Vos pellets de bois sont-ils encore utilisables ?

Publié le
min de lecture

Économiques et très efficaces, les pellets ou granulés de bois sont une source de chauffage avantageuse. Face aux craintes de pénurie de granulés en 2022, de nombreux ménages français ont acheté leurs pellets en plus grande quantité à l’approche de l’hiver. Ces grandes quantités non utilisées soulèvent des inquiétudes en termes de péremption des granulés. Les pellets doivent-ils être employés rapidement au risque de devenir inutilisables ?

Les pellets de bois, une source de chauffage qui a le vent en poupe

Les chaudières à granulés ou pellets sont des systèmes de chauffage utilisant un combustible dérivé du bois fabriqué à partir de sciures et copeaux issus de l’industrie du bois, les pellets de bois. Ces petits cylindres sont généralement vendus par sacs de 15 kilos, ou directement par palettes contenant une soixantaine de sacs.

Le chauffage aux pellets présente de nombreux avantages :

  • Un taux de rendement très important, estimé entre 85 et 107 % selon les appareils d’après l’association nationale du chauffage au granulé de bois Propellet ;
  • Un coût économique très faible comparativement à d’autres sources de chauffage comme le fioul ou l’électricité ;
  • Un impact écologique moindre que les sources de chauffage plus conventionnelles.

Seule ombre au tableau : le prix d’une chaudière à granulés qui reste encore très élevé, de 10 000 à 20 000 euros en moyenne. Des aides de l’État existent heureusement pour prendre en charge une partie de l’investissement. En outre, les sommes dépensées sont rapidement rentabilisées par les économies réalisées sur la consommation d’énergie. Propellet estime en effet que le remplacement d’une chaudière au fioul par une chaudière à granulés conduit à une baisse de la facture annuelle de combustible d’environ 63 %.

Ces avantages conduisent des ménages toujours plus nombreux à adopter les chaudières à granulés dans leur logement. D’après un rapport de Propellet, près d’un million et demi de foyers français ont déjà opté pour ce moyen de chauffage . L’association estime d’ailleurs que trois Français sur quatre chauffés aux granulés seraient toujours satisfaits de cette énergie, et ce malgré les tensions observées en 2022 sur les prix et la disponibilité des pellets.

L’année 2022, une période difficile pour le marché des pellets

Victimes de leur succès et affectés par la hausse des prix de l’énergie, les prix des pellets de bois ont en effet connu une hausse fulgurante des prix durant l’année 2022, qui ont pratiquement doublé de juillet 2021 à juillet 2022, à en croire TotalEnergies. Plusieurs raisons expliquent cette hausse des prix :

  • Une hausse des coûts de production, en raison de la flambée des prix de l’énergie et des matières premières ;
  • Les embargos économiques limitant les importations de pellets russes, en conséquence de la guerre en Ukraine. En effet, la Russie est le deuxième producteur mondial de granulés de bois, avec 2 millions de tonnes produites en 2019 d’après l’association Propellet ;
  • Une demande de pellets en France plus de deux fois supérieure à son niveau de 2021, malgré une hausse effective de la consommation de seulement 12 à 13 %. En cause : une tendance des consommateurs à sur-stocker par crainte de coupures d’électricité durant l’hiver.

Le marché français des pellets de bois semble toutefois revenir peu à peu à la normale début 2023. D’après le fournisseur Inter Pellets, le prix d’une palette de granulés d’une tonne est de 499 euros TTC en moyenne en mars 2023. À titre de comparaison, la tonne de pellets coûtait jusqu'à 700 euros en fin d'année 2022, à en croire les données de l’association Propellet. L’hiver plutôt doux et la réduction de la demande ont permis cette baisse du prix des pellets de bois. Grâce aux températures, les craintes de pénurie ne se sont pas vérifiées, ce qui a permis de conduire à un retour progressif des prix à leur niveau normal.

Cependant, les nombreux ménages ayant acheté des pellets en surplus se retrouvent avec un surstock à la sortie de l’hiver. Alors, que faire de ces pellets, et risquent-ils de périmer ?

Les pellets de bois périment-ils ?

Techniquement, les pellets de bois ne possèdent pas de date limite de conservation. Dans des conditions optimales de conservation, ils peuvent se conserver pour une durée illimitée. Cependant, les granulés de bois peuvent se dégrader rapidement s’ils sont mal conservés.

En effet, les pellets de bois doivent être gardés au sec. Au-delà de 10 % d'humidité, les pellets peuvent avoir tendance à se dilater et leur rendement devenir moins efficace. En cas de très forte exposition à l'humidité, ce phénomène peut encrasser les chaudières. Pas de panique toutefois, cela reste rare d'après Propellet, tant que le granulé n'est pas en contact direct avec de l'eau. Contrairement aux bûches de bois par exemple, les pellets supportent bien des niveaux d'humidité standard

Partager cet article !

  

Les articles "énergie" les plus lus