Intelligence artificielle : CNP Assurances s’engage pour un usage éthique et transparent

Intelligence artificielle : CNP Assurances s’engage pour un usage éthique et transparent

Comment veiller à une utilisation éthique de l’intelligence artificielle dans le cadre de l’assurance ? C’est précisément la question qu’a décidé de se poser CNP Assurances. Avec la nomination d’un responsable et la création d’un comité pluridisciplinaire, l’assureur souhaite travailler à une gouvernance éthique de l’IA.


  • En bref
  • CNP Assurances se désigne comme un « assureur responsable », et souhaite bien joindre l’action aux mots.
  • Alors que l’intelligence artificielle est désormais présente à tous les niveaux du secteur assurantiel, l’encadrement de son développement et de ses usages semble essentiel.
  • CNP Assurances a donc annoncé la nomination d’un responsable de l’éthique de l’intelligence artificielle et la création d’un comité pluridisciplinaire IA et éthique.

Intelligence artificielle et assurances : une relation vouée à s’épanouir

L’intelligence artificielle – ou IA – et l’assurance ont une relation d’interdépendance, et cette histoire est faite pour durer. Ainsi, se posent naturellement des questions liées à l’éthique et à la sécurité des données : l’IA est-elle une menace ou une opportunité pour le secteur assurantiel ? Pour certains, il s’agit d’une révolution et d’une transition naturelle.

La technologie a toujours grandement influencé le monde de l’assurance, le modèle de ses produits. Il paraît donc évident qu’à l’ère de la démocratisation de la domotique et de l’IA, celui-ci fasse sa mise à jour. Facilitant la prévention des risques, la technologie apporte de multiples avantages au secteur du marché. Le recours aux algorithmes et au big data dans le cadre de la validation de contrat augmente également, tout comme les offres 100 % digitales.

CNP Assurances semble donc vouloir prendre les devants quant aux problématiques qu’amène avec elle l’intelligence artificielle. Au mois de juin 2020, l’assureur a annoncé la nomination d’un responsable de l’éthique de l’IA, ainsi que la création d’un comité pluridisciplinaire. Leurs missions ? « Placer l’humain et l’éthique au cœur de tout usage de l’IA », indique le communiqué de presse.

CNP Assurances travaille depuis plusieurs années à des partenariats stratégiques allant dans le sens de la modernisation de ses services. On pourrait notamment citer sa collaboration avec des structures telles que Lydia, Amétis, Goalmap ou encore Sénèque.

CNP Assurances : œuvrer pour un usage éthique de l’IA

La technologie nous offre de multiples avantages, mais elle complexifie également notre manière d’être au monde, le fonctionnement même de nos sociétés. Tous les aspects de nos vies sont impactés. Et parfois, le temps d’adaptation nécessaire à l’adoption de ces nouveaux usages ne va pas aussi vite que l’innovation elle-même. On peut alors vite se sentir dépassé, et les secteurs professionnels n’échappent pas à cela.

Comme l’indique CNP Assurances, l’intelligence artificielle trouve désormais « application dans l’ensemble de la chaîne de valeur d’un assureur, de la souscription à la gestion des sinistres ou des prestations, de la conception de produits à la lutte contre la fraude ». Elle est au cœur même du fonctionnement des entreprises assurantielles, mais également de leurs produits. Les avantages que l’IA procure – simplification des démarches, modulation des offres, raccourcissement des délais, etc. – doivent donc être encadrés pour être pleinement bénéfiques. Son utilisation positive demande une coordination entre les différents acteurs du monde assurantiel.

Les deux grandes annonces de CNP Assurances sont importantes :

  • La nomination d’un responsable de l’éthique de l’intelligence artificielle, Xavier Vamparys ;
  • La création d’un comité pluridisciplinaire IA et éthique placé sous la responsabilité du secrétariat général et de la direction financière, précise l’assureur.

Pour cette dernière démarche, CNP Assurances veut que ce comité soit ouvert, c’est-à-dire qu’il peut accueillir des personnalités du monde des sciences et de la recherche, venant apporter leur expertise. Dans le cadre du développement de l’IA chez CNP Assurances, celui-ci a annoncé cinq grands principes de conduite :

Fort de ces mesures, CNP Assurances travaille à une meilleure connaissance générale de services déjà au cœur de nos vies, et bien trop souvent méconnus. Les questions éthiques et sécuritaires liées à la technologie font partie intégrante des préoccupations des consommateurs. Cela implique donc une responsabilité de la part des entreprises qui leur fournissent des services payants, et CNP Assurances semble l’avoir bien compris.

Démocratisation de l’IA : la question de la cybersécuritéAlors que l’utilisation des nouvelles technologies se déploie dans le secteur professionnel, les cyberrisques augmentent. Ces préoccupations se retrouvent jusqu’à la Commission européenne, laquelle travaille à un projet européen pour l’intelligence artificielle. Il y a quelques mois, elle avait ainsi publié un livre blanc proposant un plan coordonné et stratégique entre les États membres.

Mis à jour le