Abonnement IPTV, tout savoir sur la TV nouvelle génération

Interessé par un bouquet TV ? Nous comparons les offres pour vous faire bénéficier du meilleur prix ! Contactez-nous au 09 75 18 33 47 ou demandez à vous faire rappeler gratuitement.

Vous avez sûrement entendu cette locution « IPTV », qui est aujourd’hui au cœur de l’actualité des médias. La diffusion des programmes de télévision par Internet s’est en effet généralisée en France, où elle occupe une place importante. Mais au point de convergence entre télévision et smartphone, il existe aussi des offres alternatives... Alors, quel est le meilleur abonnement IPTV Actuel ?

couple devant sa tv

Comment recevez-vous la télévision ? Si c’est par l’intermédiaire d’une box et ce quel que soit votre opérateur, vous utilisez sans doute l’IPTV sans le savoir. En effet, votre box est avant tout un décodeur IPTV. Avec la polémique qui a vu le jour en février 2018 entre le groupe de télévision TF1 et Canal Plus, puis deux autres FAI (fournisseurs d’accès Internet), Free et Orange, sur le montant des droits de diffusion demandés par TF1, l’IPTV est aujourd’hui au cœur de l’actualité.

Rappel des faits : après plusieurs mois de négociations, Canal Plus décide de ne plus diffuser les chaînes du groupe TF1 auprès de ses abonnés. En cause, le montant des droits demandés par TF1 (20 Millions d’Euros) pour des chaînes qui sont diffusées gratuitement sur la TNT. À la suite de Canal Plus, Free et Orange envisagent également de couper la diffusion des chaînes du groupe TF1 sur leur box respectives, la Freebox et la Livebox, alors que du côté de SFR Altice et Bouygues Telecom, un accord a été trouvé.

Le groupe TF1 détient, en plus de la chaîne TF1 plusieurs autres chaînes de télévision généralistes ou thématiques. Parmi les premières, on trouve notamment TMC, TFX, TF1 Séries Films (ex-HD1, lancée fin 2012 et consacrée aux séries) et la chaîne d’information LCI : celles-ci sont accessibles gratuitement sur la TNT. Les autres chaînes du groupe sont des chaînes thématiques payantes : Histoire, TV Breizh consacrée aux fictions et aux séries, Ushuaia TV consacrée à la nature et Série Club.

Ce conflit illustre parfaitement les enjeux qui sont au cœur de la diffusion des chaînes de télévision aujourd’hui : d’un côté, les groupes médias qui produisent des programmes (le groupe TF1, le groupe Canal Plus, France Télévision...), de l’autre, les moyens de diffusion de ces programmes, dont l’IPTV représente en France une part importante et toujours croissante. Deux univers aux intérêts parfois divergents.

smartphone avec forfait

Dénichez la meilleure offre TV sans attendre !

Vous hésitez quant au choix de votre box TV ? Nos conseillers vous orientent au 09 75 18 33 47 (rappel gratuit).

Souscrire par téléphone

Quels sont les moyens de diffusion de la télé ?

Aujourd’hui, il existe 4 grandes techniques de diffusion des chaînes de télévision :

  • La diffusion hertzienne : c’est le moyen les plus ancien. La télévision est reçue par le biais d’une antenne « râteau » disposée sur le toit de votre habitation. Aujourd’hui, tout est numérique avec la TNT, c’est-à-dire la télévision numérique terrestre, diffusée par les émetteurs et antennes relais qui couvrent le territoire métropolitain. La TNT couvre près de 97% de la population métropolitaine et reste le type de réception le plus utilisé en France.
     
  • La diffusion par satellite : la télévision est reçue grâce à une antenne parabolique et un démodulateur satellite. Accessible partout en France, elle permet d'accéder à de nombreuses chaînes et bouquets francophones et étrangers.
     
  • La diffusion par câble : ce mode de diffusion utilise un réseau filaire spécifique pour distribuer les chaînes de télévision. Autrefois utilisé uniquement pour la diffusion de la télévision, ce service commercialisé par Numéricable, le principal câblo-opérateur en France (absorbé par Altice/SFR), continue de fournir lui aussi une offre triple play regroupant la télévision, Internet et le téléphone.  
  • La diffusion Internet par ADSL ou par la fibre optique... c’est-à-dire l’IPTV : ce mode de diffusion utilise soit le réseau filaire téléphonique existant (pour l’ADSL) soit le réseau spécifique encore en cours de déploiement (pour la fibre optique) pour transmettre la télévision via le protocole Internet (= IPTV : Internet Protocol TeleVision) sur une box (= boîtier de réception Internet) reliée à une « box TV » (= boîtier de réception TV). C’est le moyen utilisé pour les offres « Triple Play » (internet, téléphone, télévision).

