Les services mobiles au 2ème trimestre 2018

Un léger coup d’arrêt à la croissance, les entreprises et les nouvelles technologies qui portent le marché des mobiles, un secteur toujours fluide : voici les dernières tendances de la téléphonie mobile avec cette nouvelle édition de l’observatoire trimestriel de l’ARCEP.


Traditionnellement, l’observatoire de l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) publie début août son bilan trimestriel des services mobiles pour le deuxième trimestre de l’année. L’observatoire vient donc de publier les chiffres du second trimestre 2018, révélant ainsi les tendances les plus récentes du marché des communications mobiles.

Un coup d’arrêt à la croissance

Le premier constat est que le nombre global de cartes SIM en service en France ne progresse plus : il s’élève à 74,9 millions au 30 juin 2018, en léger repli, alors qu’il était en progression constante depuis 2016. Et si l’on compte uniquement les cartes mobiles en métropole, le nombre est de 72,3 millions au 30 juin 2018, pratiquement stable par rapport à l’an passé.

Selon l’observatoire, deux facteurs se conjuguent pour expliquer cette baisse :

arcep 2eme trimestre 2018 baisse
D'une part, le ralentissement du marché des forfaits mobiles (ce que l’ARCEP appelle les cartes SIM « post-payées ») : +360 000 cartes seulement contre +515 000 cartes au deuxième trimestre 2017.
arcep 2eme trimestre 2018 baisse
D'autre part, le reflux du marché prépayé, c’est-à-dire les tickets de recharge que vous pouvez acheter chez les détaillants. En effet, cette baisse, ininterrompue depuis 2012, s’est encore amplifiée : - 375 000 cartes ce trimestre contre, par exemple, - 55 000 au deuxième trimestre 2017.

Des forfaits plutôt que des tickets

Le marché français est arrivé à maturité. Rappelons qu’il y a aujourd’hui plus de cartes SIM actives que de Français : presque 75 millions de cartes SIM, alors que nous sommes environ 67 millions. Ces chiffres indiquent un taux déjà élevé de multi-équipement. 

Et on voit maintenant se profiler une tendance au long cours, au profit des forfaits et aux dépens des cartes prépayées. Tendance confirmée avec les résultats des opérateurs mobiles virtuels, les MVNO, c’est-à-dire les opérateurs ne possédant pas leur propre réseau comme La Poste Mobile, Lebara ou encore Auchan Telecom (entre autres).

Leur nombre de cartes SIM diminue de 105 000 au cours du deuxième trimestre 2018, alors qu’il augmentait de + 155 000 en 2017, sur la même période. Or, ce recul est exclusivement dû aux cartes prépayées. 

Les entreprises portent la croissance

Malgré le ralentissement de ce trimestre, le taux de croissance annuel du marché reste élevé : +2% en un an, avec un pic à +2,6% au premier trimestre. Cependant, le nombre de cartes des opérateurs de réseaux mobiles augmente moins rapidement : +95 000 seulement, contre 310 000 au deuxième trimestre 2017.

mobile entreprise

Depuis plus de 3 ans, le marché professionnel croît plus vite que le marché résidentiel. En 2018, c’est encore le dynamisme des entreprises qui porte la croissance : en métropole, le taux annuel de croissance dépasse 3% pour le quatrième trimestre consécutif. Mieux, il progresse de trimestre en trimestre : +3,5% au deuxième trimestre 2018.

Autre facteur de croissance : les objets connectés, c’est-à-dire les cartes SIM MtoM ou M2M (pour machine to machine, soit toutes les applications professionnelles ou industrielles de connexions entre objets « intelligents » sans intervention humaine). Le nombre d’objets connectés a augmenté de près de 3 millions en un an et il s'élève aujourd’hui à 16,6 millions.

Un marché toujours fluide

Arrivé à maturité, le marché mobile confirme trimestre après trimestre sa grande fluidité. Depuis le début 2018, plus de quatre millions de numéros ont été conservés lors d'un changement d'opérateur. La progression est de +15% en un an.

Aujourd’hui, 3 clients de forfaits sur 4 sont libres de tout engagement. En effet, le nombre de clients sans engagement progresse sans discontinuer depuis 6 ans, arrivant aujourd’hui à un taux de 74,2%.

Ainsi, la croissance continue sur le marché des mobiles : seul son rythme a diminué, avec une progression du nombre de forfaits de seulement + 2,8 millions en un an alors qu’il était de + 4 millions au deuxième trimestre 2017.

Mis à jour le