Maison connectée : 4 conseils pour bien démarrer

Si la domotique est désormais partout, l’abondance grandissante de l’offre peut parfois être déconcertante. De manière générale, les Français ne sont pas très renseignés en ce qui concerne les objets connectés, ce qui provoque à la fois de la méfiance, mais les dissuade aussi de s’équiper. Selectra vous livre quatre conseils pour se lancer dans la maison connectée.

1. Identifier les besoins de son logement

Comme pour tout, avant d’entreprendre quelque chose, il est essentiel de bien se renseigner. Pour la domotique, il en va de même. Avant d’aller acheter des objets connectés pour équiper sa maison, il faut donc prendre un peu de temps et faire des recherches. Cela permet d’examiner la proposition, d’identifier ses besoins personnels et ainsi d’investir de manière intelligente – car la domotique a un coût.

En tant que débutant, la première étape est logiquement d’évaluer ses besoins et ses préférences en fonction de ses moyens. Où dans la maison souhaite-t-on installer un équipement connecté ? Quelle pièce nécessite une optimisation ? À quelles fins celle-ci est-elle destinée ? Il faut donc faire le tour de son logement, pièce par pièce, et analyser la situation : cuisine, chambres, bureau, salle de bain, salon, et ainsi de suite. Les besoins en matière d’Internet des objets – ou IoT – peuvent également varier en fonction du nombre d’habitants du logement, et de leur âge.

Maison connectée : quels sont les avantages ?

Avantages

Précisions

Automatisation

Les objets connectés permettent d’avoir une gestion automatisée de son logement. Intelligents, ils apprennent des habitudes de leurs utilisateurs. En somme, ils facilitent le quotidien et limitent l’intervention humaine pour certaines des tâches de la vie de tous les jours.

Confort

Cette automatisation du quotidien permet évidemment d’augmenter son confort personnel. De plus, certains des équipements domotiques, comme ceux dédiés au chauffage, vont optimiser l’environnement direct des utilisateurs.

Centralisation

En faisant le choix d’investir dans une maison connectée tout équipée, les commandes sont centralisées via un hub – celui-ci peut-être matériel ou directement sur le smartphone de la personne par exemple. On parle ainsi d’écosystème domotique.

Écologie

 

En améliorant les performances de la maison, la domotique peut avoir une dimension écologique. Par exemple, utiliser un thermostat intelligent, en plus de faire diminuer la facture d’énergie, va réduire la consommation énergétique de l’habitat.

Économies

Cela va de pair avec la dimension écologique, les objets connectés peuvent vous aider à réduire vos factures et faire des économies. Pour précision, on estime que les économies pouvant être réalisées grâce à un thermostat connecté peuvent tourner autour des 20 %.

Sécurité

La sécurité connectée offre de nombreuses possibilités : caméras, alarmes, détecteurs de fumée ou de mouvements, vidéophones, serrures, et ainsi de suite. Tous ces objets, en se connectant, permettent de rendre sa maison plus sûre tout en gardant un œil dessus, où que l’on se trouve.

2. Smart home : commencer par le choix d’un hub de gestion


Un assistant vocal, comme le Google Home Mini, peut parfaitement servir de hub domotique pour contrôler l’ensemble de la maison.

Une fois que le tour de la maison est fait et que les besoins de chacun sont répertoriés, il sera temps de se lancer dans des recherches approfondies. Le meilleur conseil que l’on puisse donner à ce stade est de commencer par la base : un hub, soit un objet permettant de mettre en lien tous les objets connectés de votre foyer. En français, on parle de « concentrateur » ou simplement de box domotique. Il peut s’agir d’un hub spécialement prévu à cet effet – la Enki Box de Leroy Merlin, le Google Nest Hub, le Samsung SmartThings Hub, et ainsi de suite. Mais il peut aussi s’agir d’un assistant vocal. Celui-ci permet bien souvent de centraliser la gérance de la maison intelligente, comme cela est le cas pour le Google Home, le HomePod d’Apple, l’Amazon Echo, et tant d’autres. L’avantage des enceintes connectées est qu’elles intègrent directement le contrôle vocal.

Le choix du hub va être primordial, puisque grâce à lui, on pourra déterminer quelque chose de crucial : la compatibilité des objets de la maison connectée. Cela permet de resserrer – légèrement – l’offre et d’y voir un peu plus clair. Opter pour un écosystème déjà élaboré par une marque peut-être un moyen de limiter les casse-têtes, on pense notamment à Samsung SmartThings, Amazon Alexa, Google Assistant ou Apple Homekit. Mais cela ne garantit en rien que le consommateur s’y retrouve niveau rapport qualité-prix.

