Les frais en assurance vie : À combien peuvent-ils s'élever ?

comprendre les différents frais d’une assurance-vie

Les frais des contrats assurance-vie sont nombreux et souvent mal connus des souscripteurs. Il est donc important de bien comparer les contrats d’assurance-vie avant d’en contracter un, car les frais inhérents à ce type de contrat peuvent varier du simple au double. Frais de gestion, de versement ou encore d’arbitrage, Selectra revient en détails sur les principaux frais d’une assurance vie.


Nalo x Selectra : 3 mois de frais de gestion offerts En souscrivant un contrat d’assurance vie Nalo via Selectra, bénéficiez de 3 mois de frais de gestion offerts.
Nalo propose 4 portefeuilles à personnaliser selon vos objectifs et votre patrimoine :
  • Portefeuille Standard (ETF du monde entier)
  • Portefeuille Écologie et Développement durable (ETF ayant des pratiques écologiquement et socialement responsables)
  • Portefeuille ”sans immobilier” (allocation excluant les investissements dans l’immobilier
  • Portefeuille ”complémentaire au PEA” (allocation excluant les investissements dans l’immobilier
Profitez de l’offre !  

Les principaux frais d’une assurance vie

frais assurance vie

Contre toute attente, un contrat d’assurance vie est très rarement dépourvu de frais. On parle souvent de rendement d’un contrat d’assurance en raisonnant en rentabilité nette, c’est-à-dire nette des frais (tous les frais y sont déduits) mais avant prélèvements sociaux et impôts.

Si l’assurance vie est un produit d’épargne intéressant en termes de fiscalité, les frais ne sont pas toujours bien appréhendés par les souscripteurs. Il est pourtant primordial de bien les comprendre car ils viendront en diminution de votre rendement annuel.

Il existe 3 types de frais principaux qui seront ponctionnés au cours du contrat :

  • Les frais d'entrée et frais sur versement
  • Les frais de gestion
  • Les frais d’arbitrage

En plus de ces frais récurrents, il existe également d’autres types de frais à prendre en compte comme les frais de sortie anticipée ou encore les frais d’adhésion au contrat.

Il faut également faire attention aux “frais cachés”, notamment lors d’investissements en OPCVM.

Autant de frais ponctionnés à connaître pour faire le bon choix d’assurance vie.
D’une part et de manière générale, les contrats en fonds euros généreront moins de frais que les contrats en unités de compte. D’autre part, sur le marché, les banques traditionnelles sont celles qui ponctionnent le plus de frais par rapport aux banques en ligne ou aux néoassureurs issus des fintech, avec des frais d’entrée offert, pas de frais d’arbitrage et des frais de gestion plus abordables.

Les frais sont à la discrétion de chaque établissementChaque établissement commercialisant des contrats d’assurance vie détermine sa grille tarifaire et les frais appliqués à ses contrats.

La clé : comparer les rendements mais également les frais des contrats d’assurance-vie proposés sur le marché. Retrouvez notre comparatif des meilleures assurances vie 2020 pour vous accompagner dans vos choix

Assurance vie: Les frais d’entrée et de versement

À l'ouverture de votre contrat d'assurance vie, des frais d'entrée peuvent être facturés au moment du premier apport.

Les frais sur versement correspondent aux frais prélevés lors de chaque versement de l’assuré sur son assurance-vie.

A combien s'élèvent ces frais ? Ces frais sont généralement compris entre 0% et 5%. Cependant, nous conseillons de ne pas souscrire à un contrat d’assurance dont les frais sur versement s’élèvent à plus de 3,5%. A titre d’exemple, si l’assuré verse 5000€ sur un contrat prévoyant 3% de frais de versement, seuls 4850€ seront réellement déposés sur le contrat d’assurance-vie, les 150€ seront des frais .

De plus, ces frais sont généralement dégressifs suivant le montant du versement. Par exemple, 3,5% pour un versement inférieur à 10 000 €, 3% pour un versement entre 10 000 et 30 000 €, et 2,5% au-delà de 30 000 €.

N'hésitez pas à négocier ces frais de versement, surtout si le montant de l'apport ou de versement est important. Il n’est ainsi pas rare d’obtenir une réduction de 50% sur le taux proposé initialement par l’assureur.

5% : plafond des frais de versement Selon le code des assurances, les frais de versement ou d'entrée sont légalement plafonnés à 5% pour un contrat d’assurance-vie

Selection de frais de versement maximum
Etablissement Frais de versement maximum
Arpèges (Axa) 4,85%
Multiplacements 2 (BNP Paribas Cardif) 4,75%
Prédissime 9 (Crédit Agricole) 4,50%
Vivaccio (Banque Postale – CNP) 3,50%
Plan Assurance Vie (Crédit Mutuel-CM11 et CIC) 3,15%
Séquoia (Société Générale) 3%

Frais de gestion assurance vie

Sachez que le niveau des frais de gestion dépendra du type d’assurance vie que vous détenez : ils seront en principe plus élevés pour un contrat multisupport que pour un monosupport (où l’intégralité du capital est positionné sur le fonds en euros).