IPTV : voilà toute l’histoire...

Comme souvent quand il s’agit de technologie, l’histoire débute aux Etats-Unis. Le terme IPTV apparaît pour la première fois en 1995 au sein de la société Precept Software, qui a développé un logiciel de diffusion vidéo via Internet et le commercialise sous le nom de IP/TV. Trois ans plus tard, Precept Software est racheté par le géant Cisco Systems, qui fait alors d’IPTV une marque commerciale. Quelques mois plus tard, en septembre 1999, c’est un opérateur régional anglais qui lance une offre appelée KIT (Kingston Interactive Television) comprenant un service d’IPTV et de VOD sur son offre ADSL. Cette même année, une société canadienne déploie également l'IPTV au Canada, toujours sur l'ADSL. À partir de ce moment, la technologie va se répandre dans le monde entier.

Et la France ? L’abonnement IPTV arrive en force dès 2002 : le 18 septembre, le nouvel opérateur Free lance la première TV par ADSL en France, en proposant des chaînes divisées en deux familles : 26 chaînes en accès gratuit et 28 chaînes en accès payant. La technologie Internet permet en effet de commercialiser les chaînes en option soit par bouquet, soit à l'unité, sans durée d'engagement. L’année suivante, Total Access Network Inc. lance un abonnement IPTV comprenant une centaine de stations gratuites à travers le monde. Ce service sera utilisé dans 100 pays et dans 26 langues. Europe, Asie, Etats-Unis, Australie... Entre 2003 et 2007, cette technologie va s’étendre dans le monde entier comme une traînée de poudre.

 

Vous souhaitez profiter du meilleur abonnement IPTV ?

Contactez Selectra pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives, en fonction de votre éligibilité

Quels sont les avantages de l’IPTV ?

Le premier avantage de la technologie IPTV est qu’elle permet de partager l'interface avec d'autres applications : accès Internet, voix par Internet... Son apparition a donc rendu possible la commercialisation des offres triple Play aujourd’hui présentes chez tous les opérateurs.

L’autre avantage technique, et celui-ci est loin d’être négligeable, c’est l’optimisation de la bande passante. En effet, à la différence d’un réseau de diffusion classique ou satellite, l’IPTV permet de distribuer uniquement les programmes sélectionnés par l'utilisateur. Cela constitue une différence majeure ! Expliquons-nous : voici comment ça marche, au moins dans le principe. Le réseau classique diffuse l’intégralité de ses programmes vers chaque utilisateur. C’est à la réception que chacun choisit localement son programme, grâce à son décodeur. À l’inverse, l’IPTV conserve ses contenus disponibles, mais ne diffuse que ce que l’utilisateur choisit : non seulement cela permet de libérer de la bande passante, mais en plus, cela ne limite pas le choix de l'utilisateur aux capacités de ses moyens de réception : plus rien n’empêche de visionner un film de 800Go avec un disque dur de seulement 200Go.

De plus, au fil du temps, des systèmes d’encodage et de décodage de plus en plus performants (les « codecs ») ont également permis d'optimiser la consommation de la bande passante. Le réseau IP a ainsi pu diffuser davantage de contenus et permettre de nouvelles fonctionnalités. Enfin, l’IPTV a pour caractéristique native une véritable interactivité entre le serveur et l’utilisateur, ce qui a permis de développer de nombreuses applications impossibles à réaliser avant son apparition. Quelques exemples que tout le monde connaît déjà :

  • le guide des programmes interactif, ainsi que la fonction permettant à l’utilisateur de lancer une recherche par titre ou par acteur
  • la fonction PIP, c’est-à-dire Picture in Picture, (en français image dans l’image) permettant de visualiser une seconde chaîne insérée dans le même écran de télévision
  • la fonction permettant au téléspectateur de choisir l'angle de la caméra ou la langue diffusée pour certains programmes
  • enfin, toutes les fonctionnalités directement liées à la transmission par internet, comme l’accès aux musiques et photos stockées sur tablette ou portable, l’utilisation d’un téléphone mobile pour programmer l'enregistrement d'une émission ou régler le contrôle parental.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive, votre FAI mettant un point d’honneur à développer en permanence de nouvelles possibilités. Cependant, au point de convergence entre smartphone et télévision, il existe aussi des offres alternatives à celle des FAI habituels pour un abonnement IPTV : Apple TV, Android TV et le fameux Chromecast de Google... sans oublier les Smart TV.

