Vivoka lève 2 millions d’euros pour déployer ses solutions vocales et connectées

Alors que le marché domotique continue son expansion, de jeunes entreprises travaillent dur pour proposer des solutions innovantes et inédites aux particuliers et aux professionnels. C’est le cas de la start-up française Vivoka, qui, forte de sa dernière levée de fonds de 2 millions d’euros, va pouvoir poursuivre sa mission et déployer sa technologie sur le territoire, et partout dans le monde.

Domotique : les start-ups donnent de la voix

Les levées de fonds par les start-ups dans la tech sont toujours un moyen efficace d’observer les tendances du secteur, et où se porte l’intérêt des acteurs du marché. Car, dans le domaine de la domotique, les changements sont si nombreux et rapides, qu’il n’est pas toujours simple d’y voir clair. Ainsi, le financement de ces entreprises – souvent jeunes – vient apporter quelques indications utiles pour les personnes s’intéressant à l’évolution du marché connecté.


Grâce aux levées de fonds, les start-ups ont la possibilité de poursuivre leur travail.

Ces dernières années, les assistants vocaux et enceintes intelligentes se sont largement popularisés en France. D’abord avec l’arrivée du Google Home, puis du HomePod, de l’Amazon Echo et bien d’autres. La multiplication des offres alimente la vitalité d’un pan central de la domotique, qui cherche encore ses marques. Pour autant, la démocratisation à l’échelle mondiale est bel et bien en marche : le cabinet britannique Jupiter Research prévoyait ainsi dans une étude récente que les assistants vocaux seraient présents sur 8 milliards de produits d’ici 2023. En France, on estime que ceux-ci sont utilisés par environ 3,2 millions de personnes. Et selon une enquête menée par Reichelt Elektronik et OnePoll, le Google Home aurait leur préférence.

Début septembre 2019, la start-up française Vivoka, qui conçoit un logiciel de reconnaissance vocale spécialement destinée aux entreprises et à leurs différents secteurs d’activité, a ainsi réussi a levé 2 millions d’euros pour poursuivre ses avancées. Et, si tout se passe bien, la jeune entreprise pourra déployer son logiciel sur le territoire et à l’étranger.

Les levées de fond dans la tech : un indicateur de tendanceLes levées de fond manifestent les divers intérêts du secteur tech et de ses acteurs au fil des mois. Ainsi, ces deux dernières années, il ne fut pas étonnant de voir des start-ups comme Golem.ai lever 1 million d’euros (intelligence artificielle) ou encore Pindrop lever 90 millions de dollars (sécurisation vocale). Plus récemment, Stimio a réussi à lever 1,3 million d’euros (solutions connectées à destination des entreprises) et la start-up new-yorkaise Mirror a débloqué 36 millions de dollars pour poursuivre son travail (miroir intelligent). Enfin, cet été, c’est Tile qui a fait parler d’elle avec 45 millions de dollars récoltés (géolocalisation connectée).

Vivoka : des solutions sur-mesure pensées autour de la voix et de l’innovation

Installée à Metz, la start-up Vivoka a été créée en 2015. Sa spécialité ? Concevoir des assistants vocaux sur mesure. Pour cette nouvelle levée de fonds, elle a eu la confiance de ses investisseurs historiques et privés, à savoir le groupe de BTP Etchart, le groupe immobilier MCH Gestion, l’industriel Éric Denoyer, fondateur du groupe Adista Gilles Caumont et l’investisseur Laurent Rouach. « Ces fonds vont nous permettre de consolider nos projets en cours et d’asseoir leurs lancements dès 2020. Le marché de la voix n’est qu’à ses débuts et Vivoka aussi ! », expliquait William Simonin, cofondateur et directeur général de Vivoka dans le communiqué de presse officiel de l’entreprise.


Avec Vivoka, les entreprises ont accès à des solutions vocales sur mesure.

Cet argent servira concrètement à la start-up à poursuivre son travail, notamment en faisant grandir son équipe, laquelle compte déjà 28 employés. La start-up indique avoir multiplié ses effectifs par deux débuts 2018, et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Avec des moyens financiers plus confortables, Vivoka peut penser au déploiement de sa solution en France, mais aussi s’intéresser au marché international. Pour cela, elle va activement continuer la recherche et le développement de sa technologie, et surtout propulser sa nouvelle plate-forme, le « Voice-Market », une market place inédite inaugurée au début de l’été 2019 et axée sur les solutions vocales. Selon Vivoka, il s’agit de la « première plateforme au monde rassemblant toutes les technologies autour de la voix ».

Vivoka semble vouloir se positionner en tant que pionnière dans son domaine. Pour l’entreprise, il s’agit de proposer des nouvelles façons d’interagir vocalement avec notre environnement, grâce notamment à la reconnaissance vocale et à l’intelligence artificielle. Sa force ? S’adapter aux différents secteurs faisant appel à ses services.

Il s’agit de la deuxième levée de fonds pour Vivoka. La première, de 1 million d’euros, date de février 2018.

Mise à jour le