Qui est Stimio, la start-up qui vient de lever 1,3 million d’euros ?

En France, le milieu de l’Internet des objets se développe tranquillement. Des start-ups spécialisées continuent de démontrer leur grande inventivité et pertinence, lesquelles sont appuyées par des levées de fonds régulières soutenant leur développement. Dernière en date ? La start-up nantaise Stimio, spécialisée dans les solutions connectées à destination des entreprises.


  • Stimio, les informations essentielles :
  • Création : 2014
  • Président : David Dorval
  • Employés : 25
  • Expertise : Internet des objets
  • Secteurs : ferroviaire, industriel, logistique
  • Levée de fonds : 1,3 million d’euros
  • Clients : La Poste, SNCF, Thalès…

Start-ups françaises et IoT : d’irréductibles innovateurs résistent à la pression des géants du Web

Tout comme chez les particuliers, la domotique se démocratise auprès des entreprises.

Les entreprises de l’Internet des objets évoluent au même rythme que l’innovation. En France, le secteur se développe avec vitalité, une dynamique qui était d’ailleurs notable lors du Consumer Electronic Show 2019 de Las Vegas, où la présence des start-ups françaises était loin d’être négligeable.

Bien que de petites entreprises parviennent à se distinguer, la présence des géants du Web sur le marché domotique est un obstacle important au développement d’alternatives. Pour autant, cela ne freine pas les innovateurs et leurs ambitions, et d’ici l’année 2022, 1,5 milliard d’euros devraient être investis en France dans l’intelligence artificielle, laquelle est indissociable de l’Internet des objets.

Ainsi, afin de pouvoir prendre le pouls du marché français, il est toujours intéressant de se pencher sur les entreprises qui parviennent à obtenir des fonds pour leur expansion. Il y a quelques mois, nous évoquions notamment sur Selectra la levée d’un million d’euros pas la start-up parisienne Golem.ai, tout particulièrement focalisée sur l’élaboration d’une intelligence artificielle plus performante. Et en ce début d’année 2019, c’est au tour de l’entreprise nantaise Stimio de faire parler d’elle.

Stimio : la start-up française d’IoT qui n’en finit pas de grimper

Fin 2018, la presse spécialisée mettait en lumière Stimio, une entreprise spécialisée dans les objets connectés destinés au milieu de l’industrie, et plus largement au Business to business – plus couramment appelé B2B. Ses activités vont de la conception à la production en passant par la commercialisation.

La société, toute jeune, puisque créée en 2014 par David Dorval, a grandi à une vitesse impressionnante, embauchant dix personnes sur un an et comptant désormais quelque 25 employés. En 2018, elle réalisait un chiffre d’affaires de 1, 8 millions d’euros – soit une augmentation de 50 % par rapport à l’année précédente. La même année, selon l’entreprise, la moitié de son activité était ainsi dédiée à la recherche et au développement. Pour autant, elle exprimait aussi la volonté de se démarquer dans le domaine de la production, celle de ses capteurs plus précisément, qui serait passée de 100 à 1 000 l’an dernier.

Si la progression de Stimio est à ce point impressionnante, cela est sans doute dû à sa stratégie commerciale précise. L’expertise de la start-up est essentiellement consacrée à l’intégration de solutions connectées liées aux besoins de ses clients, à leur activité. Ceux-ci sont essentiellement regroupés dans le milieu ferroviaire. Parmi ses clients, on retrouve de grands noms comme la SNFC, La Poste et Thalès.

Grâce aux offres de Stimio, les entreprises peuvent élaborer une maintenance plus autonome et fiable de leurs équipements grâce à l’installation de capteurs. Cette gérance augmentée séduit aussi plus largement les milieux industriels et notamment celui du BTP, puisque l’IoT de Stimio permet de suivre les machines, les équipements et les produits et, à terme, de s’organiser plus efficacement. Enfin, sa plateforme client est l’un de ses plus grands atouts. Celle-ci permet en effet de gérer toutes les installations intelligentes à distance et propose un réel suivi en continu.

Tout cela a ainsi naturellement mené l’entreprise à une levée de fond importante de 1,3 million d’euros auprès de CM-CIC Innovation début 2019. De quoi continuer le développement de la société nantaise, qui devrait s’imposer encore un peu plus dans les années à venir et réfléchir à un déploiement à l’international, avec l’Europe comme première cible. Pour le président de Stimio, le marché B2B est indéniablement le futur de l’IoT, et au vu du développement de son entreprise, tout semble lui donner raison.

Stimio, une start-up sur la voie du succèsAmbitieuse, la start-up Stimio vise les 8 millions d’euros de chiffre d’affaires pour l’année 2022. Dans sa volonté d’expansion, elle espère également être en mesure d’embaucher entre cinq et dix personnes chaque année d’ici là.

Mis à jour le