Smart TV : les écrans IPTV connectés

Qu’est-ce qu’une Smart TV ?Il s'agit tout simplement d'un téléviseur capable de se connecter au réseau, soit par l’intermédiaire de sa prise Ethernet, soit par son module Wi-Fi, dans ces deux cas en lien avec votre box Internet. Samsung, LG, Panasonic, Loewe, Sony proposent chacune un portail web propriétaire ouvrant vers une quantité illimitée de contenus : VOD (MyCanal, OCS, Netflix...), applications, widgets, jeux vidéo, radios web, plateformes de musique... Ces portails rendent accessibles les contenus du web directement sur votre téléviseur. Même la navigation sur le web devient possible avec des accessoires compatibles sur les modèles les plus récents : télécommandes avec pointeurs, pavés tactiles ou claviers intégrés

Attention, cette technologie a un prix et pour cause, elle oblige à acheter un nouveau téléviseur : comptez au minimum autour de 400€ pour une Smart TV de 32 pouces. En revanche le surcoût par rapport à un écran de taille équivalente est négligeable. De plus, si les box Android TV de Bouygues Telecom et Free ne sont pas disponibles séparément, il existe aussi de nombreuses offres de box TV autour de 60€ (le prix du Chromecast de Google), assorties de télécommandes, claviers sans fil etc. L’offre est pléthorique, le plus difficile est sans doute de choisir.

Apple TV 4K : l’abonnement IPTV par Apple

Vous pouvez choisir un film, le télécharger sur un ordinateur, le mettre dans votre iPod. Mais qu'en est-il de ce grand écran plat que vous venez d'acheter ? [...] Il vous faut une box pour utiliser ce grand écran. Comment la box va-t-elle communiquer avec l'ordinateur ? Est-ce que j'ai envie d'installer des câbles partout chez moi ? La box va donc communiquer en utilisant un réseau sans fil, pour acheminer le contenu de l'ordinateur à la box, et de la box vers le téléviseur.

Cette déclaration de Steve Jobs, l'ex Président d’Apple, remonte à septembre 2006. Et dès janvier 2007, la firme de Cupertino annonce le lancement d’Apple TV, en même temps que celui du premier iPhone. Apple TV est le prototype d’une offre IPTV alternative, qui n’est pas liée à un FAI.

Ainsi, le décodeur IPTV d’Apple permet dès l’origine d’accéder à toutes sortes de contenus multimédia, par l’intermédiaire de son logiciel iTunes. Au fil du temps et des mises à jour, il va en plus s’étendre à d’autres types de diffusion, illustrant bien l’évolution de l’IPTV depuis son apparition.

Dès 2007, Apple TV permet d’intégrer les vidéos diffusées sur YouTube. Le logiciel iTunes propose quelques contenus vidéos, de la musique et des photos en streaming. En 2008, la version dite « Take Two » permet la location de films en format standard et HD avec son Dolby Digital 5.1, ainsi que l’achat d'émissions de TV, de vidéos et de musique. Le logiciel iTunes synchronise automatiquement le contenu de l'ordinateur avec l'Apple TV et devient capable de diffuser ses contenus via AirTunes (c’est-à-dire sur le système audio connecté à l’Apple TV). Il propose aussi l’accès à un très large répertoire de podcasts et de radios Internet, ainsi que le visionnage de photos stockées sur le web avec .Mac et des galeries Flickr, sans oublier le renforcement du contrôle parental.

En 2010, la seconde génération du décodeur IPTV d’Apple est plus petite et adopte la couleur noire. Elle est cette fois conçue autour du même processeur que l'iPhone 4 et dépourvue de disque dur. En effet, elle ne stocke plus aucun fichier et diffuse en direct les contenus multimédias envoyés en Wi-Fi par l’ordinateur de l’utilisateur : il peut alors s’agir de fichiers enregistrés sur l’ordinateur, comme de films ou séries achetés ou loués sur l'iTunes Store. La génération suivante ne sera qu’une amélioration technique sur la même base.

