Le Japon ouvre son marché de l'énergie à la concurrence

Depuis le 1er avril 2016, le marché japonais de l'électricité et du gaz naturel est ouvert à la concurrence, donnant accès aux offres de plus de 800 fournisseurs différents. Selectra, premier comparateur des offres des fournisseurs en France, est présent sur place pour aider les consommateurs à choisir l'offre la plus économique.


Une ouverture retardée par les pouvoirs publics

La libéralisation du marché japonais s'inscrit dans le sillage de la vague de libéralisations qui ont transformé les marchés de l'énergie depuis la décennie 2000, en Europe et dans d'autres régions développées. Initialement prévu pour 2008, le projet a été un temps mis en veilleuse au vu du mauvais exemple de la privatisation du marché californien, qui avait provoqué des coupures d’approvisionnement à répétition.

La sortie du nucléaire suite à la catastrophe de Fukushima de 2011, en conduisant à une période de rationnement de l’électricité, a incité le gouvernement à accélérer les choses. Aujourd’hui, l’ouverture du marché est une étape nécessaire pour la refonte et la modernisation du complexe industriel japonais.

Pour économiser, les consommateurs japonais ont l'embarras du choix

Avant l’ouverture, le marché était réparti entre 10 opérateurs historiques dont chacun disposait du monopole sur une partie du territoire de l’archipel. Ces opérateurs ont maintenant accès à l’ensemble du marché national, de même que 800 nouveaux petits acteurs à qui l’Etat a délivré une licence.

Comme le relève Xavier Pinon, co-fondateur du comparateur Selectra : « Ce qui est étonnant dans ce pays, c’est qu’énormément de groupes de secteurs extérieurs développent des offres commerciales groupées. » Chaînes d’épiceries, réseaux de stations-services, opérateurs de télécoms sont à l’affût et proposent des offres à prix réduit pour attirer les clients vers leur offre traditionnelle de services. A la clé, des économies de l’ordre de 1000 yens (7 euros) par mois pour une famille avec un ou plusieurs enfants. Pour retenir les clients, les fournisseurs historiques complètent leur activité de fourniture d’électricité par des services d’aide aux économies d’énergie.

Le comparateur Selectra dans les starting blocks

Selectra, 1er comparateur des offres des fournisseurs en France et présent sur le marché français depuis son ouverture en 2007, se positionne déjà sur le créneau de l’ouverture du marché japonais. Aujourd'hui présent dans sept autres pays dont l’Espagne, la Turquie et l’Autriche, Selectra est présent au Japon via deux sites internet : selectra.jp et denryoku-gas.jp où les consommateurs peuvent comparer les prix des fournisseurs. Son but : aider les consommateurs à faire le choix le plus économique.
 
Le 1er mai, Selectra Japon ouvrira à Fukuoka un call center où les clients pourront directement souscrire auprès du fournisseur de leur choix parmi les partenaires de Selectra. Un conseiller oriente alors le client vers le fournisseur partenaire le plus compétitif, en fonction de son profil de consommation et de son contrat actuel.


Lire aussi : Électricité : le Japon finit par libéraliser son marché

Mis à jour le