Sunroof : Google calculera bientôt la rentabilité d’une installation photovoltaïque sur votre toit !

Panneau solaire

Carl Elkin, ingénieur chez Google, a inventé un système révolutionnaire qui pourrait permettre d'évaluer le potentiel d'une installation photovoltaïque sur le toit des maisons partout dans le monde.


Sunroof : un projet fou ?

Le projet Sunroof (actuellement en période d’essai aux États-Unis – notamment à San Francisco et à Boston) aura de beaux jours devant lui s’il se concrétise.

Sur une idée originale de Carl Elkin, il sera possible dans un futur proche d’estimer avant le début des travaux (et donc avant l’investissement de plusieurs milliers d’euros – ou en l’occurrence ici de dollars) la rentabilité d’une installation de panneaux photovoltaïques.

Comment ça fonctionne ?

Grâce à un algorithme mêlant outils de géolocalisation (les données viennent de Google Maps) et base de données très complète (avec des paramètres tels que l’inclination du toit, le nombre d’heures d’ensoleillement par jour, etc.) Sunroof vous dira si installer sur votre toit des panneaux photovoltaïques sera réellement profitable pour vous et si cela vous permettra de faire des économies sur votre facture d’énergie.

Et l'intérêt de Google dans tout ça? 

Sunroof est un beau projet dont la dimension humaniste est certaine. Toutefois, Google a-t-il un intérêt financier dans cette affaire ? Apparemment oui. L'opération pourrait se révéler très lucrative pour Google qui empocherait une commission sur chaque installation photovoltaïque vendue. Si Google insiste sur sa volonté de partager son enthousiasme pour l'énergie solaire, le responsable des énergies renouvelables du géant d'internet précisait d'ailleurs au Monde.fr (voir l'article) qu'il n'est pas un mal de gagner de l'argent en menant à bien cette mission d'information du public. En savoir plus sur Sunroof (en anglais).

Google associé à Engie en France

Engie et Google se sont associés en septembre 2018 pour lancer le projet Sunroof en France.

« On veut aider les gens à comprendre le potentiel de l’énergie solaire [...]. Mais on peut également gagner de l’argent avec ça. » — Joel Conkling, qui s’occupe des énergies renouvelables chez Google

 

 

 

Mis à jour le