Quelques équipements domotiques servant de hub

Équipements

Compatibilité avec des assistants vocaux

Prix

Fibaro Home Center 2

Google Assistant et Amazon Alexa

599,00 €

Box domotique TaHoma par Somfy

Google Assistant et Amazon Alexa

299,00 €

Samsung SmartThings Hub

Amazon Alexa et Apple Homekit

229,00 €

Enki Box par Leroy Merlin

Google Assistant

109,00 €

Amazon Echo

Amazon Alexa

99,99 €

Google Home

Google Assistant

99,00 €

3. Veiller au rapport qualité-prix pour une smart home rentable

L’un des réflexes face aux prix des équipements domotiques serait de vouloir réaliser des économies en achetant le moins cher. Mais, ici, on parle de technologie et d’un investissement sur le long terme. Il est donc indispensable d’adopter une démarche différente pour construire l’écosystème de sa smart home. Dans les faits, cela veut dire de parfois réaliser une dépense plus significative sur un produit en évaluant ses bénéfices sur le long terme. Un thermostat connecté fait faire des économies sur sa facture d’énergie, tout comme des éclairages intelligents à l’instar de ceux de Philips Hue.


Mot clé de la domotique : personnalisation.

Pour s’équiper concrètement, il est possible de commencer avec des produits pour optimiser la consommation énergétique – donc les thermostats et vannes thermostatiques connectées – ou des équipements dédiés à la sécurité – à l’instar des caméras intelligentes. En fonction des choix que l’on fait, il faut ensuite comparer l’offre via des plates-formes comme celle de Selectra, mais aussi en regardant des retours de consommateurs et d’experts, en prenant le temps de lire des commentaires et observations sur l’objet désiré. S’aventurer dans un premier temps avec des produits basiques permet de se familiariser avec la domotique.

Domotique et maison connectée : quelle marque choisir ?Le choix des marques et des produits pour construire son habitat connecté va grandement dépendre du choix du hub, mais aussi du profil du consommateur. Les fonctionnalités de certains objets conviendront mieux à certains, alors que d’autres préféreront celles proposées par un autre fabricant. En domotique, l’achat d’équipement est donc spécifique aux besoins de chacun.

4. Se faire plaisir et s’amuser en la construisant

Si élaborer un écosystème domotique peut paraître parfois contraignant, l’initiation à ce monde singulier reste l’étape la plus complexe. Une fois que l’on est familiarisé avec celle-ci, il n’y a plus qu’une chose à faire : s’amuser ! L’Internet des objets offre de multiples opportunités, tout peut être optimisé, connecté et automatisé.

Les prises connectées, par exemple, permettent de connecter n’importe quel appareil électronique dans le cadre des écosystèmes domotiques avec lesquels elles sont compatibles. Ensuite, depuis son smartphone ou son assistant vocal, il n’y a plus qu’à contrôler sa maison tout entière, du bout des doigts ou par la voix.

Maison intelligente : quelques idées d’objets à acquérir

Objets connectés pour la maison

Utilisation

Caméras

Elles constituent la base et sont aujourd’hui très populaires. Les caméras connectées donnent la possibilité de sécuriser sa maison grâce à la technologie.

Éclairage

Les éclairages intelligents sont aussi fun qu’économiques. Ils permettent de créer des ambiances chez soi, en limitant sa consommation d’énergie – avec la coupure automatique des lumières par exemple.

Serrures

Plus le temps passe et plus l’offre s’enrichit. Les serrures connectées se contrôlent à distance depuis un smartphone.

Sonnettes et vidéophones

Là aussi, cela touche plus ou moins à la sécurité. Mais les sonnettes et vidéophones sont également un moyen très pratique de mettre les utilitaires de sa maison à jour.

Téléviseurs

Les smart TV se présentent de toutes sortes : plates, pliables, incurvées. Intégrées à un écosystème domotique, elles peuvent constituer le cœur de la maison et se transformer en véritables solutions de divertissement.

Thermostats

Quasi indispensables désormais, les thermostats connectés sont un must à avoir en matière de domotique.

Machine à café, prises, rideaux, aspirateurs, pommeau de douche, réveils, ruches…

La liste est trop longue et les possibilités infinies.

5. Comparer tout simplement !

Pas facile de s'y retrouver quand vient l'heure du choix des objets connectés. De plus en plus de marques se lancent en effet dans la commercialisation de produit permettant de créer la maison connectée idéale.

Une seule solution alors : la comparaison des offres pour trouver l'objet adapté à votre situation et vos besoins. Selectra vous guide dans un premier temps en créant le top 10 des objets connectés avec des comparaisons entre les différentes marques.

Vous pouvez aussi vous renseigner sur les fournisseurs domotiques en consultant notre annuaire, qu'ils soient spécialisés en énergie, sécurité ou santé, il y en a pour tous les goûts ! Puisque effectivement avant de comparer, il faut se renseigner !

Mise à jour le