Les frais de gestion en assurance vie sont facturés une fois par an et sont un pourcentage de la valeur acquise du contrat, c'est-à-dire du montant total net (apport + versements + intérêts - frais de versement) du contrat.

Gestion administrative, envoi de relevés de compte ou encore relation client, sont autant de tâches effectuées par l’assureur et rémunérées ainsi par les frais de gestion.

Comment sont calculés les frais de gestion ?

Les frais de gestion sont un pourcentage de la valeur acquise du contrat d’assurance vie et sont ponctionnés sur la totalité des sommes nettes versées sur le contrat, frais de versement déduits.

Ils varient selon les types de support de votre contrat et le mode de gestion choisi:

  • environ 0,7 % en moyenne pour la partie investie en fonds euro, mais peuvent varier entre 0,35% et 1%
  • environ 0,9 % pour la partie investie en unités de compte (contrat multisupport), mais peuvent varier entre 0,50% et 1,20%
  • environ 0,6% de frais de gestion supplémentaire pour les contrats en gestion mandatée

Ces frais de gestion sont à examiner scrupuleusement. En effet, des frais de gestion élevés peuvent réellement plomber la rentabilité du contrat d’assurance vie à moyen et long terme.

Préférez des frais de versement plus élevés Il est conseillé de choisir de préférence un contrat d’assurance vie avec des frais de gestion peu élevés, mais des frais de versement un peu plus conséquents plutôt que l’inverse, car les frais de gestion sont prélevés chaque année. Plus ils sont faibles moins ils seront pénalisants sur le long terme. De plus, mieux vaut éviter de souscrire à un contrat d’assurance vie dont les frais de gestion annuels dépassent les 1%.

Exemple Pour un contrat présentant un rendement brut de 3,4%, en lui appliquant des frais de gestion de 0,80%, la rémunération annuelle sera de 2,60% nette.
Pour un contrat capitalisant 10 000€ en fin d'année, il sera ponctionné de 80 € (10 000 x 0,80%)

Comme nous l'avons vu précédemment, les frais de gestion des supports en unités de compte sont plus importants, entre 0,7% et 1,2%. Ces frais sont d'autant plus conséquent si vous investissez dans des OPCVM (SICAV et FCP) qui appliquent eux-mêmes des frais d’entrée et des frais de gestion pour rémunérer leur gérant.

Si les frais de gestion des fonds à risque sont plus élevés que les frais de gestion des fonds en euros, il y a également des frais pour chaque fonds acheté. Ces frais s’élèvent à :

  • jusqu’à 2% de frais par an pour un fonds d’actions ou d’obligations classiques
  • jusqu’à 2,50% de frais par an pour un fonds "profilé" (c’est-à-dire bénéficiant d’une gestion à la carte, déterminée en fonction du degré de risque qui a été choisi au départ).

Exemple Un épargnant opte pour un contrat multisupports dont les frais de gestion sont fixés à 0,9%. Parmi ses unités de compte, il a investi dans des parts de SICAV avec des frais de gestion de 2%. Sur la part d'épargne investie en SICAV, il lui sera facturé 2,9% de frais de gestion annuels. Cela peut avoir un fortimpact négatif sur les rendements.

Frais assurance vie : les frais d’arbitrage

frais arbitrage

Les frais d’arbitrage sont les frais prélevés par l’assureur lorsque la nature d’un actif est modifiée, c’est à dire lorsque la répartition interne du portefeuille change. Si l’assuré vends des parts d’un fond X pour acheter un fond Y, il se verra alors facturer des frais d’arbitrage. Ces frais ne peuvent s'appliquer que sur les contrats en unités de compte

Selon le contrat, plusieurs formes de frais d’arbitrage existent :

  • en pourcentage : entre 0,5% et 1 % du montant arbitré(un pourcentage supérieur à 1 % est excessif) ;
  • au forfait : généralement entre 10€ et 30€ sur chaque opération d'arbitrage effectuée

Selon les contrats, il est possible d’avoir un ou plusieurs frais d’arbitrage gratuits chaque année (généralement de 1 à 3 arbitrages gratuits). Les frais varient également suivant leur nature, s’ils sont demandés par l’assuré ou si ce sont des frais d’arbitrage automatiques.

Les autres frais d’une assurance vie

En plus des frais principaux prélevés sur les contrats d’assurance-vie, il existe également d’autres frais qui peuvent être occasionnellement prélevés comme les frais de rachat ou de "sortie anticipée" les frais de transaction, ou encore les prélèvements sociaux.

Les frais de rachat ou de "sortie anticipée"

Certains assureurs pratiquent des frais de rachat en cas de rachat partiel du contrat d'assurance vie, c'est une pratique de moins en moins fréquente.

