Engie céderait jusqu'à 20 milliards d'actifs d'ici 2018

Publié le
min de lecture

Le groupe français Engie continue son tournant stratégique, et envisagerait de céder entre 15 et 20 milliards d'euros d'actifs sur la période 2016 - 2018, selon "La Lettre de l'Expansion". Engie semble ainsi confirmer son ambition de verdir ses activités à moyen terme.

Vers un verdissement des actifs d'Engie ?

Les sources annoncent que les cessions de 10 à 11 milliards d'euros devraient concerner l'exploration-production d'énergies fossiles, ainsi que des centrales à charbon et ses centrales aux États-Unis.

Depuis quelques mois, Engie a déclaré à plusieurs reprises qu'il comptait donner la priorité aux énergies vertes, pour des raisons à la fois écologiques et économiques. Ségolène Royal, ministre de l'Energie, avait même confirmé en octobre que le groupe, qui appartient à hauteur de 33% à l’État, n'investirait dorénavant plus dans le charbon.

Prolongement du plan d'économies et cession d'actifs « non stratégiques »

Outre ces annonces, qui traduisent un changement de cap stratégique décisif, Engie entend céder 3 à 5 milliards d'autres actifs non stratégiques et ouvrir le capital de sa filiale belge Electrabel. Enfin, après avoir économisé 1,9 milliard d'euros sur la période 2012-2015 via son plan Perform, Engie table cette fois sur 2,8 milliards d'économies d'ici 2018.

Partager cet article !

  

Les articles "énergie" les plus lus