Smartphones pliables : outil gadget ou révolution technologique ?

actualite telephone pliable

Vous avez vu passer, ici ou là, des actualités traitant de nouveaux modèles de smartphones qui seraient pliables, et cela vous intrigue ? Qu’en est-il exactement ? Cette technologie d’écran flexible représente-t-elle l’avenir du téléphone portable tel que nous le connaissons actuellement ? Dans cette actualité, nous faisons le point sur ce phénomène pour démêler le vrai du faux.


Un smartphone pliable, qu’est-ce que c’est au juste ?

femme perplexe

2022 semble être l’année du téléphone intelligent, connecté et surtout... pliable. De plus en plus de fabricants se sont en effet lancés dans la production de ce type d’appareils. Mais qu’entend-on exactement par téléphone pliable ?

Cela correspond tout simplement à un format de téléphone portable capable de se plier en deux, comme l’on ferait d’un mouchoir ou d’une feuille de papier. En résulte une sorte d’appareil hybride, dont l’écran s’agrandit ou diminue, de la même manière que lorsqu’on passe d’une tablette à un smartphone.

Aux origines du téléphone qui se plie

Comment expliquer que, soudainement, tous les projecteurs soient braqués sur ces smartphones flexibles ? Fantasme futuriste, chimère… Jusqu’à présent, la naissance d’un écran qui se plie ne semblait pas envisageable.

D’une part, les tablettes ont bien connu un succès commercial, alors pourquoi proposer un téléphone mobile dont l’écran serait évolutif sans pour autant prendre plus de place serait incongru ?

D’autre part, il est évident que notre société accorde de plus en plus d’importance aux objets matériels et à l’esthétisme de ces derniers. En témoignent les innombrables innovations technologiques au niveau des smartphones « classiques ».

Écrans de plus en plus grands, définition d’image toujours plus nette... Ils sont littéralement devenus de « beaux objets ». Les fabricants ont donc voulu continuer sur cette lancée et produire un téléphone capable de diffuser une image très haute définition sur une surface plus large. Et il faut bien admettre que croiser un écran capable de se plier et de se déplier provoque systématiquement un effet de surprise.

Sans véritablement répondre à un besoin exprimé par les consommateurs, on peut imaginer que le smartphone pliable a été conçu en raison des multiples usages qu’il permet.

En réalité, cela fait de nombreuses années que les grands fabricants d’appareils multimédias se penchent sur la question. En témoigne le tout premier téléphone à écran flexible commercialisé à la fin de l'année 2018 par le fabricant chinois Royole. Son smartphone pliable, dénommé FlexPai, avait débarqué sur le marché chinois et avait fait sensation.

Pour un temps cependant très limité. Après avoir dévoilé au grand public, les critiques ont été unanimes : ce téléphone portable n'était absolument pas abouti. Le chemin à parcourir semblait donc être encore très, très long.

Au-delà de l’aspect de prouesse technologique revêtu par ces appareils, il est vrai qu’ils offrent diverses possibilités d’usage. Notamment au niveau de la prise de photos. Un smartphone qui se plie permet littéralement de prendre des photos à partir de n’importe quel angle. Vous pouvez oublier la perche à selfie !

Enfin, les médias spécialisés s’accordent pour dire que ce type de téléphones mobiles serait capable d’être bien plus puissant que la normale. Cela s’expliquerait par les grandes dimensions de l’appareil pouvant héberger une batterie à l’autonomie plus élevée. Il en va de même en ce qui concerne le processeur et la mémoire interne.

Les principaux fabricants de smartphones pliables

smartphone Samsung

Si l’on connaissait déjà les deux modèles développés par Samsung, d’autres marques ont pris le pas sur cette tendance.

Cette année, le géant du secteur commercialiserait donc sa troisième version de téléphone portable qui se plie et se déplie à l’infini, les deux premières ayant été dévoilées en 2021 :

  1. Le Galaxy Z Fold 3
  2. Le Z Flip 3

Même si cet engouement pour ce nouveau format de téléphones mobiles peine encore à prendre de l’ampleur, plusieurs autres fabricants ont suivi le mouvement.

Parmi eux, les deux firmes chinoises OPPO et Honor ont récemment fait part de leur intention de dévoiler un modèle de smartphone pliable. Ils devraient arriver sur le marché au courant de l’année et seraient respectivement baptisés le Find N et le Magic Fold.

Et ce n’est pas tout. Motorola ressuscite son emblématique modèle Razr qui avait connu un sacré succès à l’époque où le développement des téléphones à clapet était en plein essor. Sa version pliable, le Razr 5G, est d’ores et déjà disponible auprès des revendeurs spécialisés. Cela dit, son coût reste très élevé : inutile d'espérer acquérir ce smartphone pour moins de 1200€ en général.