En 2015, l’Apple TV quatrième génération constitue en revanche une évolution plus profonde : elle est la première Apple TV à tourner sous le système dédié tvOS qui propose une interface complètement revue. Dotée du processeur Apple A8, d’une connectique inédite et de nouvelles capacités de stockage, l’Apple TV4 permet d'utiliser Siri, de télécharger des applications depuis l'App Store TV, de regarder des séries et films ou encore d'écouter de la musique sur Apple Music. Cette version introduit également une nouvelle télécommande avec pavé tactile, la Siri Remote.

Fin 2017, la cinquième génération fait son apparition. L’Apple TV 4K reprend les bases de la version précédente, en ajoutant essentiellement un processeur plus récent (AX10 Fusion) et le support de la 4K (format d'image ayant une définition supérieure ou égale à 4096 pixels de large, qualifiée en Europe comme Ultra haute définition ou Ultra HD). Dotée de quatre fois plus de pixels que la HD standard, la 4K offre une image plus nette et plus précise. Apple y ajoute la technologie HDR (High Dynamic Range) pour des couleurs plus réalistes et des détails plus saisissants.

Mais l’ultime évolution du décodeur IPTV d’Apple n’est pas uniquement technologique : elle intègre surtout plus de VOD (vidéo à la demande). Vous pouvez ainsi trouver des films, des séries et même des suggestions personnalisées, sans devoir passer d’un catalogue à l’autre. Apple TV propose l’accès direct à MyCanal, Molotov, OCS, Amazon Prime Video et bien sûr Netflix. Enfin, l’Apple TV App, disponible pour iPhone et iPad, permet de profiter de vos programmes d’un appareil à l’autre de manière parfaitement fluide. Vous pouvez vous arrêter en cours de film ou d’épisode et reprendre plus tard sur un autre appareil. Bien entendu, Apple TV nécessite une connexion Internet haut débit, mais ne coûte pas un abonnement IPTV en plus : la box et sa télécommande sont simplement vendues par Apple au prix de 199,00€ avec un disque de stockage de 32Go et 219,00€ avec 64Go.

Siri, qui es-tu ?Siri est le nom donné par Apple à son logiciel de commande vocale, qualifiée par la marque de Cupertino d'assistant personnel intelligent. Présentée à la presse le 4 octobre 2011, Siri repose sur la reconnaissance vocale avancée, le traitement du langage oral et la synthèse vocale. Ainsi, le logiciel comprend les instructions verbales données par les utilisateurs et répond vocalement à leurs requêtes. Siri est disponible avec iOS 6 au minimum et à partir de l'iPhone 4S, sur les tablettes à partir de l'iPad 3 et les iPod Touch depuis la cinquième génération.

Google TV : chronique d’un échec commercial

L’évolution de l’Apple TV est intéressante à suivre, car elle retrace pas à pas le glissement de la télévision du « poste à papa » trônant dignement au milieu du salon familial, vers des usages plus individuels et plus mobiles, rendus possibles grâce aux smartphones et aux tablettes. Mais pendant ce temps, du côté de Google, on n’est pas resté inactif et la firme de Mountain View a lancé dès 2010 un produit concurrent, Google TV, en partenariat avec les sociétés Sony, Intel et Logitech. En effet, l’idée initiale de Google est d’intégrer des fonctionnalités similaires à celles de l’Apple TV dans un appareil de télévision et de « fusionner » TV et ordinateur sur un même écran. L’objectif est d'accéder à un grand nombre d'applications depuis la télévision, comme par exemple consulter sa boîte Gmail ou regarder des vidéos issues de la plate-forme web YouTube. Cet appareil de télévision est fabriqué par la firme japonaise, intégrant alors une puce réalisée par Intel et des applications conçues par Logitech.

Dès l’origine, Google TV est prévu pour fonctionner en IPTV Android, le système exploitant le navigateur Google Chrome pour l’accès aux contenus audiovisuels via Internet. Les premiers appareils sortent à l'automne 2010 en Amérique du Nord. Mais les ambitions de Google effraient les « majors » américaines, qui voient d’un mauvais œil la diffusion de leurs programmes sans véritable contrôle. Aussitôt, les trois grandes sociétés de télévision américaines Disney-ABC Television Group (qui regroupe les chaînes ABC, Disney et ESPN), NBC-Universal et News Corporation (les chaînes d’information de la Fox) décident de bloquer la diffusion de leurs programmes via l’IPTV Android de Google.

