1000 € de plus pour remplacer une chaudière gaz ou fioul

ma prime renov' 1000 € avril 2022

La guerre en Ukraine a mis en évidence la dépendance européenne au gaz et aux produits pétroliers russes. Pour limiter la dépendance de la France aux énergies fossiles, le gouvernement souhaite engager les particuliers à changer leur dispositif de chauffage. Pour les encourager à remplacer leur chaudière à gaz ou à fioul, le gouvernement a décidé de relever de 1 000 € le barème de MaPrimeRénov’ dès le 15 avril 2022.


MaPrimeRénov’ : 1 000 € supplémentaires au 15 avril 2022

Distribuée par l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), MaPrimeRénov’ est une aide à la rénovation énergétique ouverte à tous les consommateurs. Elle permet notamment de financer des travaux de changement de système de chauffage. Le barème est établi en fonction des revenus du ménage et des travaux à réaliser.

Le Gouvernement a décidé d’augmenter de 1 000 € les aides MaPrimeRénov’ accordées pour l’installation d’un système de chauffage vertueux qui permet de sortir du gaz ou du fioul, comme les pompes à chaleur (y compris hybrides) ou les chaudières biomasse. Barbara Pompili ministre de la Transition écologique

Quel sera le montant maximal de MaPrimeRénov' ?

Cela dépend du système de chauffage choisi. A titre d'exemple, l'installation d'une chaudière à granulés de bois dès le 15 avril pourra faire l'objet d'une aide allant jusqu'à 11 000 € dans le cadre de MaPrimeRénov'. A cette aide pourra se cumuler une prime énergie d'un montant maximal de 4000 €, mise en place dans le cadre des Certificats d'Economies d'Energie (CEE).

Pour une pompe à chaleur air / eau, le montant de MaPrimeRénov' pourra atteindre 5000 €. A cette somme, pourront s'ajouter 4000 € de prime CEE.

Fin des aides pour les chaudières à condensation

La chaudière à condensation est une chaudière à gaz avec un rendement souvent supérieur à 100 %. Elle est donc peu énergivore. Toutefois, elle consomme tout de même du gaz naturel. C'est pourquoi, le forfait MaPrimeRénov’ pour les chaudières gaz à très haute performance énergétique sera supprimé dès le 1er janvier 2023.

Mis à jour le