Il en va de même lorsque le souscripteur clôture le contrat avant son terme (rachat total anticipé).Les frais de sortie anticipée sont plafonnés à 5% et ne peuvent être appliqués que sur des contrats souscrits il y a moins de 10 ans. La grande majorité des contrats commercialisés actuellement sur le marché n'appliquent pas ces frais.
Quoi qu'il en soit, ces frais doivent être mentionnés dans les Conditions Générales du contrat, et si c'est le cas, mieux vaut éviter ce type de contrat.

frais de rachat et fiscalitéIl ne faut pas confondre les frais de rachat appliqués par l'assureur lors de rachat partiel ou total anticipé avec les règles fiscales appliquées lorsque vous rachetez une partie de votre contrat. Consultez notre article sur le fonctionnement des rachats et la fiscalité appliquée pour plus d'informations.

Les frais de transaction

Les frais de transaction sont prélevés lorsque l’assuré investit dans des fonds plus originaux, c’est à dire des fonds qui diffèrent des fonds classiques d’investissement comme les organismes de placement collectif (OPCVM).

Ils peuvent intervenir lors de transactions sur les SCPI (société civile de placement immobilier), autrement dit sur les placements financiers en immobilier. Mais aussi lors de transactions sur les trackers (fonds d’investissement dont la particularité est de venir répliquer la performance d’un indice financier donné) ou sur les titres vifs (ce sont les actions en société).

Les prélèvements sociaux

Il ne faut pas oublier les frais dûs aux prélèvements sociaux, qui sont toujours appliqués aux contrats d’assurance vie. Leur taux est fixé à 17,2% depuis le 1er janvier 2018.

Dans les contrats ne comportant qu’un fonds en euros, ces frais sont prélevés directement à la source chaque année, et directement déduits des intérêts crédités sur le compte.

Dans le cas des contrats de fonds en unité de compte, ils sont ponctionnés seulement en cas de rachat partiel.

Loi Pacte : information sur les frais d’assurance vie La loi Pacte de 2019 a élargi les informations devant figurer dans le document d'information annuelle transmis une fois par an par les assureurs à leurs soucripteurs. Il comprend désormais les frais ponctionnés pour chaque unité de compte ainsi que les frais supportés par l'actif proportionnellement au nombre d'unités de compte lors du dernier exercice . En plus de la communication annuelle, l'assureur se doit d'informer son soucripteur ayant des contrats en unités de compte des frais prélevés sur son contrat, mensuellement ou trimestriellement.

Et les frais de succession en assurance vie ?

Ce sont des frais qui ont plus à trait aux règles fiscales de l’assurance vie régie par le code des assurances. Nous vous conseillons de consulter notre article sur le fonctionnement de la succession dans le cadre d’un contrat d’assurance vie.

Comment calculer les frais qu'occasionnent une assurance-vie ?

Les frais d'assurance vie sont généralement des pourcentages du montant de votre assurance vie Pour pouvoir comparer les frais des différents contrat d'assurance vie, il faut pouvoir calculer le taux global. Voici la méthode de calcul :

 Multipliez le taux de frais de gestion annuels par le nombre d'années que vous envisagez à conserver votre contrat d'assurance vie. Par exemple: 15 ans

 Additionnez à ce taux, les taux des frais d'entrée et de versement pour obtenir le taux global sur la vie de votre contrat.

Exemple Contrat d'assurance vie sur 15 ans avec taux de frais de gestion de 0.9% et des frais d'entrée de 2,5%. Taux Global= (0,9 x 15)+3=16,5% de frais sur les 15 ans de contrat

Comment choisir le contrat d'assurance vie proposant les meilleurs frais?

Les frais sont déterminants dans votre choix de contrat d'assurance dans la mesure où ils ont un impact sur la rentabilité de votre contrat. Après le rendement, c'est le deuxième élément à prendre en considération.

Quelques clés de lecture :
 Lisez attentivement les conditions générales ou le document d’information des contrats d'assurance vie qui vous intéressent.

 Les contrats multisupports font l'objet de frais de gestion et d'arbitrage supérieurs aux contrats en fonds euros.

 Privilegiez toujours des frais d'entrée ou de versement plus importants par rapport à des frais de gestion plus élevés (dans la mesure du raisonnable). Pourquoi ? Les frais d'entrée et de versements sont prélevés occasionnellement (lors du premier apport et lors des versements ponctuels)tandis que les frais de gestion vous seront prélevés chaque année. Utilisez la méthode de calcul ci-dessus pour comparer des taux globaux sur la durée de vie de votre contrat.

 N'hésitez surtout pas à négocier les frais à la baisse, notamment les frais de versement. Les arguments sont les suivants: dépôt d'une somme importante, placement sur Il existe un moyen encore plus radical pour ne plus payer de frais sur versements. Autre alternative: opter pour des contrats d'assurance vie en ligne sans frais de versement ni frais d'entrée tels que Fortuneo, Linxea, Nalo, ING Direct, Boursorama banque, mes-placements.fr.

Comparer est le mot d'ordre Pour souscrire au meilleur contrat d'assurance vie, il vous faudra mettre en concurrence plusieurs offres, Selectra vous accompagne dans cette démarche en vous proposant son comparatif des meilleures assurances vie en 2020. Ce comparatif vous offre une vision globale du marché en comparant les rendements et les frais de chaque assureur (banques et assureurs traditionnels, banque en ligne, néoassureurs etc.) et vous pourrez également consulter les avis des experts de Selectra.

Mis à jour le