Enfin, les constructeurs Huawei (avec le modèle Mate Xs) et Xiaomi (avec le Mi Mix Fold) tentent de tailler leur part du marché dans ce secteur encore très fermé. Mais ces téléphones portables ne sont pour l’instant distribués qu’en Chine et non importés en Europe.

Comment rendre un smartphone pliable ?

A priori, cela relève presque du miracle. On se souvient des utilisateurs d’iPhone qui criaient au scandale après avoir remarqué une déformation de l’appareil parce qu’ils le rangeaient dans la poche arrière de leur pantalon.

Alors comment un téléphone mobile, rigide et, dans la mesure du possible, robuste pour tenir un minimum dans le temps, peut-il devenir pliable ? Ce sont surtout les récentes évolutions techniques qui ont permis d’innover à ce niveau, même s’il reste bien entendu des limites.

Remplacer un matériau par un autre

L’ancêtre de cette tendance s’incarnait par les bords incurvés de certains téléphones (le Galaxy 7 Edge, par exemple) qui agrandissaient encore plus l’écran en question. Également appelée « bordeless » (« sans bords », en français) la surface avant des appareils était alors exploitée au maximum. Mais pour créer un smartphone pliable, il est facile d’identifier le problème numéro 1 à cette technologie : l’écran.

Car, dans la plupart des cas, il se compose de verre, un matériau rigide et inflexible. Basés sur la technologie à cristaux liquides (LCD). Depuis plusieurs années, celle-ci a été remplacée par une technologie plus avancée, la OLED (ou Diode Electro-Luminescente Organique en français).

Grâce à cette innovation, les fabricants de téléphones portables ont pu affiner les écrans et mieux les protéger des rayures. Pourtant, la principale force de ces pixels réside dans leur composition organique. Beaucoup plus flexible, elle peut être associée à une couche de plastique, pour aboutir à une surface pliable à l’origine du phénomène de smartphones que l’on voit émerger aujourd’hui.

Écran pliable : à prendre avec des pincettes

Petit bémol cela dit : cette technologie n’en est encore qu’à ses balbutiements. De plus, les pixels OLED ont une durée de vie bien plus limitée que les LCD. Elle reste très coûteuse et à manipuler avec précaution.

De nombreuses marques ont d’ailleurs été contraintes de repousser la date de sortie initiale de certains modèles en raison de leur fragilité trop importante. Imaginez un peu : chaque utilisateur plie et déplie son téléphone des centaines de fois par jour, tous les jours.

Or, les smartphones font partie des appareils dont les composants préfèrent rester en place plutôt que d’être brutalisés au quotidien. Un véritable défi pour les fabricants, donc, qui vont devoir rivaliser d’ingéniosité pour faire aboutir cette innovation et transformer ce qui s’apparente à un gadget en un outil fiable et résistant.

Quel avenir pour le smartphone pliable ?

pc et smartphone

Bien que ce nouveau genre de téléphones à écran flexible soit encore loin d’être au point, les consommateurs semblent déjà être au rendez-vous.

Selon le cabinet britannique Omdia, spécialisé dans l'analyse des stratégies de télécommunications, 9 millions de téléphones pliables ont été vendus dans le monde rien qu’au cours de l’année 2021.

À titre d’exemple, Samsung aurait vendu plus de 2,5 millions de Galaxy Z Fold 3 l’année dernière. Très loin derrière, mais tout de même en seconde position, Huawei est parvenu à écouler 600 000 unités de son Mate Xs.

Si l’on en croit les connaisseurs, les smartphones pliables auraient bel et bien des raisons d’espérer voir leur espérance de vie se prolonger en 2022 et au-delà. Leur prix de vente a déjà sensiblement baissé par rapport à 2019, où ces appareils étaient vraiment commercialisés en tant qu’objet haut de gamme.

À cela s’ajoute le fait que, le temps passant, les dysfonctionnements et les blocages à l’origine d’une mauvaise résistance finissent par disparaître et les fabricants mettent au point de nouvelles technologies pour parfaire l’utilisation d’un téléphone qui se plie.

On pourrait aussi imaginer qu’avec le smartphone pliable, de nouveaux usages pourraient émerger. Les fans de jeux vidéo pourront se livrer au plaisir de mener des parties sur un écran très large.

Son côté polyvalent pourra aussi séduire toujours plus d’utilisateurs. À la fois téléphone mobile, tablette et mini-ordinateur, il reste relativement léger, performant et transportable. Trois formats différents qui peuvent répondre à divers besoins des consommateurs.

En conclusion, il semblerait peut-être judicieux de patienter encore quelques mois, voire années, avant d'acquérir un tel appareil mobile. Le temps que les fabricants peaufinent leur technique et parviennent à designer un smartphone pliable solide au tarif plus abordable.

Mis à jour le