Malgré ce revers commercial, Google TV poursuit sa route pour être lancée en Europe en 2012. Là encore, les résultats sont décevants. De l’avis général, aussi bien en France qu’outre-Atlantique, les appareils Google TV suscitent la déception. La presse spécialisée américaine reproche au logiciel son manque d’ergonomie et ses limites d’utilisation. En France, on le juge l’IPTV Android instable et peu réactif. Les ventes ne décollent pas et Google change rapidement son fusil d’épaule avec le lancement d’Android TV en 2015 (Android étant le nom de la plate-forme mobile de Google).

Android TV : de l’IPTV vers les smartphones

À la différence de Google TV, la nouvelle plate-forme Android TV est disponible soit par des télévisions connectées, soit par une simple box qu’il suffit de connecter à sa télévision en HDMI, tout comme le décodeur TV Apple. L’IPTV Android propose le contenu de Google Play, c’est-à-dire principalement des films et des jeux. Bien entendu, elle intègre la navigation internet ainsi que le streaming de contenus et l’accès à Netflix. Enfin, Android TV est évolutive et capable d'être connectée avec d'autres appareils Android comme les smartphones ou tablettes.

Dévoilé par Google fin 2014, le Nexus Player est le premier player TV, ou la première box TV - les deux termes peuvent être employés - permettant d’accéder à l’IPTV Android. Mais la petite boîte ronde fabriquée par Asus ne va pas connaître une très longue carrière : victime d'un faux départ pour cause d'autorisations manquantes, touchée par des soucis de production puis d’approvisionnement récurrents, elle sera retirée du marché par Google un peu plus d’un an après son lancement. Sans doute faut-il y voir le signe du relatif manque d’intérêt de Google pour le hardware (c’est-à-dire le matériel), la firme californienne préférant se concentrer sur le software (c’est-à-dire la recherche, les logiciels et les applications). À moins que le principal responsable ne se nomme Chromecast ?

Cependant, les amateurs de l’IPTV Android n’ont pas été abandonnés pour autant. Sony commercialise toujours une gamme de téléviseurs intégrant Android, sans aucun boîtier ni câble supplémentaire nécessaire. Et pour ceux qui veulent conserver leur téléviseur actuel, la jolie manette NVIDIA Shield permet non seulement d’accéder à des jeux spectaculaires, mais aussi à des programmes en Ultra HD 4K en la branchant sur le port HDMI de votre téléviseur.

Vous souhaitez profiter d'une Android Box ? Contactez Selectra au 09 75 18 33 47 pour qu'un conseiller vous oriente parmi les offres partenaires les plus compétitives. Vous pouvez également demander à vous faire rappeler gratuitement. Service téléphonique géré par la société Selectra qui prend en charge vos démarches de déménagement ou de changement de fournisseur en vous orientant vers les offres partenaires les plus compétitives dans votre cas. En savoir plus Annonce

D’autres solutions que Google ?

Entre temps, des alternatives pour l’abonnement IPTV Android ont vu le jour et parmi elles, la Bbox Miami, lancée par Bouygues Telecom début 2015. C’est elle aussi un décodeur IPTV Android, mais elle n’est malheureusement pas disponible seule à l’achat. Elle permet bien entendu d'accéder aux applications Android directement sur le téléviseur, toujours via la prise HDMI. Une quarantaine d'applications sont préinstallées : Replay, Netflix, VLC, Spotify, YouTube ainsi que de nombreux jeux... Bien entendu, des centaines d'autres peuvent être téléchargées depuis le Google Play Store. De plus, la fonction d'enregistrement et le contrôle du direct sont inclus.

Bbox Miami fait partie d’une offre triple play en ADSL ou en fibre (Internet + Téléphone + TV) de Bouygues Telecom, appelée Bbox Must, proposée au prix promotionnel de 17,99€/mois pendant 12 mois, puis 32,99€/mois, location de box incluse. Bouygues Telecom propose également à ses clients d’acheter directement leur décodeur IPTV Bbox Miami, et ce au prix de 89€. Mais attention, cela n’est réservé qu’aux souscripteurs de l'abonnement Bbox Must, ce qui réduit fortement l’intérêt de cette offre. En effet, pour être rentable, elle implique de conserver la Bbox au moins 30 mois (c’est-à-dire 30 x 3€ de location), soit deux ans et demi.

