10-02-2023

État de catastrophe nationale en Afrique du Sud, Prévisions françaises 2023 pour les marchés de l'énergie, Les importations de gaz russe en Autriche décollent

Mis à jour le
min de lecture

Chaque jour, Selectra vous propose une revue de presse des faits marquants du monde de l'énergie en France et à l'international.

🌎 À l’international

  • Le groupe allemand d'opérateurs de stockage de gaz, INES, s’est montré optimiste ce jeudi 9 février en déclarant qu'il n'existait aucun risque de pénurie cet hiver, évoquant une demande plus faible et une offre suffisante après que les stocks aient été remplis à ras bord.
  • Les stocks de gaz naturel américains ont reculé de 217 milliards de pieds cubes au cours de la semaine du 9 février, selon les dernières données de l'Energy Information Administration.
  • En Autriche, les importations de gaz russe atteignent des parts de marché plus atteintes depuis le début de la guerre en Ukraine. En effet, Gazprom livre à nouveau la totalité des quantités prévues dans les contrats, tandis que les livraisons en provenance d’Allemagne et d’Italie quant à elles sont en nette diminution.
  • “Greenpeace annonce poursuivre la Commission européenne devant la Cour de justice de l’Union européenne, contestant l’inclusion du gaz fossile et de l’énergie nucléaire dans la liste des investissements durables de l’UE.”
  • Selon l'institut de recherche français IFPEN, les stocks de gaz européens devraient être environ 80% plus élevés que la normale à la fin de l'hiver, à 55 Gm3, soit un peu moins de la moitié de leur capacité.
  • “Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a déclaré jeudi soir l'état de catastrophe nationale pour tenter d'endiguer la profonde crise de l'électricité qui mine le quotidien et l'économie de la première puissance industrielle du continent.”

🐓 En France

  • “L’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (Ifpen) a présenté jeudi 9 février ses prévisions pour les marchés de l’énergie en 2023. Si les mois à venir restent placés sous le signe de l’incertitude, les prix anticipés du gaz (et donc de l’électricité) devraient s’assagir par rapport à 2022.”
  • Le sénateur Fabien Genet a attiré l’attention du ministre de la santé et de la prévention au sujet des “difficultés que connaissent les centres hospitaliers et établissements de soins publics à la suite de l'explosion du coût de l'énergie”, rappelant qu’à ce jour, les hôpitaux ne bénéficient pas du bouclier tarifaire mis en place pour les particuliers et les petites entreprises et ne sont éligibles qu’à l'amortisseur. Le sénateur a ainsi interrogé le gouvernement quant aux mesures spécifiques qu’il compte prendre, afin de venir en aide aux établissements hospitaliers.
  • La centrale à charbon de Cordemais qui devait cesser son activité en 2026, pourra finalement continuer à fonctionner au-delà grâce au projet Ecocombust porté par Paprec et EDF. Celui-ci consistera à brûler des pellets issus du retraitement de meubles industriels.
  • “À l’issue de débats électriques, l’Assemblée nationale a adopté jeudi en première lecture, et contre l’avis du gouvernement, un texte socialiste pour une “nationalisation” d’EDF sans risque de “démantèlement”, mais aussi pour un bouclier tarifaire étendu aux artisans, notamment les boulangers.”

📈 Conso

  • La baisse de consommation de gaz en France - hors utilisation dans les centrales électriques - a atteint 6,2% en 2022 par rapport à 2021, a annoncé vendredi 10 février le gestionnaire du réseau de transport de gaz GRTgaz.

☀️ Energies renouvelables

  • “Le cahier des charges pour lancer des projets de production d'électricité photovoltaïque en Guadeloupe, Guyane, à la Réunion, en Martinique, à Mayotte, et en Corse, a été modifié afin "d'accélérer" le déploiement des énergies renouvelables, a indiqué la Commission de régulation de l'énergie (CRE) mardi 7 février 2023.”
  • Selon le baromètre mensuel de GreenUnivers le secteur des “cleantechs” (les techniques et services industriels qui mobilisent des ressources renouvelables) compterait pas moins de 25 opérations de levées de fonds et aurait levé pas moins de 220 millions d’euros au mois de janvier.
  • Le géant danois de l'énergie éolienne Vestas a mis au point un nouveau procédé qui permet de décomposer chimiquement l'époxy utilisé dans les pales des éoliennes. Une avancée significative dans le recyclage des matériaux liés à l’éolien. Lisa Ekstrand, vice-présidente de Vestas, a par ailleurs déclaré que “jusqu'à présent, l'industrie de l'éolien estimait que le matériau des pales d'éoliennes nécessitait une nouvelle approche en matière de conception et de fabrication pour être soit recyclable, soit, mieux encore, circulaire, au terme du cycle de vie. Désormais, nous pouvons considérer les anciennes pales à base d'époxy comme une source de matière première”.

Partager cet article !

  

Les articles "énergie" les plus lus