Tile : 45 millions de dollars pour populariser la géolocalisation connectée

Fondée en 2012, la start-up américaine Tile s’est rapidement imposée en tant que leader de la géolocalisation connectée. Avec ses solutions faciles d’utilisation, elle permet aux consommateurs de retrouver leurs objets depuis leur smartphone. Durant l’été 2019, l’entreprise a levé 45 millions de dollars, une somme rondelette qui devrait lui permettre de populariser sa technologie.

Levée de fonds : une certaine idée des tendances de la tech

Avec l’été, certaines actualités se perdent ou passent inaperçues. Et pourtant, comme durant le reste de l’année, celles-ci méritent notre attention. Les levées de fonds – dans le domaine domotique et de la tech en général – sont souvent de bons indicateurs des tendances du marché, ainsi que des intérêts des professionnels concernés.


Avec la domotique, il est maintenant simple de transformer les objets du quotidien en objets connectés.

Qu’il s’agit de celle de la start-up parisienne Golem.ai pour l’intelligence artificielle, de celle de la société new-yorkaise Mirror pour les miroirs connectés, ou encore de celle de l’entreprise nantaise Stimio pour les solutions connectées à destination des entreprises : cette année, les levées de fonds étaient des indicateurs fiables de la dynamique générale du secteur de l’innovation.

Au milieu de l’été 2019, une autre jeune pousse a attiré l’attention des spécialistes : Tile. L’entreprise américaine, installée à San Mateo en Californie, a réussi une levée de 45 millions de dollars – soit un peu plus de 40 millions d’euros – pour intégrer son tracker Bluetooth dans de nouveaux produits.

Dans sa communication officielle, Tile déclare avoir en tout écoulé quelque 20 millions de ses produits, pour un total de 3 millions d’objets localisés quotidiennement dans 230 pays.

Tile : une levée de fonds pour se renouveler sur un marché saturé

Ces derniers temps, les créations domotiques destinées à connecter tous les objets du quotidien se multiplient. Pour les acteurs du marché, le but semble être de proposer des solutions abordables et faciles à équiper, afin que les consommateurs puissent faire de leur environnement un espace intelligent à moindres frais.

Dans le même style, les petits équipements connectés permettant de retrouver des objets où que l’on se trouve ont aussi la cote. À l’instar de SecurKeys, un service qui permet de retrouver ses clés intelligemment, Tile s’est imposé peu à peu en commercialisant des solutions domotiques à attacher à son ordinateur portable, son smartphone ou son trousseau de clés, ou même à glisser dans un porte-monnaie afin de les localiser en cas de perte. Et avec l’application Tile, l’utilisateur peut très simplement voir où se trouve son objet grâce au Bluetooth.


Dans le domaine de la géolocalisation connectée, Tile est un pionnier.

Fin juillet 2019, la société annonçait donc une levée de fonds de 45 millions de dollars en série C, menée par Francisco Partners. Pour la start-up californienne, la prochaine étape se trouve donc dans le déploiement de son produit. L’enjeu est ainsi d’implémenter nativement sa technologie dans différents objets disposant du Bluetooth. Plusieurs partenariats ont déjà été signés, notamment avec les entreprises Bose, Skullcandy et Sennheiser. Selon Andrew Kowal, associé chez Francisco Partners et impliqué dans la stratégie d’expansion de Tile, le but est d’équiper près de 30 milliards d’appareils dans les cinq prochaines années. Enfin, le service Premium de Tile devrait aussi faire l’objet d’une mise à jour.

Après sept ans d’existence, Tile a besoin de modifier son modèle afin d’être rentable sur un marché de plus en plus compétitif.

Les participants à la levée de fonds de Tile ? Les investisseurs historiques de la start-up tels que Bessemer Venture Partners et GGV Capital, ainsi que des nouveaux venus comme Bryant Stibel et la Silicon Valley Bank. Au dernier trimestre de 2019, Tile a enregistré une croissance de 160 % sur ses ventes en Europe.

Mise à jour le