ou encore comme chauffage principal pour des raisons économiques, environnementales et de confort. Pour les immeubles, c'est le règlement de copropriété qui s'applique.

Dans tous les cas, pour pouvoir utiliser sa cheminée, même occasionnellement, il faut avoir effectué le ramonage obligatoire (à raison de deux fois par an). C'est le certificat de ramonage qui témoigne que l'intervention a bien eu lieu.

🔎 FAQ

Quel type d'énergie est le bois ?

Le bois est issu de la biomasse solide terrestre. Sa combustion, lorsqu'il est sec, produit de l'énergie thermique. Le processus se déroule en 3 étapes :

  1. La déshydratation (même le bois brûlé très sec dégage encore de l'eau lorsqu'il est chauffé).
  2. La pyrolyse (lorsque le bois commence à se décomposer).
  3. La combustion (lorsque les chardons ardents laissés par la pyrolyse continuent de se consumer).

Quel est le bois qui chauffe le plus ?

Tous les bois ne se valent pas. Deux éléments permettent de déterminer quel est le meilleur bois pour le chauffage :

  • Son taux d'humidité ;
  • Et son essence.

Concernant le taux d'humidité, le plus sec est le meilleur. Il est généralement conseillé d'utiliser un bois avec un taux d'humidité inférieur à 20 %.

Concernant son essence, il faut préférer les bois de feuillus durs tels que le chêne ou l'hêtre. En effet,un bois dur dégage plus de chaleur et brûle plus lentement, ce qui est plus économique.

Par ordre de rendement, il faudra préférer :

  1. Les feuillus durs tels que le chêne, l'hêtre, le charme, l'orme et le frêne.
  2. Les bois mi durs tels que ceux des arbres fruitiers, du robinier, du châtaignier voire même du peuplier.
  3. Les bois tendres et résineux comme le tilleul, le noyer, l'aulne ou encore le platane.
Mis à jour le