Internet Très Haut Débit : presque 4 millions d'abonnés en fibre optique !

Près de huit millions de personnes sont abonnés à internet en très haut débit en France par fibre optique, VDSL ou encore THD Radio, tandis que le nombre d'abonnements à l'internet DSL est en baisse constante. C'est ce que viennent montrer les derniers résultats publiés par l'Arcep pour ce second trimestre 2018. Découvrez le détail des chiffres ici.

Chiffres Arcep 2018 : toujours plus d'abonnés à la fibre optique

Internet fait partie de notre vie de tous les jours et pourtant, il est difficile d'estimer le nombre d'abonnés dans l'Hexagone et encore plus de connaître le nombre d'abonnés en DSL, ceux à la fibre optique et autres technologies internet qui existent sur le marché (par radio, satellite...). C'est là que l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), créée en 1997, intervient. Elle régule ainsi ces domaines et mesure les chiffres liés aux télécommunications.

Dans sa dernière publication, l'Arcep suit l'évolution du nombre d'abonnés internet en 2017 et ceux de 2018. Trois observations sont à retenir :

  1. Pour la première fois, à la même époque, la baisse des abonnements haut débit (DSL, satellite, radio) a dépassé la barre symbolique du million, passant de 22 millions au second trimestre 2017 à 21 millions au second trimestre de cette année.
  2. Le nombre d'abonnés au très haut débit - fibre optique FTTH, fibre en terminaison avec câble coaxial (FTTB ou FTTLA), VDSL2 ou encore THD radio - a augmenté fortement entre l'an dernier et cette année. En effet, il y avait plus de six millions d'abonnés en 2017 et presque huit millions aujourd'hui. La technologie en fibre optique permettant d'atteindre une vitesse supérieure à 100 Mb/seconde est la plus plébiscitée : évoluant de 2,6 millions d'abonnements à 3,9 millions en un an.
  3. La fibre avec terminaison coaxiale ne semble pas gagner plus de public puisqu'elle stagne à 1,3 million d'abonnés depuis le deuxième trimestre 2017. La baisse du nombre d'abonnés DSL ne coïncide donc pas vraiment avec la croissance du nombre d'abonnés à la fibre puisque cette dernière est plus élevée de près d'un million.

La construction de nouveaux logements se multiplie sur le territoire et depuis octobre 2016, les constructeurs sont obligés de prévoir le raccordement du logement à la fibre, avec l'aide des communes. Par exemple, d'après les statistiques du gouvernement français, 421 400 constructions (maisons et immeubles avec appartements) ont été mises en chantier entre juillet 2017 et juillet 2018.

Tableau de l'Arcep des abonnés à internet en HD et THD
Tableau de l'Arcep des abonnés à internet en HD et THD

Deuxième trimestre 2018 : le déploiement de la fibre optique à grande vitesse

L'arrivée de la fibre optique ne s'arrête pas là, son déploiement s'est en effet intensifié en 2018, atteignant une hausse de 33% en un an. Un succès qui vient satisfaire une mesure importante sur la fibre : le plan France Très Haut Débit. Il a été établi le 28 février 2013 par le gouvernement français, validé par l'Union Européenne et dont l'objectif est de couvrir tout le pays en très haut débit d'ici 2022.

Toujours d'après l'Arcep, le rythme de déploiement des réseaux FTTH (fibre bout à bout) augmente par rapport au premier trimestre de l’année dernière, et s’établit à plus de 793 000 lignes. Le 30 juin 2018, 11,7 millions de logements étaient éligibles aux offres FTTH, ainsi au total, à la fin du deuxième trimestre 2018, 18,7 millions de logements étaient éligibles à des services internet très haut débit, toutes technologies confondues, dont 12,9 millions dans des zones plus reculées du territoire, dites rurales.

La fibre optique bout à bout est la plus longue à installerPar rapport à la fibre qui n'arrive que jusqu'au bas de l'immeuble et parvient ensuite au logement par l'intermédiaire d'un câble coaxial (FTTLA), de la ligne téléphonique en cuivre (FTTB), la fibre optique (FTTH) nécessite plus de moyens financiers et est plus complexe à mettre en oeuvre. Mais c'est aussi la plus intéressante car elle permet d'accueillir des débits de plus en plus élevés selon l'évolution des technologies. Elle a été conçue par ses fabricants pour perdurer au moins cinquante ans.

Les principaux constructeurs des câbles de la fibre sont Orange qui s'occupe de près de 70% du territoire, SFR de 11%, Free 3%. Les 15% restants sont pris en charge par les autres opérateurs dont Bouygues Telecom. Dans son rapport, l'Arcep précise qu'avec la mutualisation, d'autres opérateurs peuvent se servir de la ligne en fibre optique créée par ses concurrents pour développer ses abonnements : les autres opérateurs qui viennent raccorder cette ligne le peuvent également. Ainsi, fin septembre 2017, 6,7 millions de locaux pouvaient ainsi bénéficier des offres d'au moins deux opérateurs, et 4,3 millions des offres d'au moins trois opérateurs distincts.

Graphique de l'Arcep sur le déploiement de la fibre FTTH

 

Vous souhaitez savoir à quelle technologie internet votre logement est éligible et souscrire un abonnement ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de vos besoins

Mise à jour le