Freebox Mini 4K : l’Android TV façon Free

couple devant sa tv

En mars 2015 apparaît une nouvelle concurrente, la Freebox Mini 4K. Annoncée comme parée pour l'avenir avec une compatibilité 4K/UHD, la Mini 4K est elle aussi un décodeur IPTV Android. Elle dispose par ailleurs, comme ses concurrentes, d’une télécommande à reconnaissance vocale. Une application dédiée, Android TV Remote Control, permet d’utiliser la recherche vocale et le clavier d’un smartphone ou même d’une montre connectée comme une télécommande.

Free assure qu'il s'agit non seulement d'une box multimédia, mais aussi d'une véritable plateforme, douée pour la lecture en streaming et les jeux en ligne. Bien entendu, sur le Google Play Store, vous pouvez découvrir et télécharger vos contenus, applications et jeux préférés, comme avec toutes les box compatibles IPTV Android. La Freebox mini 4K et son décodeur IPTV Android proposent la télévision en Ultra Haute Définition (UHD) avec une définition de 3840 pixels par ligne pour 2160 lignes, soit 4 fois plus précise qu’une image en Full HD. Elle permet de retrouver facilement tous les services Freebox sous forme d’applis : vos chaînes TV au sein de Freebox TV, Freebox Replay, tous les catalogues de VOD/SVOD proposés par Free dans le Vidéo-Club, vos fichiers personnels dans l’explorateur de médias, l’accès à Canal+ et CanalSat, tous vos enregistrements en un clic etc... L'interface Android TV n'a pas été beaucoup retouchée par Free et on retrouve ainsi l’organisation par tuiles réparties en plusieurs sections.

La Freebox mini 4K fait elle aussi partie d’une offre triple play en ADSL ou en fibre optique (Internet + Téléphone + TV) au prix de 29,99€/mois. À ce jour, elle n’est pas disponible seule à l’achat. La boutique dédiée sur le site de Free, disponible depuis l’interface abonné, ne propose qu’un disque dur eSATA de 500 Go au tarif de 60 €.

Et Chromecast ?En 2013, Google présente Chromecast, une clé HDMI à brancher directement sur la TV, à peine accompagnée de quelques applications. Comment ça marche ? Chromecast échange en Wi-Fi avec votre box Internet ou tout autre autre appareil connecté à Internet (ordinateur, smartphone, tablette…), afin d'afficher sur le téléviseur le contenu multimédia reçu par une application compatible, comme par exemple YouTube ou Netflix.
La V2, apparue en 2015, ne diffère pas beaucoup sur le plan technique mais offre cette fois le protocole "Google Cast" plus efficace et un catalogue d’applications plus étoffé.
La V3, lancée fin 2016, se nomme Chromecast Ultra et prend en charge la définition Ultra HD (3840 x 2160 pixels) et le HDR (High Dynamic Range). Elle est vendue autour de 60€ selon les revendeurs.
Aujourd’hui, Chromecast s'est vendu à plus de 20 millions d'unités. Ce succès est sans doute la meilleure preuve que Chromecast constitue la solution à la fois la plus simple et la plus économique pour « caster » les programmes du net dans votre télévision.

Alors, quel est le meilleur abonnement IPTV ?

Au moment de conclure, on a envie de poser la question : alors, quel est le meilleur abonnement IPTV ? Comme souvent, dans un univers aussi foisonnant et évolutif, où de nouvelles offres apparaissent sans cesse, il n’existe pas de réponse unique. Une smart TV s’impose si vous souhaitez changer d’écran TV, sinon c’est un gros investissement. Si vous souhaitez juste profiter de Netflix sur votre TV actuelle, peut-être vaut-il mieux investir 60€ dans Chromecast ? Si vous songez sérieusement à changer de FAI, alors c’est le moment de choisir entre la Bbox Must et la Free Mini 4K, qui, autour de 30€/mois, incluent l’indispensable abonnement Internet. Quant au choix cornélien entre Android ou Apple, c’est assez simple à trancher : ce sera quoi, votre prochain smartphone ? La réponse est souvent dans la question !

 

Infos — Souscription Bouygues Telecom

Un conseiller vous aide à trouver l'offre Bouygues la plus adaptée à vos besoins

Mise à jour le